Radio Corail 80

Radio Corail 80, Radio Corail 80 direct, écouter Radio Corail 80 en direct



Flash player Yükle

miaou, miaou Miaou Mon dos me démange. Donc je ne peux pas dormir, miaou Je m’en doutais radio Qui va m’aider en me grattant, miaou ? Qu’est-ce qu’il y a, Shun ? Si tu portes ce truc, tu deviens son repas. Mais radio en même temps, tu peux comprendre ce qu’il dit. Bon radio Alors ? Ça fait du bien ? Encore, encore. Je veux que tu me grattes encore, miaou Encore ! Gratte-moi encore, miaou Encore, encore. Encore, encore. Hé, aidez-moi ! C’est difficile ! Ça gratte, ça gratte. Qui va m’aider en me grattant, miaou ? Encore, encore. Gratte-moi encore, miaou Encore, encore. – Gratte-moi encore, miaou- Ichika ! C’est trop bon On a réussi. Bien, c’est notre chance. Attends. Ça va peut-être faire comme avec le Daruma, seul celui qui tire reste en vie. Cette fois, on a tous endormi le chat ensemble. On va tous survivre. Tu en es bien sûr ? Eh bien radio Dans ce cas radio je vais le faire. Qui t’en a donné le droit ? Je vais le faire. Cette fois, ce sont les filles d’abord. Dégage, connasse. C’est moi ! Lâche-ça ! C’est pas le moment de se battre ! Tu dis ça, mais tu veux aussi sauver ta propre peau. Ne nous mens pas ! Calmez-vous tous ! Si vous continuez, il va se réveiller radio Lâche-moi ! C’est un ordre du président des élèves ! User de ta position pour sauver ta peau, c’est tellement fourbe ! C’est pour ça que je te disais de te dépêcher de me la donner radio Si on n’arrive pas à le rendormir radio Impossible radio On n’a plus le temps. Alors on fait quoi ? Que faire radio Qu’allons-nous faire ? Ichika, prends la clochette et viens ! Par-ici ! Ne les laissez pas fuir ! L’un est la clochette, l’autre un ballon de basket, non ? Ses yeux ? S’il reconnait la clochette, juste au dessus de l’anneau, le chat l’attrapera. En gros, ce chat doit avoir confirmation qu’il s’agit bien de la clochette. C’est pour ça qu’on doit lui compliquer la tâche. Le pourcentage de réussite est de %. Voyons si tu reconnais la clochette ! Cet idiot ! Il ne l’a pas bien couvert ! Alors la clochette est radio La vraie est ici ! Impossible Alors, laisser entrevoir la balle Etait intentionnel. Pour lui faire croire que je tenais la clochette. Rentre ! Non radio Dieu. Amaya radio Jeu terminé On l’a fait radio Pas encore. Il est trop tôt pour se réjouir. Cette fois, les survivants sont radio Amaya Takeru. Takahata Shun. Akimoto Ichika. Bien ! Je le savais personnes sont vivantes. Vivantes. Et les autres ? C’est la volonté de Dieu. Un monde où les faibles sont les proies des forts. Ceux qui survivent sont forts. Ceux qui meurent sont faibles. J’ai toujours rêvé d’un monde comme ça. Merci, mon Dieu. Je te suis reconnaissant. Ce type radio est dangereux. Les incompétents sont résignés à mourir, Dieu les a désignés comme étant “non qualifiés”. Tu n’es pas d’accord ? Takahata Shun. Je ne pense pas comme ça. C’est faux. On est pareil. En quoi ? Je peux en juger par ton odeur. Tu trouves ta vie ennuyeuse, comme si le temps ne s’écoulait pas. Alors afin de survivre, on a été choisi. Déconne pas et explique-toi ! Quelle jolie expression. Tu radio recherche aussi ce monde. Comme moi. C’est faux ! Shun n’est pas comme toi. Il est plus gentil radio et plus fort. Vous êtes complètement différents ! Vraiment ? Arrête ! New York, Washington, Moscou, Sidney, Madrid, Londres. Tous les lycées de ces endroits sont en proies à des sortes d’attaques terroristes. Nous avons quelques informations disant que millions de jeunes sont morts. Un nouveau rapport nous est parvenu. A l’instant, le Premier ministre, depuis sa résidence officielle, a mis en place un quartier général d’urgence contre-mesures et a levé l’alerte nationale de niveau . Juste derrière moi, de gros cubes ont soudainement apparu partout dans le monde. La raison reste inconnue. Nous pensons que les élèves survivants sont enfermés à l’intérieur de ces cubes. En ce moment, les forces de police et d’auto-défense sont déployées pour mettre en œuvre les opérations de sauvetage. Ils n’ont pas encore pu trouver la moindre entrée sur ces cubes. Le cube suivant est apparu à Hokkaido. Il est suivi par le réseau Sato. La situation actuelle est radio Encore radio On dirait bien qu’il va être difficile pour les SDF de rester sur les bords de route. Merci, vieil homme. Nous avons au studio un professeur de l’Université qui étudie l’environnement humain. Professeur Okihira Tadakatsu. Okihira-san. Ces séries d’attaques terroristes sous l’apparence de cubes, qu’en pensez-vous ? Ce n’est pas une attaque terroriste. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il puisse s’agir d’extraterrestres, à ce niveau là. La situation est au-delà de la portée de la cognition humaine. Hé, hé. Qu’est-ce qu’il raconte ? Mais Actuellement, les élèves survivants sont appelés “Enfants de Dieu” sur internet, parce qu’ils ont survécu malgré cette situation. Enfants de Dieu radio Takumi-chan ? Je mets ton repas ici, ok ? Takumi-chan ? Tu devrais sortir me voir parfois La ferme ! Vieille peau ! Enfants de Dieu radio Enfants de Dieu radio Enfants de Dieu radio Enfants de Dieu radio Aïe radio Ça va, Takahata-kun ? J’ai rêvé d’un chat radio qui soufflait de la fumée sur mon visage radio Dieu merci. Ça faisait longtemps. Takase-san, pourquoi es-tu là ? Au fait, on est où ? Je n’en sais pas plus que toi. J’étais déjà ici quand je me suis réveillée. Je vois. Combien d’années ont passé ? En comptant à partir du moment où j’ai été transférée radio ça fait ans. Tu as l’air d’aller bien. Enfin, je ne devrais pas dire ça, vu la situation radio Dis, Takahata-kun. Pourquoi c’est à nous que ça arrive ? Pourquoi on doit subir ça ? Je ne sais pas non plus. Mais je suis content de te revoir. Moi aussi je le suis. Vous pouvez parler moins fort ? Je suis en train d’analyser le vecteur en utilisant le théorème de Helmholtz pour tenter de m’échapper d’ici. Pardon ? C’est Taira-kun, qui vient d’un lycée privé. Et voici Taoka-san, d’un lycée de fille. Ils sont survivants des jeux “Daruma” et “Maneki Neko”. Taira radio Taoka et Takase radio Takahata radio Peut-être que les salles sont réparties en fonction de l’initiale de notre nom. Probablement. Puisque vous êtes avec moi



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *