Chérie Frenchy

Chérie Frenchy en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

“Que ces rois de l’azur, “Maladroits et honteux “Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches “Comme des avirons trainer a cote d’eux “Ce voyageur aile, qu’il est gauche et veule ! “Lui, naguere si beau, qu’il est comique et laid ! “L’un agace son bec avec un brule-gueule “L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait ! “Le Poete est semblable au prince des nuees “Qui hante la tempete et se rit de l’archer “Exile sur le sol au milieu des huees “Ses ailes de geant l’empechent de marcher” Baudelaire. L’Albatros. Ca vient de la, de la, et jusque-la. Il faudrait tout changer. C’est parce que le moteur etait en surregime. Je t’avais dit de changer les vitesses. C’est la casse. Tu laisses tourner sur la e pendant des heures. Vous voyez l’huile ? Je vois tout. C’est deja assez deprimant comme ca. On peut rien faire ? La casse en aura besoin. On est loin de la gare ? “La gare” ? Ca depend ce que vous appelez “loin”. Vous me donnez les sous ? “Les sous” ! J’allais oublier ! Moi pas. Vous allez loin ? On va a Sete. Ah oui ! Quand meme ! Vous pouvez reprendre la route. Vous ne serez plus embetee. On va attendre qu’il arrete de pleuvoir, puis on ira sur la route. On va faire du stop. “Du stop” ? Avec nos deux gueules, personne nous prendra. Vous voyez pas ? Il y a que des tracteurs. T’inquiete. T’inquiete. Leve ton pouce. Fais-moi confiance. Comme ca. Tu vois ? Si tu leves ton pouce en dilettante, comme ca, ca marchera jamais ! Plus haut, le pouce ! Tu branles un bonobo ? Qu’est-ce que tu fais ? Recommence. Plus haut. Vous allez vous calmer. Arretez de faire le colon avec moi. Il n’y a plus de vehicules. Je le vois. On est au meme niveau. C’est fini. C’est chacun pour sa gueule. Casse-toi ! Vas-y, casse-toi ! Opportuniste, va ! Le camion, c’est toi et ta conduite qui avez crame le moteur ! Jamais j’aurais du te laisser conduire ! On peut pas vous faire confiance ! Saccageur ! Je comprends votre fils. Viens me le dire la, si tu es un homme ! Viens voir ! Far’Hook ! Viens ! Viens me le dire la, si tu es un homme ! Vous croyez que j’ai peur de vous ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *