Virgin Radio 103.5 FM Paris

Başlık, Başlık direct, écouter Başlık en direct

Ajoutez à Votre Site web.

à h. Et ça ressemble à… Vous n’arrêtez pas de le pousser. Oui. C’est mon subconscient. Je sais. On s’est inspirés de… C’est le gras du bide de Chris Christie, voilà ce que c’est. Je ne sais pas si vous l’avez vu en tenue de base-ball, mais c’est serré, comme ici. Si seulement le public voyait ce que je vois. On dirait un Kandinsky peint des deux côtés. Oui, c’est un Kandinsky. Pas bête, hein, Steve ? La pièce et le tableau. Vous aimez le thon ? Oui, j’aime le thon, mais avec des pignons. Des pignons. On n’en a pas. Je l’aime avec de l’avocat. C’est bon, l’avocat. Et, c’est controversé, de la moutarde. De la moutarde ? J’ai appris que le pire, dans un sandwich au thon, c’est le thon. Malheureusement pour vous, vous en avez une grosse plâtrée. Je dois avouer que c’est trop de thon pour moi. TROP DE THON Steve Martin, mesdames et messieurs. Merci. Bonne soirée. Je vous pique ça. Je garde mon micro. Vous voulez le gardez ? Je le garde pour faire des commentaires dans le public. Gardez-le, quand quelque chose n’est pas drôle, dites-le-nous. Mesdames et messieurs. Mes voisins de siège. On applaudit Steve Martin ! Steve nous a chuchoté quelque chose. Il sera dans le hall d’entrée après le spectacle, pour parler du bon vieux temps. Quel type formidable. Il veut prendre des photos avec vous. Mais il a dit : « Assurez-vous de donner votre appareil à quelqu’un qui ne sache pas s’en servir. » Vous savez, Steve, il y a une merveilleuse histoire derrière : « trop de thon ». Il y a des années, on buvait des thontinis. C’est ça. Un martini au thon. Plus connu sous le nom de Marthona. Et, pour les lesbiennes, le Marthona Navratilova. Tout ça pour dire, on buvait du poisson. Un jour, le barman a fait une erreur, et Gil a dit la célèbre phrase : « Il y a trop de thon dans mon thontini, mais son Marthona a besoin de plus de thon », et on s’est fendu la poire. On a envoyé ça à Talk of the Town et au New Yorker, et ils ont annulé nos abonnements. On applaudit encore une fois Steve Martin. Bon, revenons à la pièce. George, on peut faire une pause ? J’ai l’estomac un peu… Non, moi ça va. George et Gil ont été expulsés de leur appartement, bien qu’ils aient plusieurs enfants avec des chambres d’amis. Ils vivent à Riverside Park. Putain. Dire qu’on vit sur un banc. On pourrait vivre dans un tunnel de métro si tu n’avais pas tout gâché avec les SDF, là-bas. Vivre dans le parc n’est pas si mal. J’ai rencontré quelqu’un. Elle est magnifique. Très glamour. Elle s’appelle Lisa. C’est un raton laveur. Un nouveau raton laveur ? Tu l’as rencontrée où ? Près de la poubelle. On mangeait le même morceau de pizza, chacun d’un côté, comme La Belle et le clochard. C’est adorable. Sauf que, dans mon cas, j’ai fini par coucher avec elle. C’est un parc assez dégagé, j’ai vu. C’est New York, tu vois ? D’accord. New York était une ville pour les artistes ou ceux qui se considéraient comme tels, mais cette époque est révolue. Je déteste être le premier à le dire, mais New York a changé. Tu te souviens de la ville dans les années ? Les années ? Mince alors, si je m’en souviens ? Fin des années , New York en faillite, le domaine du crime, c’est génial ! Des roues en feu dévalent les rues. Et dans les roues, des bébés avec des couteaux. Les années , le théâtre à Broadway est un trou à rats. Il n’y a pas de théâtre Disney. Disney est juste un type en Californie qui essaye de se congeler pour survivre aux Juifs. Flashforward. Les années . Ed Koch. Ed Koch, le maire de New York, dirige la ville d’une main mollassonne. Les mœurs changent. Nous allons aux spectacles de drag-queens rendus célèbres par Paris is burning. Purée, ces nanas étaient de sacrés canons. C’était des mecs, George. C’était des femmes, elles portaient des robes. Non, c’était des drag-queens, des mecs habillés… Non, non. J’ai fait une pipe à une nana. Une petite minute. Je me suis garé où ? Flashforward, . La chute du mur de Berlin. Des gens en manteaux gris étreignent des gens en manteaux beiges. Tout le monde est moche. Mais le rideau de fer s’écroule pour que, des années plus tard, Vladimir Poutine et Donald Trump fassent du cheval torse-nu sur les vestiges calcinés de l’humanité. Flashforward. Les années . Dingue de toi, le pesto, O. J. Simpson bat son record de ans sans meurtre. O. J. Simpson a tellement tué ces deux personnes qu’ils ont arrêté de fabriquer la Ford Bronco. Vous imaginez déconner au point qu’on supprime la Toyota Camry ? Pendant ce temps, sur la côte est, Sieg Heil, Rudy Giuliani dirige New York avec des méthodes dignes de la Gestapo. Pardon, mais ce type se débarrasse de la ographie à Times Square, on est obligés de marcher à un pâté de maisons, sur la e Avenue. La e est devenue un cloaque. Vous connaissez le salon de branlette sur la e et la e ? Comme ça s’appelle déjà ? Shake Shack ? Oui, venez chez nous, on vous secouera comme un shaker, et les familles font la queue pour y aller ? Pendant que vous attendez, on vous donne un bouchon anal qui vibre. Je prends ce truc et je me le mets dans la prostate, pendant que je me branle. Et c’est moi qu’on fout dehors ? Mais Rudy Giuliani est le vrai héros du septembre, personne d’autre n’était maire ce jour-là.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *