RCF Besançon 87.6 FM Besançon

RCF Besançon 87.6 FM Besançon, RCF Besançon 87.6 FM Besançon direct, écouter RCF Besançon 87.6 FM Besançon en direct

Ajoutez à Votre Site web.

Et puisqu’aujourd’hui, c’est mon anniversaire, je voudrais trinquer à Augusto. Merci à vous. C’est difficile d’enchaîner après tante Lucia et ses paroles sensationnelles. Je veux dire une chose, rapidement, j’y tiens. Je n’ai jamais été croyant, mais je voudrais exprimer toute ma reconnaissance. Vous savez tous que a été une année difficile pour nous. Il a fallu affronter la maladie de Clara, cette femme que j’aime tant. Ces derniers mois auront été les plus durs de ma vie. Accompagner ma femme dans les hôpitaux, la regarder se battre contre ce traitement harassant, réunir Martin, Ana et Rodrigo, leur dire la vérité, tout en les épargnant, essayer de continuer à vivre, aller travailler, prendre soin de la maison, trouver un semblant de paix. Et aujourd’hui, Clara est parmi nous. Avec sa coupe de cheveux à la Elis Regina, que je trouve très y, sincèrement. À nouveau sur pied, en bonne santé. Clara va bien, nous sommes toujours ensemble. Nous reprenons notre vie. Je comprends ceux qui n’ont pas été présents, dans ces moments-là. La vie n’offre pas de mode d’emploi pour affronter ces situations. J’ai été très touché de voir ceux qui sont restés à nos côtés. J’exprime ici toute ma gratitude d’avoir mon amour auprès de moi. Longue vie à Clara ! Longue vie à tante Lucia ! Célébrons ce grand jour Où nous fêtons ensemble Dans cette maison que tu habites Le foyer de la joie Le refuge contre les tracas Joyeux anniversaire ! Ladjane ! Ladjane ! Oui ? Dis-moi Jeux Qu’y a-t-il pour déjeuner ? Je prépare Jeux Quelle plaie, cette porte ! Je prépare un poulet. Bien. Et des légumes verts ? Je vais en préparer. Je descends à la plage. Allez, tout le monde : “Ha-ha” Jeux je veux entendre vos ha-ha ! Gardez bien le rythme ! On accélère ! On accélère un peu, allez ! Laisse aller, Paulo. Laisse aller, Paulo ! On éclate de rire ! Voilà ! Laisse sortir ce rire, Paulo ! Le rire, c’est une chose sérieuse. Allez, Thiago, laisse sortir. Voilà ! On baisse un peu Jeux On arrête ! On éclate de rire ! Voilà ! Du nerf, tout le monde ! Allez, Clara, on rigole ! On reste bien concentrés. Installez-vous. Il y a de la place Jeux Du respect ! Allez, on ne s’arrête pas ! Du respect, du sérieux ! Allô, Bezerra ? Je te reçois. Approche-toi en canot à hauteur de l’Aquarius. Madame Clara va entrer dans l’eau ? Affirmatif. Bien reçu. Je suis en route. Affirmatif. Dis donc, Roberval ! C’est un peu exagéré, non ? Pas du tout, madame Clara. Regardez-moi cette mer ! Allez-y tranquillement. Allez faire votre baignade, et ne restez pas trop longtemps. Allons ! On en a déjà parlé Jeux Vous êtes quelqu’un d’important. C’est comme ça. Tu veux bien me garder ça ? Madame Clara ! Pas au-dessus de la taille ! Il a ans. Le son est toujours parfait. Bon, je voudrais Jeux pour commencer, vous demander Jeux Pardon : “te” demander Jeux Tu es en train d’écrire un nouveau livre, et je vois que tu as chez toi beaucoup de supports physiques. Des vinyles, des disques, des cassettes Jeux À l’heure de la suprématie des supports numériques, tu écoutes toujours la musique à l’ancienne ? Non, j’écoute la musique à l’ancienne, et Jeux On va plutôt faire autrement, d’accord ? Essayons de faire plus court, afin que personne ne perde son temps. Je vais vous expliquer ma vision générale des choses. Tout me plaît, voyez-vous ? Les mp, le streaming, tout type de musique, c’est bien, c’est important. Toute cette nouvelle technologie, en général Jeux Mais Jeux je peux vous raconter une histoire ? Bien sûr. Voilà. C’est fait ? Eh bien Jeux Ce disque, je l’ai acheté d’occasion chez un disquaire de Porto Alegre. J’ai prêté un jour le mien, et je ne l’ai jamais revu. Un beau jour, tranquillement, c’était un dimanche, j’ouvre la pochette, pour voir Jeux Regardez ce que j’y ai trouvé : un article du Los Angeles Times. C’est super. Cet article, il date de novembre , pas vrai ? Cet album, Double Fantasy, il est sorti en décembre . Donc, cet article est sorti quelques semaines avant l’assassinat de Lennon, le décembre . Je suis née le décembre . Incroyable. Regardez. Cet article, qui a été publié quelques semaines avant l’assassinat de Lennon et juste avant ta naissance, il s’intitule : “Les projets d’avenir de John Lennon”. Ce disque, que je tiens entre mes mains, il devient ainsi un objet particulier Jeux Vous comprenez ? Et tu ne connaissais pas son propriétaire ? Mais non, je l’ai acheté d’occasion chez un disquaire de Porto Alegre ! Je ne connaissais pas son propriétaire. Je sais que, de Los Angeles, il s’est retrouvé à Porto Alegre. Je ne sais même pas s’il a été acheté à Los Angeles, mais il a fini ici. Super. Alors, les supports numériques, ça te convient ? Ça, c’est comme un message trouvé dans une bouteille. Bonjour. Bonjour, monsieur Geraldo. Comment allez-vous ? Bonjour. Seriez-vous prête à nous recevoir ? Ça dépend, M. Geraldo. Si vous venez me parler de mon offre pour le rachat de l’appartement du dessus Jeux Je vous ai envoyé mon offre, sans réponse. Vous devez être très occupé Jeux C’est bien l’objet de votre visite ? Nous venons vous voir pour discuter, afin d’avoir une vraie conversation face à face, comme il faut. Nous venons vous apporter une contre-proposition. Merveilleux ! À propos de l’appartement du dessus ? Non, c’est à propos de notre précédente conversation Jeux Il s’agit du rachat de votre appartement. Le rachat de mon appartement ? Exactement. Je ne vendrai pas, M. Geraldo, je vous l’ai dit. Madame Carla, cette proposition Jeux “Clara”. Madame Clara. Où étais-tu passée ? Je passais le balai, en bas. Madame Clara ? C’est une offre très généreuse. Un prix surévalué, pour un bien de ce type et de cette surface, mais nous avons établi cette offre spécialement pour vous. Réglons cette question sans tarder. Réglons cette question sans tarder, M. Geraldo. Mon appartement n’est pas à vendre. Je ne vendrai pas. D’accord ? Merci pour votre visite, mais je dois vous laisser. Madame Clara, je voulais d’abord vous féliciter, je vois d’ici que vous avez fait des travaux. C’est très réussi. Très intéressant. Du meilleur goût. Je m’appelle Diego, je suis le responsable de ce projet, c’est mon premier projet immobilier, j’en suis très fier. Je suis content de vous dire que nous avons de bonnes nouvelles. Ah oui ? Laissez-moi vous expliquer pourquoi. D’abord, sachez que le projet s’appelle désormais “Aquarius”. C’est votre fils ? Votre gendre ? Non, non. C’est mon petit-fils, Diego. Il fait du très bon travail pour la compagnie immobilière. Merci, papy. Vous avez dit “Aquarius” ? Le “nouvel Aquarius”. On va garder le nom du bâtiment qui existait à l’origine. “Qui existait” ? Afin de préserver la mémoire des anciens bâtiments. Nous avons rajouté cet élément, mais la bonne nouvelle, c’est l’offre que nous vous proposons. Le bâtiment existe. D’ailleurs, vous êtes appuyé contre ses murs. Je me suis mal exprimé. En effet Jeux Mais, avant de vous quitter et de refermer ma porte, j’aimerais savoir une chose. Quel était le nom du projet, avant ce “nouvel Aquarius” ? Le projet devait s’appeler “Atlantic Plaza Residence”. Oui, c’était bien, ce nom. Ça sonnait très bien. Mais nous avons préféré “Aquarius”.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *