Mayotte 1ere 91.0 FM

Mayotte 1ere 91.0 FM en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Elle n’est pas arrivée. Prenez du vin. Laida vaut qu’on se batte pour elle. Puissé-je vous approuver. M’approuver ? Quel insolent. Navré. Si elle n’enchantait pas les sens,… je ne la demanderais pas. Oh ? Mais qui êtes-vous donc ? Gardez-le pour vous. Un des princes de l’Empire. Je siège aux conseils du calife. Oh. Pas possible ? Vous devez bien le connaître. De quoi a-t-il l’air ? Le nouveau calife est un rustre. Un rustre ? Son père lui a laissé un harem. Que fait notre jeune coq ? Il le dissout. Bah ! Un roi doit aimer toutes les femmes ! Sinon, ce n’est qu’un rustre. Ce n’est pas votre modèle ? Mon ami,… nul ne m’inspire en cette matière. J’inspire autrui. Oh, de la magie. Très pratique en cas de problème. Pour vous. J’ai acquis un nouveau nid d’amour,… une tour au bord du fleuve. Venez vite. Hassan vous guidera. Jamilla. Mauvaises nouvelles ? Au contraire. Une reine m’écrit. Je ne l’ai pas vue depuis… trop longtemps. Et cette Laida ? Elle devra faire sans moi. Vous en profiterez peut-être ! Merci. Adieu, mon ami. Des affaires urgentes m’appellent. Vous n’attendez pas Laida ? J’ai déjà un rendez-vous. Je peux ? Elle est belle ? Bagdad n’offre pas mieux. Magnifique. Où ? Une barque amarrée à un cyprès. Conter fleurette sur une barque ! Fuyez. Cherchez une autre fille. dQue demain ne brise jamais le charme.d dEt quand la brise d’automne emportera nos soupirs,…d dque nos lèvres ne prononcent pas de mots d’adieu.d dGarde-le près de moi,…d dqu’il ne parte pas.d. dVeille sur nous,…d détoile du soir.d Son Altesse Royale, le Prince d’Hassir. Il n’est pas prince. Sinon celui des menteurs. Il est charmant. Fais-le entrer. Elle vous attend. dEt quand la brise d’automne emportera nos soupirs,…d dque nos lèvres ne prononcent…d Jamilla, ma Dame de la Lune ! Nous nous revoyons à nouveau. Que je rassasie mes yeux. Vous, c’est vous. Un miracle. J’avais renoncé à vous. Une pareille beauté se montrerait cruelle ? Une semaine de bonheur et vous aviez disparu. Je perdis le sommeil, j’eus la fièvre. J’ignorais votre nom, votre résidence. J’ai crié votre nom partout. De Tehéran à Mossoul. Pas un seul écho. Finalement,… j’entamai le voyage de retour… vers Hassir,… mon petit royaume,… priant pour être foudroyé. Aucun éclair. Charmant. J’arrivai chez moi. J’étais dévasté. Dans mon palais,… il y a un Jardin des Étoiles. Joli. J’y élus domicile. Avec mes astrologues,… Des ânes. Ils ne savent rien des femmes. Vous si, mon prince. Je les ai toutes oubliées sauf vous. Vous ne me cherchiez pas dans ce bouge. La chance m’a favorisé. La main du destin. Kismet. Oui ? Quoi d’autre ? J’avais fait cesser une rixe. Un jeune homme était blessé, j’ai lavé ses plaies. Oui, c’est un lieu puant. Mais laisser un homme sur le pavé ? Et faire attendre Laida ? Vous profanez cet instant avec des ragots ? Après la torture que j’ai endurée. N’arrêtez pas, n’arrêtez jamais. Je préfère vos mensonges à la sagesse… accumulée par les âges. Par la barbe de mes aïeux ! Nul ne me traite de menteur impunément. Qui êtes-vous, Dame de la Lune ? Je dois savoir. Vous ne m’échapperez plus.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *