Radio 8

Radio 8 en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Je ne veux à côté de moi que les personnes que j’aime. Je demande ton aide, Yasemin. Regarde. Épouse-moi. Ne pars pas. Je n’ai pas la force pour ça. C’est le mauvais moment. Je ne sais pas. Je n’ai vraiment pas la force. Prends soin de toi. Ça pourrait marcher. -Au revoir. -Au revoir. Mahmut. Viens, mon fils. Oui papa? -Tiens. Signe. -C’est quoi, papa? Signe mon fils, signe. Tous mes vœux de réussite. -Pourquoi, papa? Désormais, le resto t’appartient. J’ai renouvelé le contrat de location. Tu es tranquille pour un moment. Le resto? Oui. -Tout ça? -Oui. Moi? Mahmut, je vais me désister! Mon fils, aie confiance en toi. Je ne savais que faire les boulettes quand je suis venu ici. Toi aussi, tu peux le faire. Tu es mon fils. Tu peux le faire. Mahmut. Mahmut. Mahmut! Mon fils! Désolé, papa. Je rêvais. Et le nouveau restaurant? C’est toi qui décides. Si un jour tu as besoin d’un nouvel endroit, tu verras. Et toi, que vas-tu faire? Aujourd’hui, c’est le jour où je me suis tué. Pour pouvoir renaître, c’est parfois nécessaire. Je ne sais pas si cette mort me mènera au paradis ou en enfer. Mais je sens une paix intérieure que je n’ai jamais sentie avant. Une grande paix. Bienvenue. Bienvenue. Oui, Nuran? Yasemin, devine ce que je regarde? Qu’est-ce que j’en sais, Nuran? Yasemin. Attends. Je t’envoie une photo. Maman, d’où viennent ces fleurs? Qu’est-ce que j’en sais? Quelqu’un les a apporté. Il est entré dans le jardin. Le diable, il marchait vers moi et j’ai crié. J’ai jeté une pierre sur sa tête. Mais il n’est pas parti. Il est encore là. Je vais appeler la police. Qu’est-ce que je peux faire d’autre? Je crois que ta mère ne m’a pas aimé. Son jardin est tout pour elle. Elle porte des pierres dans sa poche pour chasser les chats. Ça te fait mal? -Mais non. C’est beau ici. Merci pour l’association. Vraiment. Les filles m’ont appelée. Merci beaucoup. Mais que fais-tu ici? -J’ai déménagé ici. -Quoi? Tu as déménagé? Oui. Nous sommes voisins. Je veux vieillir ici. Mais je ne connais pas le bourg. J’ai besoin de quelqu’un pour m’accompagner. En sortant hier, je n’ai pas pu revenir chez moi. D’accord, je t’accompagnerai, mais je demande des honoraires. Il faut négocier le prix. Je n’ai pas d’argent sur moi. Comment? Tu n’as pas d’argent, toi? Non. J’ai tout laissé à Mahmut, je suis venu. Comme ça. D’accord, que vas-tu faire ici? Je ne sais pas. Je trouverai quelque chose. “À la mémoire de Meral Okay” Il paraît que c’est un guerrier invincible, inébranlable, qui ne crache pas par terre. Il paraît aussi qu’il est très bon au lit. Même les jours où il rentre épuisé de la guerre Assez d’information, Olivia. Gloire à ta moustache! Les moissons jusqu’aux genoux Viens Byzance jusque chez nous. Je vais te montrer une chose De l’aine jusqu’au genou. Prends-le, ne veux-tu pas? Brave jeune homme, n’es-tu pas? Mon cher grand-frère et roi, ces Mayas ont encore introduit des fumigènes dans l’arène. Muhteris, tu nous as réservé de mauvais sièges parce que nous sommes les visiteurs. Donc tu vas faire avec. En plus, ils ont mis un filet devant



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *