RVM 100% Ardennes 100% Hits

RVM 100% Ardennes 100% Hits en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

une telle beauté limpide est soit aveugle, soit pas un homme du tout. Insolent! La mort, si elle vient d’une si belle main, ne me fait pas peur. Mais mourir juste après avoir fait votre connaissance serait le plus grand des péchés, ne pensez-vous pas? Maintenant, j’ai un enterrement à assister. Avec votre permission. Il t’a tordu le poignet, Aycorek! Bon. Ça suffit. Il m’a prise de court. Voilà. Les hommes sont partis. À notre tour, maintenant. Allez, braves byzantins. Que Mercure vous protège. Prenez toutes les femmes. Si elles résistent, n’hésitez pas à utiliser du gaz lacrymogène. Venez. Venez nous prendre, si vous pouvez. Je vais te mettre en pièces. En pièces. Prenez-les toutes. Tu as entendu? Tu as entendu ce qu’il dit? De la part d’un prince byzantin, en plus. Qui sait? Peut-être tu seras un jour princesse byzantine. C’est plus qu’un injure. Qu’est-ce que j’ai à faire d’un tel arrogant? Cigborek, ce silence n’est pas normal du tout. Attrapez ces putes de Maya! Dégagez! Dis-moi. Qu’est-ce que tu as fait à tes cheveux aujourd’hui? Tu sembles différente. -Ah! Tu as remarqué? Bien sûr que j’ai remarqué. Je suis le jeune premier de Byzance. Laissez-nous! Laissez-nous, bande de nouilles! Pourquoi ne vous battez-pas comme des hommes? Espèces de manuels d’utilisation, laissez! Ce monde éphémère. On vit sa vie, et après, c’est fini. C’est un rêve doux. -Mes condoléances. -Merci. Je n’aurais jamais imaginé que je pleurerais pour mon frère. Ces oignons Maya ont été très utiles. Merci. Quand on parle des Mayas Les femmes Maya ont été enlevées, n’est-ce pas? Havadis est en route pour apporter les nouvelles. C’est qui? Où est-il passé, ce Havadis? -Il est sur le point d’arriver. Bien. Bonne nouvelle, ma reine. Toutes les femmes Maya ont été arrêtées. -Mes condoléances, ma reine. -Merci. J’aimais beaucoup le défunt Klitor. Grand homme, un roi. Mon épouse Kosem Sultan a préparé une douceur pour lui, ma reine. Transmettez-lui mes remerciements. Bien sûr. Les enfants, mes condoléances. -Merci à vous. Tu vois, Muhteris? Bonservice et Adonis sont en retard même à l’enterrement de leur père. Excusez-nous, ma reine. Il semble que nous ne sommes pas aussi pressés que vous d’envoyer notre père dans l’autre monde. -Quelle langue de vipère! -Ça va, Bonservice. Tu oublies que tu as une reine devant toi. N’oubliez pas, vous non plus. Vous avez les enfants du roi devant vous. -Mes condoléances, mademoiselle. -Merci à vous. Mon père parlait toujours avec louange de l’héroïsme des Mayas. Qu’il repose en paix. Oui. Maintenant, enterrons-le. Nous nous en chargeons. Ne t’inquiètes pas. Messieurs, allez. Portons la dépouille du défunt. Allez, mes braves. C’est lourd comme un cheval mort. Tourne. -Tourne. Fais gaffe à l’eau. -Tourne, tourne. Est-ce moi qui me trompe? Ou les Mayas portent vraiment le sarcophage d’une tonne et demie? Moi non plus, je n’ai pas compris. Faut-il en rire ou en pleurer, je n’ai pas compris. -Imbéciles! Pygmées! Byzantins pourris! -Avance! Avec nous, vous êtes forts, hein? Espèces de baleines sans foi! Crétins! Lâchez-nous!



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *