Radio G! 101.5 FM Angers

Radio G! 101.5 FM Angers, Radio G! 101.5 FM Angers direct, écouter Radio G! 101.5 FM Angers en direct

une bonne raison, cher maître? Combien voulez-vous payer, puisque votre pari est perdu? Payez la moitié. Ne payez que jeux sequins. Pauvres innocents! Vous n’êtes encore que des enfants! Et vous avez le culot de vous défendre? On en reparlera avant ce soir. Quand vous voudrez. En attendant, silence et obéissance jusqu’à demain. Nous sommes des soldats et nous aimons la discipline. Allez donc m’attendre tous les deux dans le jardin, je vous y enverrai mes ordres. On ne mange pas aujourd’hui? A quoi bon? Le repas sera bien meilleur à l’issue de la bataille. Un souffle d’amour de notre trésor sera pour notre cœur une douce nourriture. Un cœur nourri d’espérance n’a pas besoin de meilleur repas. Il y a de quoi rire! Les femmes fidèles en ce monde sont si rares et ici, en voilà deux! On va voir! Viens, ma fille, dis-moi un peu où sont et ce que font tes maîtresses. Les pauvres sont dans le jardin et se plaignent à l’air et aux mouches d’avoir perdu leurs amants. Et comment crois-tu que cela va finir? Pouvons-nous espérer qu’elles entendent raison? Moi, je le ferais, et là où elles pleurent, je rirais. Se désespérer, se ronger, parce qu’un amant est parti! Quelle folie! Il faut en prendre deux quand l’un s’en va. Qu’est-ce que l’amour? Plaisir, agrément, joie, amusement, passe-temps et gaieté jeux Ce n’est plus de l’amour s’il devient désagréable et tourmente au lieu de faire plaisir. Oui, mais ces idiotes jeux Feront ce qu’on leur dira. Laissez-moi faire. Quand Despina combine quelque chose, ça ne peut pas rater. J’ai déjà mené mille hommes par le bout du nez. Alors, deux femmes! Ces deux moustachus sont-ils riches? Très riches. Où sont-ils? Dans la rue. Ils m’attendent. Allez les chercher et ramenez-les par la petite porte. Je vous attends dans ma chambre. Pourvu que vous fassiez tout ce que je vous demanderai, vos amis chanteront victoire avant demain. Ils auront le plaisir et moi, la gloire. Comme mon destin a changé en un instant! Comme la vie est désormais pour moi un océan tourmenté! Tant qu’à mes côtés le Ciel m’avait gardé mon cher amour, je ne connaissais pas la peine, je ne connaissais pas la souffrance. Mourons pour satisfaire ces ingrates! Il y a encore un espoir, ne le faites pas! Oh, quels cris terribles! Laissez-moi! Attendez! Que l’arsenic me libère de tant de cruauté! Ciel, c’était du poison? Du poison, tout à fait jeux qui va bientôt leur ôter la vie! Ce spectacle tragique me glace le cœur. Cruelles, approchez-vous! Voyez le triste effet d’un amour désespéré et ayez au moins pitié. Ce spectacle tragique me glace le cœur. Comme le soleil s’assombrit pour moi! Je tremble. Mon corps semble défaillir et je ne peux plus articuler un mot. Puisque ces malheureux sont proches de la mort, faites preuve au moins d’un peu de pitié. Au secours, venez tous, au secours! Personne ne nous entend! Despina! Qui m’appelle? Despina! Que vois-je? Ces malheureux sont déjà morts ou sur le point d’expirer! Ce n’est que trop vrai! Furieux, désespérés, ils se sont empoisonnés. Comme l’amour est surprenant! Ce serait honteux d’abandonner ces malheureux, il faut les secourir. Que pouvons-nous faire? Ils donnent encore signe de vie. Soutenez-les d’une main charitable. Allons chercher un médecin, un antidote. Dieu, quelle épreuve! On ne pouvait inventer une meilleure farce! On ne pouvait rien vivre de plus funeste! Les malheureux soupirent! Que faire? Toi, qu’en dis-tu? Qui pourrait les abandonner dans un moment si difficile? Quels visages intéressants! Approchons-nous. Sa tête est glacée. La sienne aussi est froide. Et son pouls? Je ne le sens pas. Celui-ci bat très lentement. Si les secours tardent encore à venir, il n’y a plus d’espoir! Elles sont devenues plus douces et plus aimables. Les malheureux! Reste à voir si leur pitié se transformera en amour. Leur mort me ferait pleurer. Voici le médecin, mes belles dames! Despina déguisée! Quelle pitié! Salvete, amabiles buones puelles!” Nous ne connaissons pas cette langue. Nous parlerons selon votre désir: grec, arabe, turc ou vandale. Je sais aussi le souabe et le tartare. Gardez toutes ces langues pour vous. Pour l’instant, examinez ces malheureux. Ils ont pris du poison. Que peut-on faire? Docteur, que peut-on faire? Il faut connaître d’abord la cause, puis la nature de la potion: chaude ou froide, peu ou beaucoup, en une fois ou en plusieurs. Ils ont pris de l’arsenic, docteur, ils l’ont bu là-dedans. La cause en est l’amour, ils l’ont bu d’un seul trait. Ne vous inquiétez pas, ne vous affolez pas! Voici la preuve de mon talent. Il a un morceau de fer dans la main! Voici un morceau d’aimant, la pierre de Mesmer. Elle nous vient d’Allemagne et elle est devenue célèbre en France. Ils bougent, se tordent et s’agitent! Ils vont se fracasser la tête. Tenez-leur la tête! Nous voici! Serrez-les fort! Courage! Maintenant, vous êtes libérés de la mort. Ils regardent autour d’eux, ils se rétablissent. Ce médecin vaut de l’or! Où suis-je? Quel est ce lieu? Qui est cet homme? Qui sont ces gens? Suis-je devant le trône de Jupiter? Es-tu Pallas ou Vénus? Non, tu es la déesse de mon cœur! Je te reconnais



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *