• Google+
  • Plusfm

    Plusfm en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

    L’autre camp a une base de données d’électeurs, je dois créer la mienne et cibler les électeurs avec nos pubs. Nous sommes un peu plus sophistiqués, maintenant. Arron, voici Robert Mercer, un vieil ami de la famille, qui investit dans tout ça. HOMME D’AFFAIRES MILLIARDAIRE Nigel, ça fait plaisir. Londres est bien sûr une vitrine clé de notre guerre culturelle contre la classe politique. Le vent tourne, n’est-ce pas ? Je l’espère, bordel. Je devrais vous présenter Steve. Steve Bannon, PDG de Breitbart. Il siège au conseil de l’un de mes petits projets. Une boîte combinant analystes de données et politologues. C’est nouveau. On vient de bosser sur la campagne de Ted Cruz. Il est passé de % d’intentions de vote à plus de %. Une remontée sans précédent. En micro-ciblant les comportements, en localisant les électeurs à convertir et en sachant quels messages les convertiraient. La Silicon Valley ? Ces types me plaisent. Les Britanniques. Cambridge Analytica. Et au-delà. Il est allé dans un camp de réfugiés au Liban et il a dit : « Comprenez bien que % de ces gens sont des djihadistes. » C’est la vérité. L’argent est une chose, M. Banks, mais le pouvoir est dans les données. Vous voyez, ce n’est qu’un début. La technologie dépasse : « Vous aimez ceci, vous aimerez cela. » Les algorithmes apprennent notre comportement, notre psychologie, notre état émotionnel. Les réseaux sociaux savent quelles questions nous posons, ce qui nous tracasse, quand nous dormons, où nous allons et avec qui. Le système peut faire des prédictions. Et le fait. Avec une exactitude embarrassante. Comme quoi ? Disons que Facebook sait quand vous tombez amoureux de votre flirt. Il ne voulait rien savoir, ce n’est pas intentionnel, mais deux milliards de gens contribuant à la base de données plusieurs fois par jour ? Ça se répète, ça se recoupe. Donc ça cible, ou micro-cible votre message, c’est tout ? Ce n’est pas tout. Nous pouvons alors concevoir et envoyer des milliers de pubs différentes qui varient selon l’utilisateur ciblé. Votre historique sera légèrement différent de celui d’un ami, de votre mère, etc. Et notre logiciel teste l’efficacité de certaines pubs sur certaines personnes en termes de likes, clics, partages, puis apprend à les adapter, les améliorer, en temps réel. En temps réel ? Qu’avez-vous à y gagner ? Franchement ? Nous n’avons pas encore fait de test à assez grande échelle pour comprendre l’efficacité de cette technologie. Une cohorte de belle taille. Nous ne sommes qu’un essai ? La démocratie britannique n’est qu’une expérience de labo ? La publicité à l’aveugle est morte. Nous fournissons des données tout le temps, par choix, montrant aux bases de données et publicitaires qui nous sommes et ce que nous voulons. Des données liant les politiques aux électeurs via un message algorithmiquement ajusté sur mesure pour eux. Obama a été le pionnier dans ce domaine. Un libéral. Ce n’est plus droite contre gauche, c’est l’ancien monde contre le nouveau. C’est ça, la politique moderne. C’est comme ça que vous gagnerez. C’était entièrement en caoutchouc. Bonjour.