Radio Cristal 98.2 FM

Radio Cristal 98.2 FM en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

Tu quitterais Luchy pour moi ? Oui. Tu ferais vraiment ça pour moi ? Vraiment ! Luchy ! Non, tu ne peux pas me faire ça ! Anna, non ! Luchy ! Luchy ! Non, la plus petite. Bon appétit. Ton frère José veut que je lui mette ses uniformes. Juan me veut dans son lit. Et toi, que veux-tu de moi, Fernando? Tu es ici de ton plein gré. Je ne t’ai pas appelée. Je ne veux rien de toi. Mais toi, tu veux quelque chose de moi. Moi ? Tu veux que je t’aide à l’obtenir, mais sans faire aucun effort. A quoi as-tu renoncé ? A rien ! Oui, tu es ici Mais ton imagination ? La robe de bure ! ça nous aidera. Tu me fais de la peine. Je ne peux pas faire mieux. Personne ne m’a appris à coudre. Tu n’as même pas pu renoncer aux fards, à la fausseté, à la vanité. “Seul l’Homme possède toutes les armes offensives réparties entre les bêtes sauvages, et l’Homme offense plus que toutes. Pour que tu comprennes, observe que parmi les lions, les tigres, le seul danger, c’est perdre la vie matérielle et périssable.. Chez les hommes, les dangers sont multiples. Crois-moi, il n’y a pas de loup, de lion, de tigre ni de basilic qui soit plus bestial que l’Homme.” Il faut brûler tout ça ! Tout ! Que fais-tu ? Nous devons brûler tout ça ! Fernando, non, pas question ! Ces choses-là sont à moi ! Elles ne se brûlent pas ! Non ! Très bien. Je ne les brûle pas. Mais tout ça est inutile. Tu n’y arriveras pas. Tu peux t’en aller. A quoi bon continuer, si tu ne renonces même pas à ça ? Tu ferais mieux de partir. Fernando ! OK. Non, pas les cheveux. Non, je n’étais pas C’est un rêve. Oui, un rêve. Tu rêvais. Un cauchemar Tu rêvais. Dors. Dors en paix. Non ! C’est ce que tu veux ? Couper mes cheveux ? Concentration. Renoncement. Tu as mal interprété, très mal C’est vrai, mais je m’en vais. Pardonne-moi. Je m’en vais. Je t’ai compris. Je suis désolé. Anna, attends ! Pardonne-moi, attends ! Anna, attends-moi, pardonne-moi ! Pardonne-moi ! Attends, Anna ! Anna ! Anna, attends ! Attends, Anna ! Attends, Anna ! Pardonne-moi, je suis désolé. Non, José, pas maintenant ! Arrière Juan ! Va t’en ! Je t’ordonne de t’en aller ! Anna, j’ai quitté Luchy. J’ai engendré trois filles sur ce matelas. Laissez-moi partir ! Qu’est-ce que vous faites !? Anna ! Non ! Attends, Juan ! Je vais t’aider ! Vous gâchez tout ! Tout ! Vous gâchez tout ! Vous gâchez tout ! tout ! Attends, Juan, attends ! Je me tue ! Je ne peux pas le croire ! Tu oses te vautrer sous mes yeux avec cette salope ! Mes fils, vous êtes frères. Ne vous disz pas entre vous ! Elle n’en vaut pas la peine ! Tu es dégoûtant ! Luchy, ne bouge pas ! Du calme ! Qui crois-tu commander ici ? Tu aurais déjà dû la renvoyer ! Vous ne le voyez pas ?! Elle s’est moqué de vous trois ! Viens ici. Dites à maman de descendre. Maman, descends ! Luchy, je t’en prie, nous t’aimons tous beaucoup ! Pauvre Juan Il a eu une faiblesse passagère ! N’est-ce pas, Juan ? Tu l’aimes ? Dis-lui que tu l’aimes. Je t’aime beaucoup ! Descends ! Vous me traitez comme un meuble, comme si je n’existais pas ! Madame, je vous en prie. Aidez votre mère ! Ne la laissez pas mourir !



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *