Radio Classique 90.4 FM

Radio Classique 90.4 FM en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

ça y est, une crise ! Assez, maman ! Ce n’est pas le moment ! Qu’elle parte ! Vous êtes allés trop loin ! José, toi qui commandes, chasse-la pour toujours ! Qu’elle parte ! Je pars ? Ouste ! Sors immédiatement de cette maison ! Ta gueule ! Ferme-la ! Non ! Anna ! Non, par pitié On pouvait le capter sur Télé Capri. Mais c’est fini maintenant. On ne peut le regarder qu’en DVD. Quand j’aurai ma robe de princesse, je l’aiderai, je lui enverrai des composants. Ale, où est-ce que tu as mis les laxatifs ? Papa, quand est-ce que tu vas m’acheter cette robe de princesse ? Ale, c’est très important. La petite bouteille blanche Elle était sur le lavabo. Je sais pas. Ale, je vais jeter ce DVD. Non Tu sais si Amaso m’attrapait sans ça, je serais en danger. La voilà. C’était sur ta table de nuit. Allez, va nettoyer les toilettes, tu as tout sali. Allez ! Allons-y. Désolé pour ma fille. D’habitude elle est tranquille, mais depuis que sa mère est morte, elle est devenue étrange. Son psychiatre me dit d’établir des limites avec elle. Quelles limites ? Si tu ne fais que toucher un de ses s de DVD, elle se tape la tête contre les murs, comme si tu lui donnais une sentence à vie. Tu as des enfants ? Non. Qu’est-ce que tu attends ? T’es pédé ? Allez, rigole un peu ! Tu es inquiet ? C’est un boulot facile. Tu verras. Et si on le fait bien, les Napolitains prendront bien soin de nous. Regarde, ils accourent comme des cafards sous prétexte des attentats. “Une nouvelle bombe a été trouvée hier soir aux alentours de ” Comme s’ils savaient pas que les boches sont derrière tout ça ? Ces tas de . Ils n’ont jamais perdu leur volonté de nous casser les couilles. Ça te dérange pas si je l’éteins ? Hé, tu en as vraiment rien à foutre de quoi que ce soit, c’est ça ? Imagine qu’ils piègent ton immeuble ? Ou qu’ils tuent un de tes amis ? Je ne suis l’ami de personne. Sergio ? Monte. À l’hôpital ! On a besoin d’un hôpital ! Attrape le sac. Je m’occupe d’eux. D’abord tu chies, l’hôpital plus tard. C’est clair ? Maintenant sors ton frère de là. Allez ! Plus vite ! Pousse-toi de là. Il faut les emmener au dernier étage. C’est le seul endroit avec de l’eau. C’est moi qui ai installé les tuyaux. Il y a combien d’étages ? Neuf. On y est arrivé ! Enze, viens ici. Tiens. Va chercher deux verres d’eau. Maintenant dès qu’ils te passent les capsules, tu dois les prendre et les nettoyer avec une brosse. T’en fais pas, ils en nettoieront la plupart. On doit l’ouvrir. Ferme-la ! Tu dois la fermer ! Du calme ! Ne parle pas. Il n’a pas eu de chance. Mais toi peut-être que tu en auras. Maintenant bois ! Bois ! c’est qui ça ? C’est quoi ce bordel ? Sergio ? Sergio ? Il y a une raison pour laquelle il grandit en moi Et l’inconscience disparaît Comme un voyage dans la nuit se termine Dis-moi, dis-moi “dis-moi à quoi sert Tu es magnifique ! Donner de l’amour à un homme sans pitié Celui qui ne s’est jamais senti fini Qui n’a jamais, jamais perdu Car pourquoi, pourquoi une chanson Q’une émotion depuis peu Me fait me sentir mal Un mot prononcé doucement en dit déjà assez



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *