Radio Gresivaudan 87.8 fm

Radio Gresivaudan 87.8 fm en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Fais voir. Un sandwich ? Oui. Non. Garde-le. Ouah ! Mon Dieu. Tu n’as pas eu d’enfants. Je le garde pour monter ? Monter ? Tu veux rire. Attends. Viens. C’est un restaurant des années ? Pour être conforme à l’époque. C’est un resto ordinaire. Je fais l’insolente ? Non, joue la serveuse amicale qui est gentille et ne parle pas beaucoup. D’accord. D’accord. Salut. Hé ! On n’a pas été présentés. Est-ce… Marlo… Si vous ne connaissez pas le menu, je vous suggère l’œuf à la crème. Que se passe-t-il ? Ça va. Laisse-toi aller. On a aussi de belles pâtisseries, et le café est tout frais. D’accord. Je te dirai ce qu’il aime. Merci. Je suis à l’essai. Salut, Elmo. Salut, Zoe. Tu veux parler à un ami ? On va parler d’hier soir ? On n’est pas obligés. D’accord. D’accord. C’était formidable. Oui ? Oui. Tu veux rire ? Salut. Salut, Jo-Jo. J’ai rêvé à un chameau. Ah oui ? Tu étais dans le désert ? Non, j’étais dans ma maison. C’est fou. Tu veux des crêpes ? Oui. Très bien. On fait Mickey Mouse ? L’autre fois, il n’avait qu’une oreille. Aujourd’hui, il en aura deux. Je le sens. J’ai fait un vœu Ne me demande pas lequel Je ne le dirai pas Je t’ai regardé en le faisant Et tu es sur mon chemin J’ai vendu mon âme contre un vœu Des pièces de monnaie Pour un baiser Je ne l’ai pas cherché Mais tu es sur mon chemin Tu as maintenu ton regard Jean déchiré Peau exposée Une soirée chaude Le vent qui soufflait Où allons-nous, bébé ? Je viens de te rencontrer C’est fou Voici mon numéro Appelle-moi peut-être Tous les autres gars Me courent après Voici mon numéro Appelle-moi peut-être Vous aviez raison. À quel propos ? La nounou de nuit. Vous l’avez appelée. Ça fait tout un changement. Marlo a changé d’avis. Oui. Elle a l’air très… éveillée. Oui, c’est très bizarre. Stevie Nicks ! Stevie ! Bébé Je viens de te rencontrer C’est fou Voici mon numéro Appelle-moi peut-être C’est dur de te regarder Directement, bébé Mais voici mon numéro Appelle-moi peut-être Je viens de te rencontrer C’est fou Trop noir. Non, plus clair, plus clair. Plus clair. Non, c’est bon comme ça. Plus clair. Tu peux arrêter ? Plus clair. Plus clair. Plus sombre, plus sombre. Plus clair. Sombre. Plus clair. Sombre. Parfait. Salut. Désolée d’être en retard. Ça n’arrivera plus. Promis. Ça va. Que se passe-t-il ? Rien. Je vis une relation difficile. Laquelle ? Ma coloc. Oui. C’est une faiseuse de troubles. Historiquement, c’est ceux que je préfère. Elle panique quand je ramène un gars à la maison. Elle est religieuse ? Elle est souvent à genoux devant la toilette. Prends-toi un appartement. On est comme emmêlées. Ne le prends pas personnel. Pourquoi ne pas lui dire que tu veux changer d’air ? Pourquoi suis-je obligée de lui mentir ? Pourquoi ne pas être honnête, dire qu’on devrait se séparer ? Tu lui ferais de la peine. Après, tu le regretteras. Les filles ne guérissent pas. Bien sûr que oui. Non. On semble aller mieux, mais de près, on voit le cache-cernes. . On peut sortir ? Dans la cour ? Oui. Non. Sortir, aller en ville. À New York ? Oui. Allons boire un verre. Qui s’occupera de Mia ? Elle a un père, non ? Mia dort toutes ses nuits depuis une semaine. Drew ne saura même pas qu’on est sorties. Tully, prends ta soirée. Je suis sérieuse. Ça ira. Marlo, tu as besoin de prendre ta soirée. Pour être une bonne mère, tu dois prendre soin de toi. On le mérite. Pourquoi se soûler à Manhattan signifie prendre soin de soi ? Tu as raison. On ira à Brooklyn. On aurait dû appeler Uber. Je t’ai dit que j’allais conduire. On prendra quelques verres, et je nous ramènerai. Pourquoi es-tu si gentille ? Tu m’as confié la vie de Mia. Ça signifie quelque chose. J’imagine. Et je t’ai confié la mienne. Comment ça ? Tu aurais pu m’assassiner. Pourquoi j’aurais fait ça ? Admets-le, tu y as pensé. Ce n’est pas des blagues à faire. C’est vrai ! Mon Dieu. J’ai besoin d’un bourbon. Le bourbon, c’est ce que je bois. Nous y sommes. C’est mon ancien quartier. J’ai vécu ici pendant neuf ans. Tes molécules sont partout. Mais ça n’a pas toujours été si joli. Il y a une boulangerie pour chiens. C’était quoi, avant ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *