Hotmix Radio Dance

Stream 1 Stream 2

Hotmix Radio Dance en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ils ont effacé les fichiers liés au projet. Mais l’antidote est là, il suffit de le trouver. Là. Je m’en occupe. Ça me plaît. On cherche quoi ? Un truc où il y a écrit « RPG ». Dans des tubes cryoconservés. D’accord. Je crois que j’ai trouvé. C’est ça. C’est le remède ? Pas tout à fait. Le R- ne leur rend pas leur taille normale, il neutralise leur agressivité. Ravie de te voir, Kate. Je t’em, Claire. J’ai eu tellement de peine pour ton frère. Allez, passe-les-moi. On y va. Même pas en rêve. Tu me le passes ? C’est vous qui rêvez. Allez, on y va. Vite. Ils sont là. Allez ! Je me demandais comment recréer l’agent pathogène. Et tu es arrivée. Monte, ou tu finis comme ton copain. Brett ! Reviens. Venez. Je vous croyais mort. Elle a dû rater les organes vitaux, croisons les doigts. Allez, faut pas rester ici. Attendez. J’en ai un. Si on le donne à George, il changera de camp. Comment on va lui faire avaler ? Ne restons pas là. Finalement, c’est bien que vous soyez vivants. Allez occuper votre pote pendant que je me casse. Sinon, je peux vous tuer ! J’y vais. M’approche pas ! Qu’est-ce que tu fous ? Le gorille va dévorer le monstre. ! Quoi ? Non ! On oublie ma sœur, elle est devenue dingue. Vous amenez le x et vous me sortez d’ici. , petit ! Tu viens de dévaler étages ? Vous êtes qui, vous ? Le type qui allait monter pour t’arrêter. ! T’as vraiment une sale tête, je m’en veux un peu. Je vais être sympa. T’as mouillé la chemise pour sortir d’ici. Quelque chose me dit que t’as un ordi dans ce sac. Tu me le donnes, et je te laisse sortir par cette porte. C’est vrai ? Oui. Remets-le-moi et tu es libre. D’accord. C’est ma sœur qui a tout fait. C’était pas mon idée. Et la complicité n’est pas un délit. Exactement. Salut, l’ami. Laisse-moi ton copain. Avec plaisir. Je déteste cette bestiole. La vache ! C’est du brutal. J’espère qu’ils savent comment descendre. Dis, mon pote, si on prenait une autre sortie ? L’antidote fera effet quand ? Dans min, environ. L’immeuble ne tiendra pas min. Comment on s’en va ? Et si on restait sur le toit ? Quoi ? Moi, je veux pas rester ici. Davis ! Cet hélico n’a pas de queue. C’est pas grave. Alors, on vole comment ? On vole pas, on se crashe. Quoi ? Bon. Il suffit de rester au-dessus de l’immeuble qui tombe. Vous savez, comme dans une avalanche. Non, je ne sais pas. Allez, c’est parti. La vache ! Ça pourrait se gâter. ! La vache ! Accrochez-vous ! Attention au choc ! Venez. Je boirais bien un coup. J’en reviens pas qu’on soit vivants. Il y a encore des gens. Il faut faire annuler la frappe. Davis ? Je sais. George ? Ça va ? Ça a marché. C’est bon de te retrouver. J’ai une sale tronche ? Toi, t’as une grosse sale tronche. Venez. Lobo X-Ray, ici Viper -. Escortes en place. min de la cible. Rappelez pour autorisation de tir. Bien reçu. On fait quoi ? Prenez le x, trouvez un téléphone satellite. Russell peut faire annuler la frappe. Dites qu’il y a des soldats et des civils, ici. On s’occupe des deux autres. Davis ? Oui ? Essayez de ne pas vous faire tuer. Allez-y. On doit les empêcher de détruire la ville. T’as raison. On va leur latter la tronche. ! Évidemment, le loup vole. Viens me chercher, espèce de saloperie ! C’est ça. Il me faut un téléphone satellite. C’est dangereux. Ne restez pas ici. Emmenez-la. Attendez ! Il y a une solution. Messieurs. Russell. Je prends le relais. Respirez, docteur. Que faites-vous là ? L’antidote a marché. Davis et George essaient de les arrêter mais il reste des civils et des soldats sur place. Il faut annuler la frappe. Petit, je te propose un échange. Allez, on y va. George, vas-y ! Colonel, c’est votre pote Russell. Au sujet de votre bombe, faites-moi plaisir, jetez un œil sur Federal Plaza avant de la larguer. Envoyez les images de Federal Plaza. C’est pas vrai ! C’est une blague. George, non ! Ici Viper -. minutes. Cible verrouillée. Bombe armée. Ouverture soute. Sauve-toi ! Lève-toi, bouge ! Allez ! On em pas mon pote ! ! George. Ça alors. Abandon de la mission. George ? Mon pote ? On a réussi. On a sauvé la ville. Tu m’as sauvé. George a sauvé Davis. George ? George ! Je suis désolée. Il m’a sauvé la vie. Il a sauvé des tas de gens. Maman ! C’est vrai. T’as fermé un œil, là ? Je t’ai vu ouvrir un œil ! Petit salopard ! Tu fais semblant d’être mort ? Dans un moment pareil ? J’y crois pas : Non, c’est pas marrant, et je pleurais pas. C’est la poussière. C’est un jeu entre vous ? Moi, je fais rien, c’est lui. Il a un sens de l’humour très personnel. Oui. Je crois qu’on peut dire ça, elle fait partie de mon groupe. On est amis, non ? Oui. Oui, on est amis. Non, arrête. Un peu de classe. Je sais pas ce qu’il a. Désolé, Kate. Arrête. Bon, d’accord, allez, on rentre. C’était drôle. J’ai entendu ! . Merci d’avoir sauvé le monde. Merci d’avoir fait annuler la frappe. Comme un vieux cow-boy l’a dit un jour : « Entre gros cons, on se serre les coudes. » On va aider tous ces gens et on va chercher une maison à George. Où on va le mettre ? Je sais pas, mais pas dans un avion. RAMPAGE HORS DE CONTRÔLE Que votre magie noire coule dans mes veines une dernière… fois. C’était une erreur.