Radio Isa 100.4 fm

Radio Isa 100.4 fm en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Bonne nuit. Salut, petit ourson. Tu commences à ressembler à maman. Un jour, il a fait ses valises et est parti. Oui. Mon vol est tôt demain. Portland ? Phoenix. Une ferme de serveurs. Une ligne aérienne bidon sans siège réservé, je veux arriver tôt. Vous vous débrouillerez ici ? Elle va bien ? Oui. Comment te sens-tu ? Bien. Oui. Parfait. D’accord. Bien. D’accord. Es-tu content pour la nouvelle école ? J’ai peur. Ça va. Je suis grande, et les nouvelles choses me font peur. Comme ton nouveau bébé ? Je n’ai pas peur du bébé. Qu’y a-t-il ? J’ai envie pipi. Seigneur. Viens. Dépêche-toi. Personne ne va activer la chasse d’eau ? Il n’y a personne. Pas de chasse d’eau, promis. Ça fait trop de bruit. Jonah, il n’y a personne ! Pardon. J’ignorais que c’était automatique. Jonah ! Jonah ! Jonah, arrête ! Jonah, arrête. Le monde est rempli de toilettes bruyantes. Le monde est une toilette bruyante. Hé ! Bonjour. Qu’y a-t-il, petit ? Pardon. Il a peur de certains bruits. Je suis désolée. On s’en va. Non. Ne partez pas. Hé. Si toi et moi, on devenait des arbres un moment ? Ça te va ? D’accord. Tu peux mettre ton pied ici ? Tu veux me montrer tes branches ? C’est bon, ça. Inspire à fond. Expire par tes branches. Ça va mieux ? Ne vous excusez pas. Vous n’avez pas à partir, il n’a rien fait de mal. Viens. Amuse-toi en classe. Maman ? Pourquoi te maquilles-tu ? Je pense que j’aime être jolie parfois. Pourquoi ? Tu n’aimes pas ça ? J’aime ça. Tu es différente. Comme Draculaura. Qui est Draculaura déjà ? La fille de Dracula dans Monster High. Monster High. C’est l’école des monstres ? Oui. Rappelle-moi l’histoire de Draculaura. Elle a ans. C’est à peu près ça. Ça va ? Oui. Quoi ? C’est du lait. Je fais du lait. C’est de la sangria ? Oui. Ça me rappelle l’université. Tu es une vraie femme d’intérieur. À cause de la sangria ? On en fait dans les toilettes de prison. On appelle ça « pruno ». Ça te dit ? D’accord. Je connaissais un gars qui en avait un comme ça. Il le remplissait d’eau. Santé. Santé. Drew parle-t-il de moi ? Oui. Il trouve tout ça un peu étrange. Oui. Il aime être père ? Bien sûr. À la façon des pères. Il travaille très fort et il rentre à la maison. Il s’occupe des devoirs, des lectures et tout ça. On prépare les lunchs ensemble, puis il monte, met ses écouteurs, tue des zombies et s’endort. Et vous ne faites jamais… L’amour ? Pas depuis des mois. C’est comme si on voulait tous les deux aller souper sans savoir à quel restaurant ou si on a faim. Vous n’en parlez jamais ? Tu fréquentes quelqu’un ? Oui. Plusieurs. J’étais comme ça avant. Oui. J’ai monté tous les chevaux du carrousel avant Drew. Quel cheval était Drew ? Drew était le banc. Mais tu l’aimes. Oui. C’est certain. J’ai choisi la bonne personne. Pourquoi ne pas faire l’amour ? Toute la journée avec un bébé, c’est moi et elle, c’est primitif. On est comme deux gorilles dans un zoo. Quand la nuit tombe, je suis censée changer de personnalité… « Salut, je suis y. « Regarde mes seins. Ils sont uels. » C’est… Je comprends. Bien sûr. J’aime bien Drew. Non. Oui. Ce que je connais de lui. Mes enfants ne grandiront pas comme j’ai grandi. J’ai eu trois belles-mères. C’était… C’était fou. Bien. Il faut donc arranger ça. Drew doit faire charger sa batterie. Sa batterie ? Sa batterie. Qu’est-ce qu’il aime ? J’ai fouillé dans son historique une fois, et c’était des trucs banals. Comme ? Quoi ? Quoi ? Dis-moi. Je dois savoir. C’est quoi ? Il me tuerait. C’est étrange ? Non, c’est… Non. Quand il était au secondaire, il était plongeur dans un restaurant, où les serveuses portaient un costume avec un chapeau et… Il a toujours fantasmé là-dessus. C’est tout ? Oui. D’accord, bien. Quoi ? Je ne sais pas. J’avais en tête un truc plus sinistre. Nous ? Non. J’ai déjà acheté un de ces costumes un jour, pensant le mettre pour lui faire une surprise. Je ne l’ai jamais fait. Pourquoi ? Je ne l’ai pas fait. Maintenant, j’ai des varices aux jambes, aux seins, aux varices. Mon corps a l’air d’une carte avec reliefs d’un pays dévasté. Tu as encore le costume ? Oui. Où est-il ? C’est extraordinaire.