Radio France Bleu Gironde

Radio France Bleu Gironde, Radio France Bleu Gironde direct, écouter Radio France Bleu Gironde en direct

Ajoutez à Votre Site web.

La version courte. On a pris ces photos il y a un mois. Il a conçu un triple progiciel de lavage de cerveau, infiltration de Ghost, souvenirs factices… C’est lui qui vend Fire Starter. Ce malade porte le même nom que son virus. Vous convoitiez ce virus et il vous a piégé. Puis vous m’avez filée car j’ai le même corps. Vous êtes nuls. Vous êtes un pirate de rang ultra-wizard. Nos soupçons étaient légitimes. Deux de nos officiers ont été abusés. C’est-à-dire ? Ils collaboraient avec le Premier ministre. Le premier est le colonel Haruyoshi Nada. Celui qui a disparu. Sa tâche consistait à isoler la frange extrémiste des militaristes. Mais sans qu’on s’y attende, il a lancé le double attentat. Quelque chose a dû le forcer… Il a été infecté par le virus. Le courtier était déterminé. Les ennemis du Premier ministre ont dû payer cher ce virus. Il nous faut leur identité pour les arrêter, eux et le courtier. Et l’autre officier ? Le vice-ministre de la Défense, Yoko Kitahara. Que me voulez-vous ? Plus un geste ! Vous avez eu tort ! Je vous arrête pour enquête illégale ! Assez ! Non… Ça ne devait pas… Nous sommes tout ouïe. Contaminée par Nada, elle a conduit les militaristes à leurs débordements. Tout ça pour faire passer la restructuration de la Défense auprès du public… A-t-elle participé à l’attentat ? Rien ne l’indique. La Défense et les Affaires étrangères ont été manipulées pour permettre cet assassinat. On n’a toujours pas retrouvé le virus. Si c’est elle qui est derrière ça… Vous l’avez déterminé par le degré d’infiltration des cyber-cerveaux. Ainsi que les consciences des victimes. Alors qui orchestre vraiment cette mascarade ? Non, mais… Il n’est pas de la Section , lui. M. Kuwahara dirige les Renseignements. Vous allez traquer le courtier ensemble. Aramaki ! Les Renseignements ont offert plus que les Traités pour acheter ce virus ? Pour les Traités, je l’ignore. Nous, on a feinté de l’acheter, mais le virus nous a filé entre les doigts. Faisons comme si c’était le cas… Nous avons besoin de tous les moyens humains disponibles. Mettez-y un peu du vôtre, major. Leur institution de lâches devrait être jugée au même titre que les coupables. J’en ai assez des gens de votre espèce ! Je vous dirai quand nous attaquerons. Une fois tout ça fini, vous aurez de quoi faire. L’unité en question est remontée jusqu’au vice-ministre, Fire Starter. Avec votre virus, vous pouvez les neutraliser. Ne soyez pas impatients. Nous avons les Traités et les Renseignements. La vérité seule suffira à distraire et accabler nos ennemis. Semer le trouble sur les allégeances est loin d’être suffisant. Ils ne doivent pas pouvoir remonter jusqu’à nous. Alors vous devrez y mettre le prix. Motoko Kusanagi… Quand te ravirai-je ton nom ? Nous savons qu’au moment de l’explosion, le Premier ministre a envoyé un décret. À partir de là, nos pistes se rejoignent. Les souvenirs du vice-ministre Kitahara évoquent un navire sans pavillon au large de Niihama. Ce serait le repaire de Nada… Or, les Renseignements n’ont rien tenté. Si comme le pensent les Traités, Nada a été infecté… chances sur que ce soit un piège. Le sillage du navire correspond aux câbles sous-marins. Il collecte des données. Vu qu’on s’est fait piquer le vice-ministre, c’est tout ce qu’on a. On fait quoi ? On prend les choses en main. On fonce dans le tas, quoi. En cas de problème, vous pouvez partir. Tout est lié au Premier ministre. Vous pouvez résoudre cette affaire ou partir maintenant. Faites ce que vous dicte votre Ghost. C’est fini, les champs de bataille où seule la mort nous attend. Une nouvelle vie s’offre à nous, là où tu nous conduiras. Je compte au moins nous donner à tous une situation digne de nous. Personne ne sait ce qu’il va se passer. Une unité d’assaut, en première ligne… Nombreux sont ceux qui l’ont prophétisée mais personne n’a su en faire une réalité. Jusqu’à aujourd’hui… Personne en vue dehors. Les voilà ! Carrément des chars ! J’aurais pas dû venir ! Saito ! Je les trouve pas l Bordel ! Un camouflage thermo-optique, type . C’est le nec plus ultra ! Ça leur coûte combien de sortir autant de chars et d’hommes ? J’entre, couvrez-moi ! On fait comment ? Je vais te montrer. Allez-y ! Vas-y, major ! J’arrive aux serveurs intermédiaires. Je localise les portes. Un dérivé du modèle des Renseignements ? Plein d’entrées pour une seule issue. Attention… J’ouvre une brèche. , c’est rempli de données nulles. Je navigue à l’aveugle ! J’ai déjà vu ces leurres. Va plus profond. Je cherche un autre chemin. On n’a pas le temps, j’y vais ! La protection de la voiture relais a grillé. Déconnectez-vous ! C’est trop tard ! Quoi ? Oh là ! Vous êtes pleine de ressources ! Il faut savoir prendre des risques. J’ai pris les commandes. Je… Qu’est-ce que c’est ? Signaux , et perdus. Ennemi à bord, position inconnue. Contrôle de la chambre de tir, perdu. Parfait, je l’ai attrapé. Dehors aussi, on a fini. À terre ! – Encore un ? M. Batou ! C’est pour quand, le cockpit ? On a fait la demande ! Une restructuration de l’armée ? Pourquoi mon unité… Qui a bien pu… C’était donc ça… Sortez de là, major ! Qu’est-ce qui se passe, major ? – Tu sais ce qui se passe, toi ? Elle est censée avoir les commandes. Quelqu’un dans le coin contrôle le char. Saito ! Débarrasse-nous de lui ! Il me faut plus d’infos ! Enfoiré ! Quelle dextérité ! Je le prendrai quand elle sera morte. Et ! Il s’est barré ! Pourquoi nous avoir épargnés ? Il abandonne le navire ? – Vous êtes indemnes ? Major ? Qu’est-ce que… Ma clé d’intrusion ! Elle nous a convoqués de force ! Le temps presse. Je vais faire bref. Je vais suivre une piste et tirer cette affaire au clair. Vous n’aurez pas à risquer vos vies. Major ? C’est un enregistrement. Je viens de dissoudre notre unité. Comment ça ? Aramaki a vos lettres de recommandation. Vous pourrez choisir votre affectation. Vous êtes les meilleures pièces qui existent. Avec vous, j’ai pu réaliser des performances dont j’aurais été incapable seule. Terminé. Faites ce que vous dicte votre Ghost. – Elle a fermé son cyberespace. Elle s’est mise au rebut d’elle-même.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *