• Google+
  • BFM Radio Business

    BFM Radio Business en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

    président s’il y a du changement au conseil. Un nouveau départ. Bien. Alors, il est parti ? Non. Arrêtez. Je suis parti. Foutez le camp ! Quoi ? Comment ?! Je n’en suis pas sûr. Continuez ! Salut. Pourquoi les gens ne m’aiment pas ? Je t’aime bien. Viens là. Au moins, ils se souviendront de toi. C’est quelque chose. Il donne des coups de pied. Comme son papa. C’était cucul. Bonsoir et bienvenue au JT. « Votez Sortir » et « Le Royaume-Uni Plus Fort en Europe » ont été désignées campagnes officielles pour sortir et rester dans l’UE. Deux, un JE RESTE VOTEZ SORTIR Et c’est parti ! Le compte à rebours de dix semaines est lancé, suite à l’investiture des deux campagnes. Restons Plus Forts, soutenue par le Premier ministre, Jeremy Corbyn, et la plupart des partis majeurs. Du côté Sortie, Votez Sortir contient six ministres et parlementaires conservateurs. TEMPS RESTANT Votez Sortir, tout le monde ! JUIN Qu’avez-vous pensé de ces décisions ? Elles ont généré des divisions Connards ! ceux qui font campagne pour la sortie de l’UE. Nous sommes libres de faire ce que bon nous semble. C’est plus drôle d’être des outsiders. Éteins ça. Nous savons que l’autre camp fera une campagne comme les campagnes sont faites depuis ans. Ils se battront du centre, en parlant d’emploi et d’économie. Concentrons-nous sur l’économie et l’emploi. Message : sortir est risqué pour les deux. Clinton, , meilleure campagne. « C’est l’économie, crétin. » Désignez l’adversaire comme l’option la plus risquée. Et même s’il monte dans les sondages au début, le jour de l’élection, les électeurs reviennent au centre. Loi des sciences politiques : si le statu quo domine avant la campagne, ce qui est le cas, il gagne toujours. Alors Notre réponse ? L’Art de la Guerre de Sun Tzu. Si nous les affrontons sur leur terrain, ils gagneront. Nous devons les embarquer dans des tranchées reculées, en terrain miné, où personne ne voudrait aller. Résultat ? Ils périssent. C’est-à-dire ? On inverse la tendance. On fait d’eux l’option risquée. Rester dans l’UE est risquer de perdre ce que l’on aime. Nous demandons aux électeurs de revenir au statu quo. À l’indépendance. Combien ça nous coûte par semaine d’être dans l’UE ? Comment s’appelle notre documentaliste ? Richard. Ricardo ! Trouve-moi combien ça nous coûte d’être dans l’UE chaque semaine ! Tape le plus large possible. Et que ce soit vérifiable ! Les groupes types. Pour savoir qui nous sommes et ce que nous aimons, et pouvoir répartir et cibler. Premier groupe, le plus facile : les Internationalistes Ardents. % des électeurs. Soutiennent le mariage, diplômés. Voteront pour rester coûte que coûte. À l’autre extrémité, les Hostiles à l’UE. Également %. Souvent retraités, sans prêts à payer. Blancs à %. Ne bougeront pas non plus. Ensuite, les Europhiles Aisés, propriétaires, s’informent grâce à la BBC. Voteront sûrement pour rester. Et nos Fortement Sceptiques. Ouvriers et sans-emploi, ans et plus, peu qualifiés, voteront sûrement pour sortir. Ce n’est pas compliqué. Il y a trois types d’électeurs. Le tiers sûr de voter pour la sortie,