Radio Rencotre

Radio Rencotre en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Non, non, non. J’ai trouvé ma phrase. C’est fini. On s’en va ? Attends. Qu’est-ce qu’il y a ? T’as rien vu ? Vu quoi ? Rémi. Il est là ? Il est parti, j’espère. Il t’a vue ? Je pense pas. Il descendait l’escalier juste au moment où j’ouvrais la porte. J’ai eu que le temps de la refermer. Il allait téléphoner alors j’ai attendu qu’il ait fini. T’es sûre que c’est lui ? Oui, à moins que j’ai rêvé. S’il y a un endroit où je m’attendais pas à le trouver, c’est vraiment ici. Tu trembles. Oui, ça m’a fait un choc. Je fais rien de mal mais j’ai horreur des situations gênantes. Il m’a pas vue !? Il t’a pas vu non plus, sinon il serait pas descendu. Non, lui ne m’a pas vu. Mais Quoi ? Il faut peut-être mieux que je te le dise. À un moment, j’ai levé la tête de mon cahier, et j’ai vu une fille là qui me regardait. Elle a détourné sa tête et elle a disparu derrière l’angle du mur. On sait que toutes les filles te regardent, Octave. J’ai eu l’impression très vague que je la connaissais. Il me semble, j’en jurerais pas, que c’était ta copine. Tu sais ? Une fille qu’on a rencontré à la soirée chez Arquin. Camille ? Possible. Enfin une de ces filles que j’ai vu quelque part avec toi. Camille, tu la connais très bien. Oui, je vois qui c’est, mais j’ai une mémoire sélective. Les gens qui ne m’intéressent pas, je ne les reconnais jamais. Écoute, c’est pourtant pas un visage qu’on oublie. Peut-être pour toi. Moi si. Et puis elle avait un espèce de truc sur la tête. Une toque ? Ouais. Ben alors c’est sûrement elle. Elle était sûrement avec lui. C’est pas possible. Crois-moi, tout est possible. Mais non, pas ça. Parce que l’autre soir il y a deux mois, j’ai proposé à Rémi de sortir avec elle. En plaisantant. Parce qu’elle-même en plaisantant m’avait proposé de sortir avec lui. Alors, ils m’auraient prise au mot, tous les deux ? T’as un fiancé très obéissant et une amie extrèmement dévouée. Peut-être qu’ils nous espionnaient. À deux ? Ils se sont rencontrés par hasard. Et ils nous ont rencontrés par hasard ? Ça en fait, des hasards. Je vois une explication, mais enfin c’est une telle vue de l’esprit que mais non. Enfin je peux te la dire parce qu’elle est tellement peu plausible que c’est impossible qu’elle t’alarme. Enfin non. Ça tient pas debout. C’est complètement Et alors ? Tu penses qu’ils ont pas obéi à ta suggestion. Ce serait trop beau, dis-tu. Et pourtant ils se sont rencontrés, et pas par hasard, dis-tu. Alors qu’est-ce qu’il reste ? Que leur rencontre ait été décidé avant. Avant ta suggestion. Tu piges ? Ils se sont débrouillés pour que tu leur demandes de faire ce qu’ils faisaient déjà. C’est pas étonnant que ton mec ait marché à ton histoire de chambre en ville. Mais comment tu sais qu’ils se connaissaient ? Ah je sais pas du tout. Je te dis. Moi j’invente, là. Eh ben il la connaissait avant moi. C’est pas possible. J’aurais tapé juste ? Ce serait son ex ? Mais non, pas du tout. Bon, il la connaissait. Mais c’était la petite amie d’un de ses copains, c’est tout. Et puis elle l’assommait plutôt. Tu crois ? D’ailleurs, elle vient de quitter le type en question, mais Tiens, tiens ! Rémi n’est pas quelqu’un à se mêler des problèmes sentimentaux des autres. À moins que ce soit pour des raisons professionnelles ? « Professionnelles », c’est toujours ce qu’on dit dans ces cas-là. Assez, Octave ! T’emballe pas, sinon j’aurais l’impression d’avoir vraiment tapé juste. Bonjour. Bonjour. Camille t’a appelée. Ah bon ? Elle veut que tu la rappelles. Elle a laissé son numéro. Attends. Je voudrais poser mes affaires, s’il-te-plaît. Mais elle risque de ne plus être là. Une minute. Bonjour. Bonjour. Ça va ? Ça va. Eh oui, il vient enfin de paraître. C’est formidable. Attends, excuse-moi. Allô oui ? Oui ben justement, elle vient d’arriver. Louise. C’est Camille. Quoi ? Elle dit qu’elle va passer. Je la prend au mot. Ça va ? Et toi ? Ouais. Louise. Bonjour. Bonjour. Bertrand. Camille. Bonjour Camille. Bonjour Louise. Bonjour, Louise. Tiens, je t’ai rapporté ces catalogues. J’ai pensé que ça t’intéresserait. Écoute c’est formidable. Où est-ce que tu les as trouvés ?

Numéro de téléphone: 33/(0)9.81.39.35.76



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *