Radyonne FM

Radyonne FM, Radyonne FM direct, écouter Radyonne FM en direct

Ajoutez à Votre Site web.

Laisse-moi m’en occuper. Help ! Help, police ! Help ! Help, police ! Quel est le problème ? Ils vont me tuer. Ça va arriver quand on rentrera ce soir, c’est ça le problème. Appelle tout la police que tu veux, ça ne te sauvera pas. Il a même une fois lancé une fausse alerte pour éviter d’avoir une claque. Une bonne raclée n’a jamais blessé personne. Mon père m’en donnait assez quand j’étais gosse. En tout cas, je n’ai jamais pensé à appeler les flics quand il le faisait. Ils ont tué un homme, cette nuit, promis, ils l’ont fait ! Tommy ! J’étais à la fenêtre, je les ai vus le tuer ! C’est toi le gamin qui est venu au poste ce matin en prétendant avoir vu un meurtre ? Oui, c’était moi. Quoi ? Tu les as dérangés aussi ? Tommy, c’est le bouquet. Oh, ce n’était pas grave. Personne n’a fait attention à lui. C’est assez grave, et il va s’en prendre une bonne en rentrant. Ne t’en fais pas, fiston, peut-être que ça ne sera pas si mal. Ce ne sont pas mes parents ! J’en ai assez. Mets-toi devant. Laissez-moi ! Vous avez vu ça ? Après toutes ces histoires, il s’est endormi. Comme mon gamin, il fait ça tout le temps. Porte-le, Joe, qu’il ne se réveille pas. Il doit être épuisé. Il n’est pas mignon ? Tommy ? Tommy ! Qu’est-ce qu’on va en faire ? Il faut qu’on croit qu’il a eu un accident Pardonnez-moi, officier. Avez-vous vu un petit garçon haut comme ça, ans, cheveux foncés, teint clair ? Non, depuis quand est-il parti ? Je ne sais pas. Je suis rentré tôt, j’étais inquiet pour lui. Il a eu une drôle d’attitude toute la journée. Et quand je suis rentré, il était parti. Il m’a laissé ce mot. Disant qu’il s’enfuyait de la maison. J’en sais pas plus. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé. Les gosses font de drôles de choses. Ne vous inquiétez pas. Je vais demander de l’aide, on va vous le retrouver. Patrouilleur Delaneyl quitte son poste pour chercher un garçon disparu. J’aimerais l’aide d’une voiture radio. Envoyez-la au… Holt Stret. Holt Street, je les retrouverai là-bas. Éteins la lumière. Joe, on ne peut pas faire ça. Qu’est-ce qu’il y a ? Il joue ici tout le temps. Tu l’as dit toi-même. Tout va bien se passer, laissons la chose se faire. Il n’est pas encore arrivé. Il était tout seul ? Oui, sa mère devait aller chez sa sœur ce soir. Ça vous ennuie de rester une minute ? Non, pas du tout. On ne peut pas faire ça, Joe. Je pensais pouvoir le trouver à l’étage. Je parie que je sais où il est, en route vers sa mère. Laissez mes gars vous y emmener, vous tomberez sans doute sur lui. Il est là ? Ouais. Il n’y a pas d’escaliers après le ème étage. Help, Pop ! Help ! Pop ! N’avancez pas ! Laissez-moi tranquille ! Laissez-moi ! Help ! Help ! Help ! Service de police. Holt street. Holt street, au rapport. Restez à l’écart… Quel est le problème ? Un immeuble condamné s’est effondré. Des blessés ? Un gars tué, il y a encore quelqu’un au ème étage. Un gosse prisonnier dans les chevrons, ils essaient de le faire tomber. Tommy. Reculez. Je ne monterais pas, si j’étais vous. Allons. Reculez. Ne bouge pas, fiston. Reste aussi immobile que possible. Les secours arrivent. Il ne faut pas qu’il nous voie. Allez les gars, dépêchez-vous ! On n’a pas le temps d’avoir une échelle. Mais il y a un tapis. Je l’éclaire. Tu le vois ? Tu le vois maintenant ? Regarde en bas. Assieds-toi très tranquillement. Et fais bien ce que je te dis. Ne fais pas bouger la poutre. Doucement… Garde tes yeux ouverts, rapproche tes mains et tes pieds. Je compte jusqu’à et tu sautes. Tu es prêt ? Un. Deux. Trois. Saute ! Vite ! Saute ! Ça va ? Sûr, Pop. Es-tu blessé ? Reculez. Laissez-les sortir. Attends, Pop ! L’homme qu’ils viennent de sortir était M. Kellerson. Et sa femme est piégée dans l’immeuble, et si tu ne me crois toujours pas, l’homme qu’ils ont tué est là, dans un placard, promis, Pop. On devrait peut-être aller au Q.G. pour tirer ça au clair. Reculez, laissez-les sortir. Laissez-les passer. C’est toute la vérité. C’est du bon travail, fiston. Oui, mais en tout cas, je sais que je ne serai jamais pompier. Je n’aime pas sauter dans ces tapis. Je suis fier de toi, Tommy.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *