M RADIO 102.5 FM

M RADIO 102.5 FM en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Aucun de nous n’était venu sur Terre avant. On ne savait pas à quoi nous attendre. Ni même si on pouvait encore respirer ici. On a tout appris sur vous… les synthétiques. Comme vous nous avez chassés de nos maisons et laissés sans rien. Il nous a fallu tout ce temps pour rassembler de quoi revenir. UNE MACHINE A PRIS MON TRAVAIL ! Ils nous ont dit que vous étiez des monstres…. Des sauvages. C’est une seule version de l’histoire. Maintenant, je le sais. Pourquoi je vous aide ? Car personne n’a dit que je viendrais tuer des enfants… et des familles. Je ne me suis pas engagé pour ça. Peter. Bébé !? Hé, tu vas bien. J’ai vu… J’ai vu… J’ai vu… Tes rêves… c’est le passé. C’est notre passé. Les rêves. Oui. Ces filles… les filles ! Non, elles nous attendent. Dirigez-vous vers le quai dans le calme et embarquez dans le train. On ne peut plus attendre. Dès que David sera là, on part. Dernier train ! Avancez ! Lucy, viens. Pas sans maman et papa ! Allez. Ils vont venir ! Papa l’a dit ! Ceci est une évacuation obligatoire de niveau trois. Suivez le protocole d’évacuation. Dirigez-vous vers le quai dans le calme et embarquez dans le train. Vous devez vous cacher. Je prétendrai être seul quand ils seront là mais… c’est votre seule chance. On doit rejoindre les filles. Ok. Faites le mien. C’est bon. Ok. Ça va ? Moi c’est Peter. Miles. Vous savez quoi ? Tenez. Il n’a jamais été à moi en fait, mais merci. Est-ce que ça va ? Oui oui. Ok, serrez-vous et restez baissés. Couvrez-nous ! Allez ! Avancez ! Allez ! Allez ! Vite ! Allez ! Couvrez-nous ! Je vous couvre ! Va vers le tunnel. Je te couvre. Vas-y ! Allez ! Comment vont-ils entrer ? Allez ! Couvre-moi ! Bon, écoutez. Je voudrais que vous montiez dans le train. On doit attendre. S’il vous plaît ! Ils vont arriver. Non ! Lâchez-moi ! Pitié ! Arrêtez ! Non ! Lâchez-moi ! Allez. Allez, par ici. Attendez ! Stop ! Attendez ! Attendez ! Allez. Attendez ! Hanna ! Lucy ! Maman ! Papa ! Allez ! Allez ! Je savais que tu la sauverais. Je reviens. Viens là. Tu te souviens ? Ouais. Et eux ? Comme toi… leurs souvenirs ont été effacés pour commencer vierges… sans peur… sans culpabilité… de ce que nous avons dû faire… juste pour être libres. Nous sommes peu à avoir gardé nos souvenirs pour nous préparer à ce jour. Mais maintenant, ils vont tous devoir se souvenir. Parce que ceci… ceci n’est pas terminé. On sera en sécurité dans notre base souterraine. Là-bas, on finalisera nos plans pour reprendre notre chez nous. Alors sois prêt. J’ai cru te perdre. Désolée de ne pas t’avoir cru. Notre monde… continue à bouger… à changer… à évoluer… et nous aussi. Je sais qui je suis maintenant et je connais mon ennemi. On n’est pas si différents. Peut-être… que si d’autres peuvent le voir… nous aurons un avenir malgré tout. Allô, Xiao Zhang est devenu fou. Il a pris l’oseille. Quoi ? Xiao Zhang ? Où es-tu, là ? Ça ressemble à la zone de développement. Patron, j’appelle la police ? Appeler la police ? Mais tu es malade ! Écoute, reviens ici et on verra. OK, compris patron. Oncle Liu. Saignant ou à point ? D’accord. Hôtel Business de la Gare Enregistrez-vous. Allô, Skinny ? Qu’est-ce qui se passe ? Old , localise-moi ce numéro. Tout de suite. Bien sûr, Frère Skinny. Trouve-moi aussi mes médicaments. C’est pour quand ? OK, on se retrouve dans / heure au magasin. Eh patron, une vraie tortue sauvage. On l’a déterrée sur le chantier. Je dois vite rentrer chez moi. Je vous fais un bon prix. yuans ? Ça marche mieux que le Viagra. ? Mangez-la vous-même ou relâchez-la pour le karma. Alors ? Allez, , c’est bon ? On reçoit souvent des faux billets. Ce jeune homme a l’air honnête. Donne-lui sa monnaie. Café Internet Intégrité Votre carte de membre ? Ça fait deux yuans par heure. “Tu es là ? Yan Zi ?” “J’ai des bonnes nouvelles !” “On va pouvoir continuer tes opérations de chirurgie esthétique !” “On ira en Corée du Sud !” Skinny. On a retrouvé la voiture. La route du nouveau village de Qiaobei ? OK. A De, tu as un sacré talent d’artiste, tu sais. Je vois, c’est du fauvisme. Beaucoup de grands peintres ont choisi ce style de dingue. J’ai raison, Yuanjun ? C’est toi qui me l’as appris. Tu m’as aussi dit que ce monde était fait de fous et de sots. Rien n’arrête les fous, avides de gloire et d’argent, et les sots se contentent de ce qu’ils ont. Et toi, dis-moi… Es-tu un sot ou un fou ? Ou un fou qui fait le sot ? Pour tout te dire, on a grandi ensemble, comme des frères, jeunes et insouciants. C’est tellement dommage qu’on en soit là, aujourd’hui. Il dit que ses tableaux valent très cher, aujourd’hui. Laissez-le partir, et ils seront à vous. ! Fang Yuanjun. Tes tableaux ne valent pas un clou. Il y a ans, tu n’étais qu’un glandeur fauché. Qui a acheté ton premier tableau ? Qui a loué cet atelier pour toi ? Et qui a toujours levé sa plaque aux ventes pour faire monter les enchères ? Moi, le d’Oncle Liu. J’ai toujours honoré notre amitié. Et je l’ai fait par plaisir ! Pour être heureux. Du fric, ? Tu veux vraiment parler de fric avec moi ? Oncle Liu, je suis vraiment désolé. S’il te plaît, au nom de notre amitié fraternelle, relâche-moi…



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *