Radio RFM 89.4 Fm

Radio RFM 89.4 Fm, Radio RFM 89.4 Fm direct, écouter Radio RFM 89.4 Fm en direct

t’étais à Beernem. Tu m’as pas jeux ? Non, non. J’ai prétendu ne pas te connaître. Ça devait être cet abruti de Robert alors. Tu fais tout pour lui, parce que c’est un bon client et voilà. Qu’est-il devenu, Robert ? Ils l’ont questionné et l’ont gardé une nuit. Trois jours plus tard, ils l’ont repêché dans le canal. Va falloir se donner à fond maintenant. Avec les trois mois à Beernem et maintenant, l’appartement jeux Et j’ai emprunté de l’argent à un pote que je dois rembourser. Si je veux pas qu’on vienne me briser les jambes. Heureusement que tu ne vas plus à l’école, je sais pas comment on ferait. Il suffit juste de bosser un peu plus et jeux Ça a des avantages évidemment. Arrête. Je ne veux plus faire ça. NOVEMBRE Deborah ? Qu’est-ce que tu veux ? Où es-tu ? ça ne te regarde pas. J’ai pas appelé les flics cette fois. Et je suis censée te croire ? Steffie. En stop ? T’es folle ? T’aurais pu te faire enlever. C’est toujours mieux qu’un jour de plus à Beernem. Regarde. Tu t’es entaillée ? C’est la fenêtre par où je me suis enfuie. Bon sang, Steffie. Steffie peut t’emprunter du fric ? Tout ça ? Je te rembourserai. Un gin tonic pour moi. On peut aller à la plage ? Steffie n’a jamais vu la mer. C’est vrai ? Pas ces quatre derniers mois. Allez. En vitesse. Chiche que t’oses pas. Et toi ? J’ose. Moi aussi. Vas-y alors. Toi d’abord. J’y gagne quoi ? L’honneur. C’est tout ? J’ai rien d’autre, je sors de taule. Je ferai la vaisselle. J’ai un lave-vaisselle. Je laverai les vitres. OK. Mais s’y je le fais, toi aussi. Ah, ça caille. Viens. C’est quoi ? Quand l’as-tu acheté ? Tout à l’heure. Avec le fric de Vincent. T’avais décroché, Steffie. C’est pas si simple. Et l’hêroïne va tout arranger ? Je te croyais plus forte que ça. J’arrêterai quand j’aurai un job et que je vivrai ici. Le but n’est pas que tu vives ici. Mais tu m’avais promis à Beernem. C’est impossible, désolée. C’est l’appart’ de Vincent. Il n’y a d’ailleurs qu’une chambre. Bonne nuit. Steffie ? Steffie ? Appeler les flics ? C’est la pire connerie que tu puisses faire, Bo. Tu veux la laisser là ou quoi ? Si on les appelle, je suis cuit. Et toi aussi. Ça va te coûter un peu plus que trois mois à Beernem. Vincent, si on appelle les flics jeux Oublie les flics. Je vais tout arranger. T’inquiête. Je veux rentrer, Vincent. Je veux rentrer. Je veux rentrer. Ne dis pas ça. Je veux que tu restes avec moi. On va se barrer d’ici. Prendre l’avion pour la France ou l’Espagne. On va se barrer et plus de merdes. Ni flics, ni clients, ni taf. Tu peux reprendre l’école. Allez viens. Tu ne devrais pas rester ici. Va boire un café ou te balader sur la plage. Que va devenir Steffie ? T’inquiête, je m’en occupe. Oui, amène-le, amène tout le monde. Oui. Qu’est-ce qui se passe ? T’inquiête. Je dois régler un truc. Régler quoi ? Je reviens, je t’expliquerai tout plus tard. OK ? Comment ça va ? Un peu nase. Je vois ça. Je suis contente de te revoir. Moi aussi. Jennifer, Jennifer, Vincent vend nos cartes d’identité en bas. Il y a aussi une camionnette. Ça craint, j’ai la trouille. Bo jeux Arrête. Zahrin n’est pas clair. Maman. Venez. Allez. Vince, Vince, Vince, Vince jeux Vince. Où va-t-on ? Hé ? Où va-t-on ? Je vous en prie, arrêtez-vous. Laissez-nous sortir. A l’aide, à l’aide, à l’aide. Hé, boucle-la. On s’appelle. Là. Par là. Plus loin, plus loin. Fais le tour. Va par derrière. Oui. Oui, oui. Comment ça va ? Bo. Deborah, t’arrête pas. Cours. Cours. Reviens. Zahrin, on doit y aller. Reviens. Zahrin ! Zahrin ! On n’a pas le temps. Maman ? Reviens. Zahrin ! Maman ? Tu peux venir me chercher ? Je rentre à la maison. C’est tout ce qu’on a pu réunir. Il y a aussi des billets d’avion. Si tu ne le fais pas pour eux, fais-le par égard pour nous. Parle du rêve aux anciens, pour qu’ils comprennent qu’ils doivent arrêter. S’ils n’arrêtent pas, nous sommes fichus. Il avait vécu toute sa vie à ciel ouvert, à chasser et à pêcher dans la nature. Et il se retrouvait dans un monde inconnu. Il quitta son pays natal au pôle Nord et se rendit dans le Sud, où nous autres vivons. Où est le silence ? Tous ces gens. Tout ce bruit. C’est de plus en plus près, et je suis de plus en plus petit. Je dois voir le ciel au-dessus de ma tête pour sentir le sol sous mes pieds. Mais ici, avec tout ça, il est difficile de sentir quoi que ce soit. Mes parents m’appellent Catherine, mais dans la rue, je suis Chloe. Et pour moi, c’était un matin comme les autres. Enfin jeux à une chose près. Un foutu Eskimo ? Merci. Mon gars ! Salut. T’es perdu ? Perdu ? Tu retrouves pas ton chemin ? Tu parles anglais ? Tu parles anglais, bien. Voilà ce qu’on va faire. On va te conduire là où tu dois aller, tu piges ? Je dois parler à vos anciens. Tu veux parler à ma mère ? J’ai un message important. Bon, écoute. Tu peux parler à ma mère, c’est cool, mais il faut que tu me payes, d’accord ? Dinero jeux Argent. Tu comprends ? Oui ? Bien. Vous ne comprenez pas. Non, mon petit gars. C’est toi qui comprends pas. Moi, je comprends. T’es en train de te faire voler. Ton fric ! Il en a pas. T’es malade ? Ça va ? Tu vois pas que c’est un clodo ? Il jeux Quoi ? On aurait dit un touriste. Il regardait en l’air. Regarder ses pieds, c’est mieux ? Un touriste serait sapé comme un Eskimo ? Non ! Trouvez-vous un pigeon qui a vraiment du fric. Allez ! Dégagez ! Allez ! Ça va ? T’es sûr ? Oui. Grâce à elle. Oui, je crois. C’est là qu’elle accepta de me servir de guide. Moyennant un petit paiement, elle dit qu’elle me conduirait auprès des anciens. Je vais faire le mime. Ici, tu as l’embarras du choix en vieux. Ce sont tes anciens ? Pas les miens. Mais ça ira, si tu veux des vieux. Je vais faire diversion. Je ne comprends pas. Ensuite, tu fonces parler aux anciens. On dirait des prisonniers. Ecoute-moi. Je neutralise le premier et je dis : “Fonce !” Là, tu fais irruption dans le foyer et je bloque la porte derrière toi. A trois. Un jeux deux, trois ! On laisse tomber ! La vache, je vais avoir mal demain. Ce n’étaient pas les bons anciens. Comment t’es arrivé ici ? J’ai marché. Tu voulais voir des vieux, je t’en ai montré. C’est ce qui arrive aux gens ici quand ils vieillissent ? Dans la ville, la vie m’est totalement inconnue. Mais j’espère que cette fille intéressante pourra m’aider à me frayer un chemin dans cette jungle étrange. On est arrivés. Ferme la trappe derrière toi. Tyler. Tyler, la lumière. On était d’accord. Que nous trois. Détends-toi, Sancho. Voici Teddy. Theo. Il est eskimo. Inuk. Il vient voir des vieux. Super. Tu nous ramènes un type qui fait la tournée des papys. Il a arnaqué un mime et nous a donné dollars. Tu sais ce que je pense des voleurs. Ils sont pas fiables. Ils sont pas fiables.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *