Decibel Station – Hard

Decibel Station – Hard en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Tu vas la fermer ? Mais qui l’eût cru ? On doit sauver ce type ! Du calme, je t’en prie. Ne le regarde pas ! Bouge pas ! Viens ici ! Il a vu les flingues ! Tu l’as tué Tu l’as tué ! J’ai poussé un peu, il était déjà à moitié parti. On aurait pu le sauver au centre des urgences ! Tu voulais vraiment l’amener ? En fourgon volé ? Tu les aurais laissé prendre une photo aussi ? Surveille-les un instant, je m’en occupe ! Pourquoi tu mates comme ça ? C’est quoi le problème s’il y a ou macchabés au final ? Assez de morts, nom de Dieu ! Bien sûr, il y aurait pas dû en avoir ! T’as entendu ? Vous êtes s ? Tu voulais que le type à moitié mort révèle ce qu’il avait vu ? Y aura plus de morts. Réfléchis à quelque chose quand on aura la rançon et qu’on les laissera libre. Y a pas de voie humanitaire de les empêcher de nous dénoncer ensuite. Il te reste des clopes ? Je sais vraiment pas pourquoi ils nous ont kidnappé. Nos parents ne font pas de politique. Tu penses pas que ton père qui gagne des millions dans l’immobilier ou le mien banquier sont de bonnes raisons pour un kidnapping ? C’est horrible ! C’est pas ma vision d’un weekend sympa ! Tout ira bien, on vous gardera le moins longtemps possible. Votre ami se fiche qu’il y ait ou cadavres de plus. Il sait pas de quoi il parle. Si vous avez besoin de moi, appelez ! Je peux utiliser l’interphone ? Quelqu’un viendra de temps en temps. Vous pouvez me ramener des cigarettes noires ? J’ai besoin d’un miroir et des épingles à cheveux ! D’accord. Merci. Tu regardes quoi ? Sais pas. Un moyen de sortir. Je vois que vieilles palettes, un placard et une horrible table. Et une porte qu’on ne peut pas ouvrir. Rappelle-moi de leur demander quelque chose à lire ! Je ne sais pas comment tu peux être si calme. Tu veux que je fasse quoi ? On quittera bientôt cette vieille baraque, Julia. Une fois l’argent, j’aurais plus à dépendre de la bonne volonté de la famille qui me permet de vivre dans ce taudis. D’accord, Oscar. Tu mérites d’avoir tout. Tu sais ce qu’à dit ma tante la dernière fois à sa venue quand elle a su qu’on vivait ensemble ? Que c’était pas bien, que j’étais aveugle et que c’était pas bien ! D’accord, Oscar. Elle m’a dit de prendre un chien. Elle croit qu’un aveugle n’a besoin que d’un chien de guide. Je vais tout te donner, Julia. Tout Tout ! Où vas-tu ? T’as pas fini ? Je ne suis plus un enfant, Julia. Que vont-ils faire de l’argent, ces deux-là ? Miguel s’achètera une moto. Des fringues un appartement. Il supporte pas d’être pauvre. Et Alfonso ? Les jeunes lui prendront tout son fric. Je pige pas qu’il aime les hommes quand il y a des femmes comme toi. Ne crie pas Ils vont t’entendre et venir ici ! Calme-toi, Javier. On est là que pour quelques jours. Une fois le fric récupéré, ils nous ficheront la paix. Je t’en prie, Javier ! Reprends-toi ! T’inquiète pas, chérie. Il restera pas là ! Il a juste besoin de sa dose de dope ! Mais le pauvre bougre en a pas ! Mon pauvre ! Si tu te conduis bien, je te la donnerai, ta dope ! C’est mieux ainsi pour le moment, tu crois pas ? Je l’aime pas