Alouette 98.0 FM

Alouette 98.0 FMen ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

tout ça ! Eh bien, j’ai un oncle qui vit aux USA, et il dit que Cuba est toujours dans son cœur. C’est très bien, Cristian. Quelqu’un voit-il quelque chose d’autre ? Pardon. Excusez-moi ! Ils viennent d’appeler de l’hôpital. Il est mort. Ils parlent de Camilo. Vous savez tous que Camilo était très malade depuis des mois. Les médecins ont tout fait. Mais parfois cela ne suffit pas. Je hais qu’on m’appelle la péquenaude. Et quand je suis venue à l’école, ils m’appelaient tous comme ça. Camilo m’a donné cette carte avec la Vierge de la Charité et il m’a dit qu’elle était la protectrice de tous les Cubains. C’est lui qui m’a emmené la première fois dans une église. C’est pourquoi j’ai mis la carte là. Aimerais-tu manger quelque chose ? Maman, lève-toi. Maman. S’assoir ensemble ainsi est plus agréable. C’est quoi Ça ? Remets-la à sa place ! Mais… Je t’en prie ! Carmela, tu sais bien que tu ne peux pas mettre ça. Moi pas, mais les enfants peuvent. Laissez-moi vous expliquer. Pardon, Mercedes, mais il n’y a aucune explication pour cette image sur un panneau dans notre école. Il y a ici tant d’inexplicable que je dois simplement faire. Restons-en au sujet de cette réunion. Vous m’avez demandé de venir pour discuter du cas de Chala. Alors, bon. La décision de placer Chala a été prise après avoir étudié à fond son dossier. L’école, l’assistante sociale, le chef de secteur, la psychologue… Ça va. Je sais, il n’est pas un saint ! Mais il a des qualités, des sentiments, que personne ne lui a appris chez lui. Cela, l’internat ne le lui prendra pas. Là, il peut… Cet internat serait une tâche en plus dans sa vie. Que nous le voulions ou non, cela va le marginaliser encore plus. J’ai été la maîtresse de sa mère. Et je suis la sienne depuis ans. Personne ne le connaît mieux que moi. Mais nous ne pouvons pas prendre une décision et trois semaines après revenir en arrière. Tu dis ça, parce que vous pensez d’abord à vous. Mais moi, je pense au garçon, à ce qui est le mieux pour lui. Carmela, vous savez, nous vous respectons beaucoup, mais dans votre classe, les problèmes s’accumulent. Nous ne pouvons plus l’admettre. Pardon, mais dans ma classe nous n’avez rien à «admettre». J’enseignais depuis déjà longtemps quand tu es née. Peut-être est-ce trop longtemps. Mais pas encore aussi longtemps que ceux qui gouvernent ce pays. Estimes-tu que c’est aussi trop long ? Parle-lui. La dernière chose que je veuille, est de me voir obligée de prendre des mesures contre Carmela. Aucun groupe ne ressemble à l’autre, dans chacun, il y a des enfants qui vous marqueront pour la vie. Dans ma classe actuelle, j’ai enseigné à mon propre petit-fils. Avec lui, ce sont sept élèves qui, dans les dernières trois années, ont quitté Cuba. Je leur parle de Marti et de la patrie. Mais à la maison, ils exhument les morts pour obtenir le passeport espagnol. Avec Camilo, cette classe a appris à connaître la mort de près. Avec Yoan, ce que c’est quand ton père est un prisonnier politique. Avec Yeni, qu’on doit passer pour péquenaude même si on est première de classe. Et oui, c’est la classe de Chala. La classe où au mur pend une image de notre sainte protectrice. Personne n’enlèvera cette image aussi longtemps que je suis la maîtresse. Un synonyme pour «servile»? <> Et <>! Bon, ça en fait déjà deux. Mais il y en a encore d’autres. Oui, les achats sont faits, mais tu dois tout de même revoir tes cahiers jusque lundi. Bon, allez-y. C’est lourd. Ne t’inquiète pas. On se voit demain. Au revoir, Prof. A vrai dire, ça ne m’a pas plu comme ça s’est déroulé dernièrement. Là, nous sommes d’accord. Merci. Je fais aussi mon travail, malheureusement, l’internat est la meilleure option pour Chala. «Malheureusement» Chala n’a surtout aucune option, Raquel. Comme Yeni, la meilleure élève. Carmela, il y a une faute flagrante en ce qui concerne l’inscription, et vous le savez très bien. Puis-je être franche ? C’est le dernier de mes soucis. Ce qui compte uniquement, c’est quelles chances nous offrons à une jeune fille comme elle. Dans le cas de Yeni, on peut peut-être faire quelque chose. Mais l’image sainte sur le mur ? Nous savons très bien, toutes les deux, qu’ils ne laisseront pas passer ça. Il va de soi qu’elle doit disparaître, comme elle est venue. Ça pourrait se faire avant l’inspection ? Ça, je ne le sais pas. Que doit-on faire alors, Carmela ? Raquel, nous savons toutes deux que chacune de nous doit faire son job. Hé, qui voilà ! Trouve-moi un bâton ! Attention, il y a un flic dans le coin. Qu’est-ce que tu regardes ? Tranquille, mec, le flic nous observe. On se voit demain à la baie. C’est clair ! Après la classe de sport. Compris ? Chala ! Chala ! Chala, non ! Reviens, Chala ! Retourne ! Fais demi-tour ! Hé mec, passe une vitesse, sinon on n’y arrivera pas. , on est K.O.! Toi, moi pas ! Allez à la bouée ! Nage vers la bouée ! Nous y sommes presque, allez, nage ! Encore, tu y arrives ! Je n’en peux plus ! Ne sois pas nerveux ! Aide-moi… Je n’en peux plus, aide-moi ! Viens, accroche-toi à mon pied ! Tu y arrives ! Ouf, maintenant, ils sont dans la .



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *