Radio NRJ

Radio NRJ, Radio NRJ direct, écouter Radio NRJ en direct

Ajoutez à Votre Site web.

Merci. Tenez. Merci. C’est bon. Maintenant que je vous ai mis plein de bière sur la chemise, je m’appelle Sharon. Euh, c’est rien. Et vous êtes? Euh, Lee. Ça va? Bonsoir ça va? Ouais ça va. Hé dites on se connaît vous et moi? Euh, je crois pas. Non, je crois pas non plus. On se connaît pas? Non. Non, pas encore. Non, je crois pas. Non. alors pourquoi vous me regardez depuis tout à l’heure? Pardon? Je vous ai vu me regarder en vous marrant? Hé va faire un tour. Non, monsieur honnêtement on vous regardait pas. Non, t’excuse pas devant ce connard. Va faire un tour ailleurs. Non je vous assure. Non ça va pas non! Lâchez-moi! Faut que j’aille prendre l’air! Faut que j’aille faire un putain de tour! Ouais allô c’est Lee. Oh. Okay. Quand c’est arrivé? Et maintenant il va comment? Non, non faut pas. Faut pas. Je vais venir. Je pars tout de suite. Je pense pouvoir être là dans une heure et demie. D’accord? Merci. Au revoir. Monsieur Emery, c’est encore Lee. Alors j’ai appelé José. Il dit qu’il peut me remplacer jusqu’à au moins vendredi soir. Euh, et après, Gene Macadavey prendra le relais jusqu’à ce que je revienne. Moi si j’étais à votre place… je ferais rien avec le plafond avant qu’un plombier y jette un coup d’oeil. Mais vous faites ce que vous voulez hein? Je vous tiens au courant dès que j’en sais un peu plus. Je devrais rester à Manchester au moins une semaine. Voilà. Merci beaucoup. Au revoir. Allez! Vas-y! Salut, Lee. Il est mort? Je suis désolée, Lee. Il est décédé il y a une heure. Oh. Je suis désolée. Tu l’as vu toi? Non. Non mais enfin c’est moi qui. C’est George qui l’a amené. On a été vérifié le bateau ce matin, Il s’est– Je sais pas, enfin, il est tombé. J’ai cru que c’était une blague sur le coup. Après quand je l’ai vu… j’ai appelé les secours et, euh… et voilà. Je vais appeler le docteur Muller pour lui dire que tu es là. Où est le docteur Betheny? Oh, elle est en congé maternité. Le voilà. Lee, Docteur Muller. On s’est parlé au téléphone. Ouais docteur bonjour. Je suis vraiment sincèrement désolé. Merci. Bonjour, George. Salut, Jim. Tu tiens le coup? Oh, ça va enfin? C’est une triste journée. Ouais. Où est mon frère? Oh, il est en bas. Vous pouvez aller le voir si vous voulez. Il lui est arrivé quoi? Il a fait un arrêt cardiaque. Son coeur était devenu très fragile et … il a simplement lâché. Désolé que vous n’ayez pas pu venir à temps, mais je vous le disais au téléphone– on s’en fout de ça. Désolé. Non on comprend. C’est naturel. Quelqu’un a téléphoné à mon oncle? Son oncle Donny. Oh. Ouais et ma tante il faut les appeler– Quelqu’un… non, Lee. Lee, non. Quoi? Quoi? Il a trouvé un job dans le Minnesota. Il y a déjà un moment. le Minnesota? Ouais, il bosse dans une boîte à Minnetonka dans le Minnesota, C’est pas dingue ça. Joe te l’avait pas dit? Non. Je peux les appeler si tu veux, et je leur expliquerai ce qui s’est passé. Okay, merci. Pas de souci. Dis leur bien comment ça s’est passé. et que je leur téléphonerai ce soir pour leur parler des formalités. Faudra aussi appeler ma femme. Votre, euh, euh… Mon ex-femme. Tu veux dire Randi? Randi. Oui, pardon. Randi. C’est bon. j’y avais pensé. je m’en occuppe. Okay. Merci. Pas de souci. Je peux le voir maintenant? Quand vous voulez. Lee, je vais t’attendre ici. si tu as besoin de quelque chose. Okay. Merci. De rien. Je vais te chercher un kleenex? Ouais, merci. Okay. Hé vous avez des kleenex ici? Merci ma belle. Je suis désolé. Mais non allez. Ça va le docteur Betheny? Oh, oui elle va bien. Elle a eu des jumelles en fait. Ouais, Irene me l’a dit. Ouais. Je l’appellerai cette après-midi. Je lui expliquerai. Elle a été bien avec lui. Ouais, très bien. C’est ce que nous appellons “une insuffisance cardiaque congestive”. Oh, mon dieu. Vous connaissez ce problème? Non. Ben alors pourquoi tu dis “mon dieu” comme ça? parce que– qu’est-ce que c’est? C’est ce que le docteur nous explique, chérie. Pardon, Docteur Beth– Betheny. Betheny, pardon, j’ai du mal à le prononcer. Aucun problème. Vous disiez. Il s’agit d’une détérioration graduelle du muscle cardiaque.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *