Radio RTL 104.3 FM

Radio RTL 104.3 FM, Radio RTL 104.3 FM direct, écouter Radio Radio RTL 104.3 FM en direct

Est-ce que tu prieras pour nous?” Je ne savais pas qui étaient ces missionnaires. Je n’étais jamais entrée dans une église. Je n’avais jamais dit de prière. Mais ces mots tout simples ne m’ont pas quittée. Ce soir-là, avant de me coucher, j’ai parlé à Dieu à voix haute. Pour la première fois de ma vie, j’ai dit une prière. Je ne savais même pas si je faisais ce qu’il fallait. J’ai parlé, c’est tout. J’ai eu l’impression de pouvoir tout lui dire. J’ai eu l’impression d’être écoutée. C’était tellement facile. C’était la première fois que je priais. Si tu ne leur donnes pas une chance de diffuser ce message, alors les rebelles ont gagné. Nous ne savons même pas si nous pouvons arriver jusque là, ni si c’est une bonne idée. Quand nous sortons de notre appartement le matin, nous ne savons pas toujours où nous allons. La révélation ne vient pas quand on se cache dans l’ombre ou quand on la cherche, assis par terre. Elle ne vient pas ainsi. Elle vient quand nous œuvrons dans le monde, sans savoir où nous allons, mais en avançant toujours. Alors, quand partons nous? Nous devrions dormir au bureau de la mission ce soir et partir au petit jour demain matin. Qu’arrivera-t-il à Gaye et Nyanforth? J’irai à Paynesville demain matin et je leur dirai de vous retrouver au bureau de la mission. Nous n’avons pas le temps d’attendre. Je refuse d’abandonner qui que ce soit. Merci, ma sœur. À ton service. D’où viennent tous ces gens? Ce sont des gens qui se sentent menacés. Nous partirons avec eux demain matin vers la région du Nord, où la situation est moins dangereuse. Vous viendrez avec nous. Merci, mais nous ne pouvons pas abandonner la mission. Ils assassinent les Krahn. Et ils emmènent les autres dans des camps. Il n’y a pas assez de nourriture ici pour tous ces gens. Même pour ce soir. Nous allons chercher des vivres. Non. Les rebelles sont partout. S’il te plaît. Nous nous débrouillerons. Je viens avec toi. Et ton nom? Ils te poseront des questions. Ils s’en rendront compte. Je viens avec toi. Faites attention. Je t’aime, Papa. Je t’aime aussi. Hé! Arrêtez la voiture! Je vais dans le champ. Vois ce que tu peux trouver. On se retrouve ici. D’accord. Où est ton ami? Il est sorti pour chercher à manger. Et tu n’es pas allé avec lui? C’est trop dangereux pour moi. Pourquoi? Parce que ces hommes ont appris à haïr. Qui leur a appris? Des hommes qui étaient haïs. Hé. Regarde. Là. Donne-moi ton arme. Qu’est-ce qu’il y a? Qu’est-ce qu’il y a? C’est cet , là-bas. Tire encore. C’est un Krahn? C’est un voleur. Qu’est-ce que c’est? Donne-moi ça. Je suis désolé. “Et alors, il arrivera que les esprits de ceux qui sont justes seront reçus dans un état de bonheur, qui est appelé paradis, un état de repos, un état de paix, où ils se reposeront de toutes leurs difficultés, et de tous les soucis, et de toute tristesse.” Alma, Chapitre . “Se reposeront de toutes leurs difficultés.” C’est difficile à croire dans une situation comme celle-ci. Il me semble au contraire que dans une situation comme celle-ci, on doit avoir la foi. Bien sûr. Mais la mort est définitive. Cela fait beaucoup de difficultés avant d’atteindre le paradis. Il n’est pas dit qu’on doit mourir avant d’atteindre ce paradis. Veux-tu partir avec eux demain? Tu ne veux pas y aller? C’est dangereux. Rester est aussi dangereux. Je préfère trouver un endroit où nous pouvons enseigner que rester ici prisonnier. Tu peux rester. Ils ne tuent que les Krahn. Non. On ne se sépare pas. Et s’ils nous arrêtent? Et s’ils découvrent mon ethnie? Nous n’en arriverons pas là. Si quelqu’un te demande d’où tu viens, dis que tu es né ici, que tu as grandi à Paynesville. Exprime-toi haut et fort. M’exprimer haut et fort et mentir. Et si cela te sauve la vie ? Quand tu as un revolver sur la tempe et que le soleil est implacable, tu dois choisir la vie ou la mort. Tu vas choisir la mort uniquement pour une idée? Pense à tout ce que tu peux enseigner une fois que tout cela sera fini. Les rebelles assassinent les Krahn parce qu’on les laisse faire. Ils ne représentent pas la loi du Liberia, ni la justice de Dieu. Je ne te dis pas de trahir ta tribu. Simplement de la préserver. Il n’y a rien de mal là-dedans. Je crois que je te préférais quand tu ne parlais pas. Gaye, tu es sûr de ton choix? Oui. Je vais tirer! Ne tirez pas! Ne tirez pas! Allons-y. Bougez-vous! Vous tous, on y va. Allez. Toi. Tu es Krahn? Non. Je ne suis pas Krahn. Je suis Gio. Tu mens! Pourquoi? Pourquoi mentirais-je? Parce que tu as peur de moi. Voilà un chien de Krahn. Gaye? Hein? Qu’est-ce que tu regardes? Est-ce qu’il t’arrive de penser au paradis? Tout n’est pas encore fini. Est-ce que tu te demandes parfois comment on y vit? Et toi, petite mère? Es-tu Krahn? Je suis Krahn. Ce n’est pas une honte. Gaye. Tu devrais t’enfuir. Je vois mon paradis. Il se trouve au-delà de la rivière, près de la jungle. Avec des cocotiers et une brise salée. Je n’ai jamais vu d’endroit aussi beau. D’où viens-tu? Pas radio Pas Krahn. Pas Krahn. Et toi? Tu es Krahn? Nyanforth? Tu es Krahn? Non, je ne le suis pas. Toi. Tu es Krahn? Frère. Frère est mon titre. Je suis radio un prêtre, ordonné à la prêtrise dans L’Église de Jésus-Christ. Ansa! Ansa! Ansa! Ces hommes radio Ce sont des hommes bien. Je les connais. Tu les connais? Nous faisons partie de la même église. Laisse-moi m’en charger. Je leur ferai creuser des tombes. Celui-ci est un Krahn. Il sera traité en tant que tel. Menti? Oui? Nous n’avons pas de pain. Qu’est-ce qu’il nous reste? Pas grand-chose. On se débrouillera. Je répartirai tout en cinq rations. Sept Ils vont venir. Nous allons faire des rations. Il faut se débrouiller avec ce qu’on a. Oui. C’est mieux. Mais, la nourriture radio Oh, non. Non. Qu’allons-nous faire? Nous pouvons peut-être marcher. Vous êtes inquiets de naissance? Là. Je cherche le Frère. Celui qui est Krahn. Il vivait vers chez nous en ville. Mais nous l’avons perdu de vue. Où? Dis-moi où tu habitais. Frères? Frères? Frères! Tu cherches le Frère. Pourquoi cherches-tu ce Krahn? Et toi? Es-tu Krahn? Hein? Non. C’est une chance. Allons-y. Allez. Vite. Frère Meyers, Frère Menti, Il faut partir. Hé,



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.