Souvenirs FM

Souvenirs FM, Souvenirs FM direct, écouter Souvenirs FM en direct

Ajoutez à Votre Site web.

vous a rendue cynique Mais ce serait la fin de ma carrière J’entends déjà Lord Steele C’est le plus malveillant des juges Il se réjouira de ma honte Si Lord Mere obtient ce qu’il veut, je serai libre ? Vous et moi, nous pourrons être réunis Cela vous plairait ? Au prix de ma carrière ? Vous êtes présomptueuse Pardon, je croyais que vous m’aimiez bien, finalement Vous m’avez tout de suite plu malgré votre fichu caractère Je n’ai plus qu’une chose à faire Ravaler mon amour-propre et m’en aller Je vois comment vous les emberlificotez tous Tous ? Lauderdale, le baron de Brissac et le Féroce je ne sais quoi Ah, ceux-là Oui, ceux-là Puis ce pauvre Mere et maintenant, moi Vous ? Pourquoi ne pas me l’avouer ? Je vous aime Malgré l’horrible réalité je suis fou de vous Je veux vous prendre dans mes bras Pourquoi pas ? Je ne sais pas Qu’est-ce qui me prend de vous embrasser ici ? Et fort bien, ma foi Alors que votre mari et son avoué sont à côté avec Saunders, qui nous a surpris. Attendez Réfléchissez. Un peu de jugeotte Je réfléchis Asseyez-vous, je vais vous aider Où en étions-nous ? L’individu du Royal Park Hotel Vous ne vous rappelez pas son visage ? Je reconnaîtrais sa démarche Vous ne l’aviez jamais vu avant et vous ne l’avez pas revu ? J’ai connu tous les messieurs de Madame après son er divorce Elle est au service de ma femme depuis son er mariage Depuis ans ans, vous battez tous les records Puis remariage avec le Baron de Brissac Non, après M. Kavanagh, il y a eu M. Miller Rien d’officiel Une amitié innocente ? Doit-on rentrer dans les détails ? Oui, si vous voulez que je m’occupe de votre affaire On ne doit mentir ni à son médecin, ni à son avocat C’est juste Après M. Miller ? M. Vanhouten Rien d’officiel ? Après M. Vanhouten ? Le Baron de Brissac Longtemps après le divorce ? mois Et après le Baron de Brissac ? Rien d’officiel, M. Miller Il venait après M. Kavanagh C’était le er M. Miller. C’est le ème Y en a-t-il un ème ? Non. Seulement le Señor Mendoza, d’Argentine puis M. Lauderdale, puis Lord Mere J’ai compris Vous savez tout Me défendrez-vous ? Oui M. Haulfryer va préparer le dossier Je vous obtiendrai le divorce Vous pouvez disposer Vous pourrez vous passer du nom de son complice ? Je le connais Quoi ? Je connais ce genre d’individus Après le er et le ème M. Miller et Mendoza, l’Argentin c’est le ème dindon de la farce Où est-elle ? Le miracle ? Elle est partie Vous avez vaporisé un parfum exquis sur votre pyjama Laissez cela Autre chose ? Il y a une chose qu’il ne faut pas me demander De croire qu’il ne s’est rien passé Je vais me charger de l’affaire Malgré le scandale ? Le déshonneur ? Parce que Saunders est myope et que vous vous croyez à l’abri On n’est jamais sûr Alors pourquoi ? Pour vous épouser quand vous serez libre Vous m’épouserez ? Vous ne répondez pas ? Vous y songiez en venant à mon cabinet Peut-être, mais vous ne m’avez pas plu cette fois-là Je vous préférais dans votre chambre Notre chambre Ma chambre L’endroit idéal pour connaître son futur époux Mon passé tumultueux ne vous effraie plus ? Je veux vous parler. Dansons Vous faites si jeune Je ne me sens pas vieille Quand vous me Souriez vous semblez avoir la candeur d’un enfant Je le sais Dire que vous vous êtes mariée fois en ans Pourquoi avez-vous quitté Kavanagh ? Je m’ennuyais Le Baron de Brissac ? Je m’ennuyais aussi Et Lauderdale ? Le pire raseur de tous Je préfère un goujat à un raseur Je ne vous ennuie pas déjà ? Vous m’intriguez. Je vous trouve très amusant Je vous adore M’aimez-vous ? Je vous aime bien C’est tout ? Je vous aime beaucoup Cela ne suffit pas Vous pourriez m’intéresser Toujours pas Soyez franche avec moi N’est-ce pas la principale qualité de la femme moderne ? Ne l’ai-je pas été ? Je vous ai parlé de Brissac de Kavanagh, de Lauderdale. Que voulez-vous de plus ? Qu’y a-t-il encore ? Comment cela, Miller ? Une passade Et le ème Miller, une passade aussi ? Naturellement mariages en ans, et passades Puisque vous n’appréciez pas ma franchise, je m’en vais Non, je vous en prie, j’apprécie votre franchise Je vous aime tant que je peux comprendre Vraiment ? C’est très simple Vous étiez pauvre Votre er mari vous offrait tout Vous ne saviez pas que l’essentiel manquait Comment l’auriez vous su ? Ce fut un échec. Mais une femme comme vous au tempérament entier, se devait de chercher l’homme idéal L’homme qui lui était destiné Vous ? J’espère J’en suis sûr. Pas vous ? Comment le serais-je, avec mon passé ? Une femme amoureuse n’a pas de passé Elle redevient une jeune fille innocente C’est tout simple, si seulement vous pouviez… Qu’y a-t-il ? Votre mari, ne regardez pas Où ? Là -bas, dans le coin Poltron Je ne veux pas de scandale Partons Pas par là Un magnum pour deux ? Pour moi tout seul Je vous ramène C’est impossible Je rentre seule. Grosvenor Square Quel numéro ? Je vous le dirai pas Quand vous reverrai-je ? Jeudi à votre cabinet, pour le thé Bonsoir grand-père Je suis en retard Mais non Il a demandé ta main ! Comment le sais-tu ? Les petites filles ont les yeux qui brillent en cette occasion même de nos jours Tu es un vieux sage As-tu dit la vérité à ce nigaud ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *