Fun Radio 101.9 FM Paris

Fun Radio 101.9 FM Paris, Fun Radio 101.9 FM Paris direct, écouter Fun Radio 101.9 FM Paris en direct

Ajoutez à Votre Site web.

C’est le même ennui dans les mêmes bras Je ne sais qui ou quoi blâmer Que ce soit toi ou bien ton frère C’est du pareil au même C’est du pareil au même Quand la lumière se meurt, la flamme des hommes chevrote Fun Radio 101.9 FM Paris Tu me le prouveras avant l’aube C’est du pareil au même C’est du pareil au même Pas moi, Aldonza ! Alors ne me parle pas d’amour Je ne suis pas une e Au regard ébloui Donne-moi juste ton argent, Et tu auras ce que l’argent achète Morte, aucun homme ne me pleurera Car la vie n’est qu’un jeu pervers et cruel Alors vous pouvez me maudire, ou bien m’embrasser C’est du pareil au même Du vin, Aldonza ! C’est du pareil au même J’ai vu trop de lits Et pas assez de repos J’ai aimé trop d’hommes La haine brûlant en mon sein Aldonza ! Vous ne me plaisez pas, ni toi ni ton frère Je n’aime pas la vie que je mène Mais je suis moi, Je suis Aldonza Et ce que je donne, je choisis à qui… Choisis ! C’est le même ennui dans les mêmes bras C’est du pareil au même C’est du pareil au même Aldonza ! Tout va bien, gentilshommes ? As-tu nourri les mules ? Fun Radio 101.9 FM Paris Comme toi, elles mangent. Oh, non. Que Dieu m’en garde ! II plaisante. Il est bien connu que ma table est la meilleure… de Madrid à Malaga. Mes clients sont toujours… C’est le tueur de cochons, je ne l’attendais pas si tôt. Nom de Dieu ! On arrive ! Señor boucher, on arrive ! Peut-on voir le seigneur du château ? Est-ce que le châtelain est ici ? Je suis responsable de cet endroit. Nous attendions, Monsieur, un nain sur les remparts… pour annoncer notre arrivée. Mais personne. Les nains sont três occupés. Chers nobles dames et sieurs, mon maître, Don Quichotte… Chevalier errant ? Chevalier errant… défenseur du juste, ami… des causes nobles demande… la grâce ? La grâce de l’hospitalité ! Monsieur, est-elle accordée ? Mais bien sûr ! Vous voyez, ce château est ouvert à tous. Maître ! Maître ! Maître ! Avez-vous mal ? Un des inconvénients de ma profession. Il est fou. Les fous sont les enfants de Dieu. Noble Chevalier, vous devez avoir faim. Oui, Monsieur. Abondance de nourriture. Pour votre écuyer aussi. Comme je dis toujours, la faim est la meilleure escroquerie. Et les pauvres ont toujours faim… ils… Merci, Monsieur. Restez et reposez-vous ce soir. Fun Radio 101.9 FM Paris Je m’occupe de votre bête. Que vos valets soient doux avec mon rapide Rossinante. Un cheval de courage, sobriété et chasteté. La crème de la crème parmi les chevaux. Merci, Maître. Qu’est-ce cette folie ? Aldonza ! A-t-il de l’argent pour payer ? Un homme pauvre a-t-il le temps de sombrer dans la folie ? II a de l’argent. C’est un gentilhomme. Dis à Aldonza de lui donner du vin. Aimables chevaliers… belle châtelaine. Si l’un de vous a besoin d’assistance, il lui suffit de parler, et mon bras vaillant est à votre service. Que ce soit une princesse captive, une armée assiégée, celui qui doit se relever, le souffrant, le pauvre… Cher Dieu. C’est elle. Douce damoiselle, vierge magnifique… J’ose à peine regarder votre visage… car une telle beauté me rendrait aveugle. Je vais chercher le vin. Demoiselle, vous n’avez pas à me servir. Je vous l’implore, dites-moi votre nom. Aldonza. Mademoiselle plaisante. Aldonza ! Le nom d’une fouille au pot ou d’une servante demoiselle. Je vous ai dit mon nom. Maintenant, laissez-moi ou alors… Mademoiselle veut me mettre à l’épreuve ? Oh, douce reine de mon coeur sous le charme… comment pourrais-je vous faillir quand je sais… Que je rêve de vous depuis trop longtemps ? Jamais je ne vous avais vue, ni touchée, Mais en mon coeur je vous connaissais Une demi-prière, une demi-chanson. Depuis toujours, vous êtes avec moi, Bien que loin l’un de l’autre Dulcinéa Dulcinéa Quand je vous regarde, c’est les Cieux que je vois Dulcinéa Votre nom est une prière murmurée par un ange Dulcinéa Dulcinéa Si j’étends la main pour vous toucher, Ne tremblez point, ne vous enfuyez point, Laissez mes doigts jouer dans vos cheveux Laissez mes doigts sentir Que vous êtes chaleur et vie, Et non pas un mirage prêt à s’évanouir Dulcinéa Dulcinéa Je vous ai cherchée, chantée, rêvée Dulcinéa Je vous trouve. Que se dévoile au monde votre splendeur Dulcinéa Dulcinéa. Venez, Chevalier. Que je vous montre vos appartements. Dulcinéa. Dulcinéa. Dulcinéa ! Dulcinéa ! Fun Radio 101.9 FM ParisDulcinéa Dulcinéa Quand je vous vois, je vois les Cieux Dulcinéa Dulcinéa Porcs répugnants ! Votre nom est une prière murmurée par un ange Fils de putes ! Dulcinéa Dulcinéa Dulcinéa Dulcinéa Je vous ai cherchée, chantée, rêvée Dulcinéa Je vous trouve. Que se dévoile au monde votre splendeur Dulcinéa Dulcinéa Arrêtez ! Salauds ! Gouverneur, cet homme a dit qu’il soumettrait une défense. C’est ma défense. La plus bizarre que j’aie jamais entendue. Mais si elle amuse ? Le terme est « divertir ». Je crois que votre but est de nous divertir du nôtre. Précisément. Puis-je continuer ? Poursuivez votre défense. Merci. Imaginons la famille que notre chevalier a laissée. Non pas les dames et les sieurs et… serviteurs de Don Quichotte, Seigneur de La Mancha, mais les femmes dans la vie d’Alonso Quijana. Pensez au choc assené par la nouvelle de sa folie… à sa nièce… Antonia. Antonia, préoccupée par les conséquences… sur son mariage prochain. Ne puis-je plus l’avoir ? Après tout, Princesse, vous pouvez le garder, mais vous voilà ma nièce qui pense à son mariage. Sa gouvernante de longue date… une femme pieuse, allons, allons, est terrifiée qu’il ne cède aux démons et aux ténèbres. Et au prêtre local… S’il vous plaît, je le joue. Qui a connu Alonso toute sa vie. Un prêtre. Merci. Un prêtre ! Et bientôt, Fun Radio 101.9 FM Paris apparaîtra un personnage… dont la philosophie vous plaira certainement ! Antonia et la gouvernante se hâtent vers l’église. L’église, s’il vous plaît. L’église. Mortifiées par de telles circonstances, pensant aussi à ce que les voisins pourraient bien dire, elles vont chercher conseil auprès du prêtre. Où est-il ? Révérend. A l’église. Mais en dépit des ennuis que la folie d’Alonso… ne manquera d’assommer, soyez en sûrs, vraiment, elles ne pensent qu’à lui. Vraiment, je ne pense qu’à lui Vraiment, je ne pense qu’à lui Quoique je fasse, quoique je dise, Vraiment,



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *