Radio Phate Fm 95.3 Mulhouse

Radio Phate Fm 95.3 Mulhouse, Radio Phate Fm 95.3 Mulhouse direct, écouter Radio Phate Fm 95.3 Mulhouse en direct

Né sur un carton, endormi sur un tonkar Du matin au soir sur un tonkar ! Parti en Europe sur un carton ! Les enfants des rues tonkar chantent sur des tonkars ! Qui ne dort pas sur un carton ? On rêve aussi dessus ! On sur des cartons ! Endormis sur des tonkars ! On ne fait pas qu’y dormir ! J’ai commencé ma vie sur un tonkar ! On se bat pour un tonkar ! Je rêve d’Europe sur un tonkar ! Du carton au luxe ! Je me défonce sur un tonkar ! On a gagné dollars pour le concert. Staff Benda Bilili ! Très très fort ! dollars. Il manque ? Voilà. . Tu comptes faux, hein ? Faux secrétaire ! Au tour de Roger. Demain, tu dois payer l’hôpital pour ta mère. Tant qu’on ne paie pas, elle ne sort pas. dollars pour Roger. Sors ta mère de l’hôpital. D’accord ? Et dollars pour vous. Vous partagez, hein ? Qui est l’aîné ? Lui. Tu crois que tu peux me voler ? Je suis comme ton père ! C’est pas moi, vieux ! J’ai rien fait, vieux ! On est tous de la rue, j’aurais jamais fait ça ! Roger, je suis des vôtres ! Roger, défonce-le ! Tu me voles ? Allez, chez les flics ! Tu veux finir au cachot ? Pourquoi tu fais ça ? Mais vieux, je te promets… Ne t’avise pas de recommencer, petit ! Vieux, tu es notre “président” ! Allez, champagne ! On est là pour faire la fête ! On a deux bouteilles à partager. Ça, c’est pour nous. Les “couche-dehors”. Aujourd’hui, c’est l’ambiance ! Allez, barrez-vous. C’est du champagne offert par Staff Benda Bilili, notre mouvement à tous. Si on met notre destin entre vos mains, on ira de l’avant. Si ça va trop vite, freinez avec le cul ! Les Benda Bilili ouvrent la voie. Allez, bois, petit. C’est ma part. Très très fort, leur premier album est sorti en France. Et ils sont très très, très fort. Photo d’un orchestre de paraplégiques qui vit dans les rues. Leur pièce de répétition au zoo de Kinshas… Nous sommes juste là. Ils joueront dans un très grand festival, les Eurockéennes à Belfort. Bravo ! Merci, mon ami ! Nous serons bientôt en Europe… Mortel ! J’aimerais savoir… Qu’est-ce qu’il y a de si bien en Europe ? Je vois des gens prêts à mourir pour aller en Europe. Moi aussi, mais j’y trouverais quoi ? Bon, c’est un pays… C’est un pays où tout le monde ne peut pas rentrer. Certains le peuvent, d’autres, non. C’est un pays… Tout le monde n’y entre pas ? Je te dis, certains peuvent entrer. D’autres, non. Donc c’est un pays… Dieu a créé ce pays pour… pour faire la comparaison avec chez nous. La preuve, trop de gens veulent y aller ! Nous, au moins, on a la chance que Dieu permette à nos pères d’aller en Europe. Là-bas, ils feront plein de fric. Et nous, on en profitera. On sera bien, on aura des maisons, un bon héritage… Eux aussi, ils rêvent d’aller en Europe. On les a mis en cage, comme des prisonniers. Comme l’oiseau, je volerai Jusqu’à la Belle Europe Comme l’oiseau, je volerai Jusqu’à la Belle Europe Le jour où Roger a eu l’âge d’aller à l’école, je lui ai acheté son uniforme, ses fournitures… Et dès le premier jour de classe, il a tout vendu ! Il a dit : “Maman, ce n’est pas l’école qui m’emmènera en Europe.” “C’est ce truc à une corde…” Ça s’appelle comment, déjà ? Un satonge. Un satonge? Il disait que son satonge l’emmènerait en Europe. Je n’ai rien à te dire, tu vois comment on vit. Depuis ta naissance, je n’ai que des problèmes. Tu sais comment tu es né, comment j’ai dû t’élever, les souffrances que j’ai endurées, moi ta mère. Tu le sais, tout ça. Tout récemment, j’étais retenue à l’hôpital pour une dette de dollars. T’as pas intérêt à déconner, là-bas. Si tu échoues, j’en mourrai. Ici, tu peux faire le con, mais là-bas, il y a la Loi. Si tu fais du désordre en Europe et qu’on te refoule, les autres se moqueront de nous. La famille nous méprise parce que j’élève des voyous. Je veux que tes oncles médisants sachent que le voyou est allé en Europe. Demain sera un jour sans moqueries, sans mépris. Fous-leur la honte, fais-les taire ! Tu dois bien te conduire, là-bas. Nous, on compte sur toi. Les deux aînés n’ont pas réussi. C’est à toi de tout faire pour nourrir ta famille. Tes grands frères sont perdus, tu dois prendre leur place. Bon, merci pour ces conseils, ça me fait du bien. JUILLET Alors, c’est le grand jour, président ? Vous êtes tous des jaloux ! Papa Coco ! Oui ? Tu me ramèneras une poupée ? Oui, je t’en achèterai une. Et pour toi aussi. Nous partons avec nos amis Nous vous laissons ici avec les soucis Les soucis Nous partons avec nos amis Nous vous laissons cette chanson Les soucis Et que personne ne me dise que je n’avais pas prévenu. Je pars pour Paris et croyez-moi, je vais cartonner, là-bas. Petit, sois courageux. Tu fais quoi, toi ? Tiens ton à carreau, là-bas. Déconne pas ! Il ne va rien se passer. Vous partez sans manger ? C’est pas grave, on mangera là-bas. Ne pleure pas. Je te ramènerai un vélo. Homme noir, réveille-toi Lève-toi et tu comprendras Depuis la nuit des temps Tu n’as que trop dormi Réveille-toi, tu verras le soleil Déjà haut dans le ciel Regarde devant toi Tes fleuves grouillent de poissons Regarde derrière toi Tes forêts regorgent de gibier Le sol que tu foules est plein d’or et de diamants Homme noir… Cet aéroport est… Roissy. Roissy. Roissy-Charles-de-Gaulle. Il faut qu’on foute le feu, en France. Il faut frapper fort, pour qu’on se souvienne de nous. Les autres pays nous réclameront, ensuite. On joue gros, sur ce concert. Tu as vu les poulets, ici ? Ils sont énormes ! Les maigres, ils nous les vendent. Mais ils nous font un bon prix. En tout cas, c’est une belle ville. Ville de Bedfort ! Belfort ! JUILLET FESTIVAL EUROCKÉENNES, BELFORT, FRANCE Après le concert, vous allez choper des chéries ! Elles viendront toutes te dire “je t’aime”. Mais attention, ici, c’est pas comme au Congo. Celle qui s’accroche, tu lui dis : “Chérie, je pars en Allemagne.” Staff Benda Bilili. Très, très fort ! On va être déchainé aujourd’hui ! Il faut chaud dehors. Je suis un orphelin, seul au monde Mes parents sont morts il y a bien longtemps Papa me disait de ne jamais voler Il disait : “Ecoute-moi et tu vivras vieux” Nos enfants n’écoutent plus Ils rejoignent les gangs, les Kuluna ! Tous nos conseils,



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *