LARG’ – La Radio du Golfe

LARG’ – La Radio du Golfe 89.2 FM en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

monsieur. Cet après-midi nous avons été attaqués au poste dans les terres. Par qui ? Il y avait hommes contre … J’ai demandé par qui vous avez été attaqués !!! POUR CHAQUE MEURTRE UN MORT. L’épée écarlate Il est dans les jardins. Appelez les gardes. Rattrapez-le, on y va tous. Sonnez l’alarme !!! A l’épée écarlatte. Eh bien ? Il s’est enfui, monsieur. Dix officiers et hommes en service et vous l’avez laissé partir ? Quelqu’un en répondra pour ça. Je veux une enquête complète. Comment est-il arrivé dans le jardin ? Comment a-t-il passé les gardes ? Je pense que je peux vous le dire. Cet homme qui se fait appelé l’épée écarlate connaît chaque parcel de ce domaine. Pourquoi ? Parce qu’il a été membre de cette famille. C’est tout simplement logique. Vous demandez-vous encore qui il est ? Je pense que je peux vous montrer. C’est votre épée écarlate. Le dernier maître de Beverley était le pire ennemi de Cromwell. Il m’a dit une fois qu’il combattrait notre Seigneur Protecteur même de la tombe. C’est exactement ce qu’il fait. Eh bien, messieurs? Votre logique est en effet admirable colonel, mais… Mais quoi ? Les deux fils de Beverley auraient été tués à Preston. Je suis au courant de ça. Ils ont été rapportés tués. Avez-vous vu leurs corps ? Non, monsieur. La plupart d’entre vous s’est battus à Preston. Est-ce que l’un de vous a identifié les corps ? Par qui ont-ils été signalés tués ? Je peux vous le dire. Par un prisonnier de guerre. J’ai moi-même reçu les nouvelles et je me souviens d’un sentiment d’exaltation qui a écarté tout doute de mon esprit. Par la suite ce prisonnier, qui s’appelait le Major John Drury, s’échappa et a été une source d’irritation consante depuis. Eh bien, Sylvester ? Excellent, colonel. Je vous complimente vous sur la brillance de votre déduction. Nous savon maintenant qui est l’épée écarlate. C’est en effet une révélation. Mais si je pouvais, avec votre permission, poser une petite question ? Permission accordée. Comment cela va nous aider à le retrouver ? Retournons dîner, messieurs. Que le meilleur gagne. J’aimerais savoir à quoi tu penses. Je pense à la l’épée écarlate. Il semble être un gars comme je les aime. Si nous demandons l’aide d’Edward Beverley, nous aurons un liaison entre cette maison et la forêt où nous pourrons nous échapper. Continuez. Il y a un passage secret qui mène de la maison à la lisière de la forêt. Comment avez-vous découvert cela ? L’autre nuit j’ai vu que Jacob est entré dans le passage donc je l’ai suivi. Tom, pourquoi un vieux serviteur de la famille Beverley l’utiliserait-il ? Pour rencontrer son maître. Attends, tu me donnes le germe d’une bonne idée. Si vous êtes prêt à risquer le cou de Jacob, on peut l’utiliser pour trouver Edward Beverley. Comment ? Je vais vous dire si mon plan fonctionne. Je dois aller voir ton père. Je te fais confiance, Tom. Tu devras me faire confiance, n’est-ce pas ? Dans la forêt, il y a un lieu d’exécution traditionnel connu sous le nom de l’arbre au pendu. Et si, comme je le suspecte, Jacob est un complice de l’épée écarlate, il y aura une tentative de sauvetage. Nous serons là pour l’accueillir. C’est assez ingénieux. Merci, colonel. J’ai reçu une lettre aujourd’hui de notres Seigneur Protecteur. Dans le er paragraphe il me félicite d’avoir obtenu l’arrestation du roi, mais dans le e il a déploré le fait que l’épée écarlate soit toujours en liberté. Si votre petite ruse aboutit à la capture de cet homme, je m’assurerais que Cromwell se souviennent de votre nom. Merci. Hmm. Un verre de xérès ? S’il vous plaît. Nous nous passerons des formalités d’un procès. Le vieil homme sera arrêté et l’avis de son exécution affichée ainsi les nouvelles atteindront Edward Beverley en temps utile. L’exécution aura lieu à midi demain. Bien sûr, je peux me tromper. Jacob pourrait être innocent. Dans ce cas, nous aurions pendu un homme innocent. Ce serait très pénible, n’est-ce pas? Je crains que ce ne soit un risque que nous devrons prendrer. Oui, en effet, colonel. Mais, bien sûr, nous pourrions toujours nous consoler avec l’idée que… Jacob est mort pour une bonne cause, n’est-ce pas ? Je te l’ai dit, c’est… Ce n’est pas seulement votre vie qui m’inquiète. C’est la vie des hommes que vous servez. Où puis-je les trouver ? Vous savez ce qui va se passer, n’est-ce pas ? Il essaiera de te sauver et vont se faire mettre en pièce avant d’arriver à l’arbre. Ensuite, ils vous pendront de toute façon. Si je voulais piéger Edward Beverley, je le laisserais aller droit dans une embuscade. Si je laisse cela arriver, lui et tous ses amis seront attrapés. Ne comprennez-vous pas ça, Jacob ? Comment puis-je les trouver ? Alors ? J’espère que je peux te faire confiance. Comment puis-je les trouver ? As-tu déjà entendu parler de l’arbre du dragon ? Oui je connais. Il y a un sentier à proximité. Suis le. Cela vous emmènera au coeur de la forêt. Tu arriveras à une vieille fabrique de houblon. Là, tu trouveras Edward Beverley. J’aurai besoin de quelque chose pour prouver que je viens en ami. Cette bague. Maître Edward me l’a donné lui-même. Prends la. Pourquoi voulez-vous nous aider, capitaine ? Disons simplement que mon cœur bat pour la cause royaliste. Votre cœur ? Mais ton épée se bat pour Cromwell. Comment les deux peuvent cohabités ? Ma cause royaliste est une femme. Elle m’a montré que j’étais dans l’erreur. Qui est la dame ? La fille du colonel Judd. Judd ? Ne la condamne pas pour son père. Au moins, elle n’est pas devenue une traître. C’est à cause d’elle que je suis venu vous voir ici. Grâce à elle, vous pouvez me faire confiance. Quant à vous faire confiance, On verra ça pour plus tard. Quel est ton plan ? C’est l’arbre des potences et voici le chemin qui y mène. Ils arrivent. Soldats ? Ils attendent des deux côtés de l’arbre. D’accord. Tous à vos postes. Soldat, mettez pied à terre. Il y a longtemps qu’ils devraient être rentrés. J’espère que tout va bien. Ils avaient de leur côté l’effet de surprise. Ne me blâme pas s’ils n’en ont pas profité. Ils sont ici maintenant. Edward ! Pablo ! C’est le capitaine Sylvester. Capitaine Sylvester, voici mon frère Philipe.