insidedancefloor Paris

insidedancefloor Paris en ligne écouter en direct Radios françaises La qualité et la diffusion en continu.

Ajoutez à Votre Site web.

J’ai un cousin qui s’appelle Kevin. Je parie qu’il est voué au paradis. Il est toujours bien habillé. Propre, peigné et rasé de près. Il aime porter une veste en peau de mouton…” Continuez. “Kevin était différent. Mon cousin parfait. Il ne… Il est la fierté de son père, l’enfant chéri de sa mère. …l’économie. …la physique et la bionique. Il me prend pour une truffe. Parce que je déteste la fac…” Arrêtez. Asseyez-vous. Écoutez-vous, la horde en colère. À bêler comme des moutons. Pourquoi ne vous sentez-vous pas concernés ? N’empruntez jamais, jamais, la voix d’un autre ! Vous êtes des individus… Arrêtez ! Attendez ! Si vous passez votre vie à être quelqu’un d’autre, qui sera vous ? Sortez ! CELUI QUI FAIT DES POMPES Je vais éteindre. Non, c’est pas ça. C’était cool, aujourd’hui. La chanson m’a plu. Tu peux aller te faire voir, s’il te plaît ? Elle m’a vraiment plu. Pourquoi tu aimes ces vieux trucs ? Parce que la vie moderne ne vaut rien. Je comprends. J’ai vu Weasel. Comment tu sais que c’était moi ? Tout se sait. Même moi, je sais. Je peux te demander un truc ? C’est personnel. Tu es ? T’inquiète pas. Je ne vais pas te sauter dessus en pleine nuit. Non, désolé. C’est tout ? C’était ça, ta question ? Ce n’est pas tant la musique. C’est les paroles. Qu’on puisse parler de soi comme ça, de sa famille. C’est dingue, non ? Oui, plus c’est dingue, mieux c’est. Alors, tu ne te fous pas de ma gueule ? J’aime la chanson. Alors, suis-moi. J’ignorais que c’était là. J’ai trouvé ça l’an dernier. Des vinyles. Regarde leurs têtes. Qu’est-ce qui leur a pris ? Ils se foutaient complètement des trucs qui comptent ici. Ça, c’est sûr. J’ai hâte de partir d’ici. Tu vas faire quoi ? Je suis inemployable, mais je serai libre. Mon père et moi, on faisait de la voile… avant qu’il s’intéresse à d’autres trucs. Je me rappelle, j’étais assis à l’avant. Je me sentais libre. Je volais… Tu as toujours le bateau ? Je crois qu’il rouille là-bas, oui. Ça fait quoi de frapper ? Montre. Tu t’y connais en accords ? Je peux aimer la musique. On n’est pas tous pareils. Tu n’as pas de “liste noire” ? Tu n’es plus dessus. J’ignorais que je m’étais senti seul avant d’avoir un ami. Même si Conor et moi étions différents. Je ne connaissais personne qui aimait courir autant que moi j’aimais rester assis à ne rien faire. Je baissais ma garde, et, sans vouloir l’admettre, ça faisait du bien. Weasel avait arrêté de me harceler et je ne rêvais plus d’être exclu. Malgré moi, je commençais à me sentir à ma place. Tes affaires sont prêtes ? Oui. C’est quoi, ça ? On a arraché ma poche. Encore ? Combien de fois depuis septembre ? Trois… non, quatre fois. Oui. Et toi ? On ne m’a jamais arraché la poche. On ne t’a jamais arraché la poche ? Jamais. C’est injuste. Bref, c’est pour toi. C’est quoi ? Un cadeau d’anniversaire. Ah bon ? Oui. Je n’allais rien t’offrir, évidemment… mais mon horrible belle-mère a dit que puisqu’on partageait la chambre, je devrais… C’est un harmonica. Merci, Ned. J’ai un autre cadeau pour toi, en fait. Tu n’oserais pas.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *