FIP 105.1 FM Paris

FIP 105.1 FM Paris, FIP 105.1 FM Paris direct, écouter FIP 105.1 FM Paris en direct

Ajoutez à Votre Site web.

T’en pense quoi ? Va-t’en. Sors d’abord du labyrinthe. D’ici là, on fera les choses à notre façon. Vous allez vous en charger. N’ayez crainte, mes hommes sont sur le coup. Recourez à volonté aux forces de nos partenaires, peu m’importe. Même s’ils doivent mourir au combat ? milliards de dollars sont en jeu. On n’a pas le choix. Les fous qui veulent changer le monde ne sont finalement qu’une minorité. Votre démocratie sait très bien s’en occuper. Ne résiste pas, Kusanagi. Nous ne te voulons pas de mal. Vous sous-estimez ma barrière de protection… Tu as renversé la situation. Mais tu risques d’y rester. Vous allez d’abord me répondre. Où est Kurutsu et que veut-elle ? Nous ignorons où elle est. Et on ne sait rien de ses corps artificiels. Son objectif demeure le même : survivre, quel que soit le vainqueur. Admettons que je comprenne. L’UEA veut profiter de l’obsolescence pour prendre le monopole des standards. Certains enfants ne sont pas encore concernés par ce mal. Et elle veut les vendre ? Ils sont nos successeurs. Ils façonneront une nouvelle génération supérieure, de manière durable. Ils ne feront que répéter les mêmes erreurs à cause de vous ! Vilain ! Tu as toujours été libre. Tu ne cesses d’essayer de te créer un avenir. Tu as tellement de chance… Vous me protégiez ? Notre cerveau est à bout. Il nous faut migrer vers le e monde pour fusionner avec l’océan de l’information. Un jour, peut-être, quelqu’un saura lire en toi… Je vous vois ! Saito ! L’enfoiré, il prend son pied… Vous êtes toujours là ? La mort, c’est définitif ! Les chics types ne meurent pas ! Ne reste pas planté là, sinon je vais finir par devoir te remplacer. J’allais justement m’illustrer, espèce de guenon. Major ! Espèce de garce ! Major, ça va ? Tu es plus efficace sans ces armes. Je croyais vous avoir dit de partir, bande de têtes brûlées. Je ne rassemblerai plus jamais d’autres pièces comme vous. Il nous reste encore une tâche importante. Tu vas m’arrêter, et alors ? Passée la dissolution, ce petit jeu reprendra de plus belle. Je ne sais combien de ministres m’ont dit cela, mais je m’y opposerai. Nous nous sommes livré une guerre financière et technologique féroce. C’est comme si vous nous teniez en joue. Nous abhorrons le crime. Alors que vous, vous créez des criminels pour le profit. Un jour, tu comprendras toi aussi. Tu étais là… Tu arrives trop tard. C’est l’heure du départ. Kurutsu ! Kurutsu est morte. On peut manipuler un même corps artificiel, mais pas dupliquer une même personnalité. C’est quelque chose d’étrange. Depuis quand fais-tu cela ? Depuis toujours. On a réglé mon trouble de la croissance, mais au lieu de me cybernétiser, j’ai habité de nombreux corps. Toutefois, je n’ai jamais pu usurper ton nom. Et Fire Starter ? C’est toi qui l’as conçu ? Un jour, tu comprendras toi aussi combien l’information peut prendre de formes et quel monde est en train d’émerger. C’est là-bas que je me rends. Je vais tous les rejoindre. Tu étais la plus libre d’entre nous et pourtant, c’est toi qui restes prisonnière de ce monde… Tu as pu lui faire tes adieux ? Pourquoi vous être servi d’elle ? Cyber-cerveaux et corps artificiels… Deux réponses possibles face à l’obsolescence. Deux, comme elle et toi. Je n’ai rien à ajouter. Emmenez-le. Ne cherche pas les noms des morts. Tu n’y gagnerais rien. C’est un homme mort depuis longtemps qui te le dit. Qu’y a-t-il ? Vous ne nous emmenez pas ? Qu’est-ce qu’on doit faire ? Ce que vous voudrez. Vous pouvez vous conformer aux nouveaux standards, et ainsi sacrifier les moins chanceux. Vous avez tous un Ghost pour vous dicter votre conduite. Si vous comptez sur l’aide d’autrui, préparez-vous à donner le change. Forgez votre avenir. Officiellement, le pouvoir ne s’opposera pas à nos échanges commerciaux. Fort bien. Un grand pays doit toujours soigner ses vassaux sous peine de s’asphyxier. Et le manque de main-d’œuvre leur profite. Tu es sûre de toi, major ? J’ignorais que le représentant de l’UEA ainsi que M. Ito versaient dans le syndicalisme. Misérable… Les Affaires étrangères et la Défense nous regardent. Le sous-secrétaire Ito sera interrogé à propos de l’assassinat du Premier ministre. C’est foutu… C’est impossible, M. Ito nous a demandé l’asile politique. Nous avons sa déclaration signée. Quand ? Je n’ai pas à vous répondre. La demande est à l’ambassade, je vous en enverrai la copie. L’influence du er ministre demeure. Vous vous ferez assassiner. Allons, nous sommes dans une démocratie en paix. Eh ben voyons… La fenêtre ! Au secours ! Cessez le feu ! C’est sympa, qu’on regarde tous les fleurs… On travaille, là. Disons que nous surveillons les cerisiers / . J’ai quelque chose pour toi. – Dans le e district… Non merci. Tu as eu ton budget, alors au travail ! Logicoma ! Nous voilà ! La Commission nationale a bien transféré les fonds ! La surveillance des cerisiers est suspendue. On y va ! On enregistre une émission spéciale pour la chaîne Investigation Discovery. Non, c’est pour Netflix. C’est pour faire un marathon télé. Vous regardez un épisode, vous attendez une semaine, et vous faites un marathon avec un autre épisode. Si vous voyez une caméra, regardez droit dans l’objectif. On veut faire passer le message qu’on a un public varié, alors si vous êtes blanc, pour ce soir, abstenez-vous. Je crois qu’on a tout évoqué. On veut aussi saluer Ravi, notre cher stagiaire en régie. Salut Ravi ! Ravi est en première année à Tisch, l’école d’arts de NYU. Il veut devenir dramaturge, alors il joue les techniciens pour nous, gratis, pendant neuf mois. C’est Ravi Nandan, d’accord ? C’est l’un de ces nouveaux Indiens. Il est le vrai « Aziz en sari ». Mais on aime plaisanter sur le fait que Ravi est le roi de la blague. L’une de nos célèbres pirouettes. Revenons-en à nous. Parmi nos lettres de noblesse… Nous avons reçu une ordonnance restrictive en . Elle nous empêche d’aller à moins de m du plus grand acteur américain : M. Alan Alda. Alan Alda, double A, pouet pouet. « Dégage de chez moi ! » Mais qui sommes-nous vraiment ? Quelle est notre essence ? Comment la décrire ? Tu sais, quand tu arrives au fond de la boîte d’houmous ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *