NRJ Toulouse 100.3 FM

NRJ Toulouse 100.3 FM en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

et partager ton histoire avec nous ? Pour moi, ça a été plus ou moins la même chose, mais ce n’était pas un homme. C’était une magnifique jeune femme qui m’est apparue. Vous voyez ? Nous sommes les élus. Une visite comme ça n’est pas une chose qui arrive à n’importe qui. Il faut le mériter. Anna, pourrais-tu venir sur le devant ? Et toi, Anna ? As-tu reçu l’appel ? Je n’ai pas encore eu cette chance. Dans notre communauté, tout le monde a reçu un tel appel, mais pas toi. Qu’as-tu fait, Anna, pour t’attirer à ce point la colère de dieu ? Ma propre femme, qui ne trouve pas la faveur du seigneur. J’ai honte de toi. Mon père, Je prie pour que ma femme développe son amour pour toi, et moi. Puisse-t-elle nous aimer de tout son coeur, de toute son âme, de tout son esprit et de toute sa force. Donne-moi la force de la guider vers le salut fourni par ta grâce. Au nom de Jésus, Amen. Tu devrais laver ta fille. Elle n’est pas propre. Mais il ne lève jamais un doigt pour aider. C’est le destin de la femme. Qui a dit ça ? La bible. Ce n’est pas juste. Ton père est un homme d’église. Il sert dieu et laisse les autres tâches à sa femme. Qu’est-ce que tu veux ? Laisse-nous seuls. Je dois parler à la fille. Ta mère t’a dit ce que ça signifiait d’être une femme ? Oui. Le sang est entré dans ta vie et t’a sorti de l’innocence. Dans peu de temps les hommes vont te trouver attirante. Femme ? Je sais que tu écoutes. À partir de maintenant, tu dois traiter Joanna comme une femme. Aujourd’hui, tu t’occuperas des cochons. Bonjour. Bonjour, jeune fille. J’ai vu la pompe. J’espérais que tu serais assez gentille pour me laisser aller boire. Permets-moi d’exprimer ma profonde reconnaissance. Vous venez d’où ? C’est une longue histoire. Une autre fois peut-être. Et lui ? Occupe-toi de lui. T’es chrétienne, je suppose ? Bon sang. Va chercher le cheval. Mes parents vont vous trouver. Va chercher la selle alors. Va-t-en ! Vas-y, va-t-en ! Allez ! Il faut enlever ces foutues balles. Moi aussi, j’ai besoin de soins. Mon père ne va pas aimer ça.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *