RTV 95.7

RTV 95.7 en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Je suis désolé, beau-frère. -De quel gendre parles-tu? Nous n’avons même pas encore demandé la main de la fille. Vas-y. Attachez-le. Lève sa jupe. -Quoi? -Ça aussi. -. Plaçons l’oiseau dans la cage. Mec. C’est une blague, non? Vous n’allez pas le couper, non? Si ton ami est fort, ta bite est sauvée. Sinon Un peu, par le bout. -Adonis. Qu’est-ce qu’il dit? -Voici les Jeux de Byzance. Hélas! Nous avons grandi avec ces jeux. Assez! Ne parlez pas! Donnez-lui le rocher! Cavusescu! -Prends ça. S’il tombe -Vous allez le faire tomber. Donnez-le-moi. La guillotine est attachée au fil, et le fil au rocher. Si Prince Adonis baisse ses bras, tu ne pourras plus le redresser. La guillotine descendra. L’acier inoxydable coupera. Fouettez-le! Pourquoi vous le fouettez? Il va lâcher le rocher! Mon pote Frangin, combien de temps tu pourras tenir? -S’ils me baisent, cinq minutes. -J’espère qu’ils ne baiseront pas. Ces connards m’ont donné un météore à la place d’un rocher. Fouettez! Fouettez! Plus fort! Plus fort! Plus fort. Que veux-tu, plus fort? Je te donnerai du plus fort. Ne m’énerve pas. Plus fort! Vurkacoglu. Je suis désolé. C’est moi qui suis désolé pour ce que je vais penser maintenant. Vurkacoglu, pense. Pense. Pense à Bonservice. Avec tous les détails. Merci Vurkacoglu! Ce n’est pas possible. Il a cassé la guillotine. Vraiment, comment il a fait? C’est en acier ou quoi? Coupez-leur la tête. Laissez tomber la guillotine. Coupez avec une hache. -Avance. Doucement, animal. Tu vas arracher le fruit tout frais. Avance. Vous croyiez que j’allais vous laisser à ces bourreaux? Dégagez, sacs à puces! Aycorek. -Ma reine. -Quoi? Nous sommes attaqués par les Mayas, mais ne vous inquiétez pas, ils n’ont pas encore franchi les murailles. Messire, les murailles sont percées. Bon sang. Allez trouver le maçon. Qu’il répare la muraille percée. Soldats, aux murailles! Vite! Vous, mettez l’échelle contre les murailles! Vous, passez derrière le bloc de défense! N’écrasez pas la pelouse! Ne jetez pas d’ordures par terre! Maintenant, tu es au bout de la route, Aycorek. Qu’allons-nous faire? Je ne veux pas mourir sans connaître d’homme. Ça n’arrivera pas. Bien sûr que non. J’y veillerai personnellement. Regarde-moi. Tu tricotais quelque chose de long. C’était quoi? Une écharpe? -Non. Un préservatif pour ma dot. C’est quoi ça? La folle. Ne parles pas comme ça. C’est quoi ça? Que se passe-t-il, mec? Elles sont devenues folles. Sauvons-nous. Allez! Cassez la porte! N’oubliez pas d’enlever vos chaussures en entrant. Allez! -Vurkacoglu. -Réglons son compte à cet ami. Tu continues. Je vais aller aider Aycorek. Allez. Dégagez, corbeaux byzantins! Dégagez, je vous dis! J’arrive, Aycorek! Beau-frère, laisse tomber. Aycorek y arrive toute seule. Va plutôt aider Gazi. -Comment je vais l’aider? Je n’ai pas d’arme. Vous voulez que je danse? -Adonis, tiens, prends ça. -C’est quoi, mec? Ma nouvelle invention, le sabre lumineux. Appuie sur le bouton. Quoi? Ouah! ! Gazi Magosa. Vous avez besoin d’aide? Viens, viens. Tu as de la chance. -Gazi! -Kosem Sultan!



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *