Radio Lapurdi Irratia 96.8 FM Bayonne

Radio Lapurdi Irratia 96.8 FM Bayonne, Radio Lapurdi Irratia 96.8 FM Bayonne direct, écouter Radio Lapurdi Irratia 96.8 FM Bayonne en direct

Ajoutez à Votre Site web.

Ben Jeux pour le bien des gens, on a le droit, non ? Je veux qu’on vive tous les deux toute la vie. On va rater l’avion, là. Sam ! Ouvre ! Ouvrez, s’il vous plaît. Sam g Mais on va où comme ça ? Aucune idée ! Par là ! Ils sont où, Bernie ? , Samuel Jeux Si tu le sais, dis-le. Je sais pas ! Le juge a décidé. C’est un enlèvement ! Non. C’est pas un enlèvement ! Confirmez-vous la disparition ? Dis-moi la vérité. Il fait une connerie ! C’est irresponsable ! Arrête de dire ça ! Ce mec « irresponsable », ça fait quatre ans que chaque jour, il redoute que ce soit le dernier où il verra sa fille sourire. C’est ça, la vérité. Qu’est-ce que ça veut dire ? Elle est malade. Quoi ? Tu sais rien, toi. Musique douce. Un. Là-bas ! Y a plus rien ! Si, on va sauter comme sur la falaise quand t’étais petit ! En vrai, j’ai jamais sauté ! Pas grave ! T’es immortel ! Fais-moi confiance. Attends ! Non ! Un. Tu connaissais ce truc ? Évidemment ! Je sais où je vais t’emmener. Un. Voilà. C’est ici que j’ai pas sauté. D’accord. On peut sauter aujourd’hui. Non. On va partir du coup. Si tu commences à dire des trucs pareils ! Allez, on y va. Il y a des épreuves plus difficiles que de sauter du haut d’une falaise. Quand Gloria est entrée dans ma vie, j’ai trouvé le courage de me jeter dans le vide. Elle m’a appris que la peur de mourir n’est rien à côté de celle de ne pas vivre. Qu’un billet de euros pour payer un taxi pouvait être la clé d’un bonheur absolu. Un. Il n’y a pas de mère parfaite ou de père idéal. On fait ce qu’on peut. On improvise. Aujourd’hui, il me suffit de regarder Gloria, de l’entendre rire, pour oublier tout le reste. Seuls comptent l’instant présent et cette petite musique qui ne me quittera jamais. Ça en valait la peine. Même quand la vie te réserve un contretemps, un défaut dans la machine, une faiblesse, juste ici, près du cœur, et que les médecins t’expliquent qu’il n’y a aucune explication. C’est comme ça. C’est la vie. Qu’un jour, Gloria s’endormira et ne se réveillera plus jamais. Les médecins ne s’étaient pas trompés. Gloria est partie quelques semaines après avoir passé les plus beaux moments de sa vie en famille. Mon père m’a préparé à affronter mes peurs, et ma fille, à affronter la vie. Il y a parfois des chutes qui ne s’arrêtent jamais, mais j’ai voulu que chaque seconde de cette chute soit une fête. Et j’ai aujourd’hui gravé en moi chacune de ces secondes avec ma fille. Gloria est là, près de moi. À chaque instant. Pour toujours. Et demain ‘ . River Leon Bridges un. Musique douce. Un. Voilà, comme Mr Norman l’a laissé il y a ans. Exactement comme il l’a mise. Cette enveloppe a été ouverte ! Les deux. Quelqu’un a dû ouvrir le coffre et lire le testament. Comment ? Vous seul connaissez la combinaison. Je ne l’ai pas fait. Vous me soupçonnez, Mr Crosby ? Si quelqu’un voulait le modifier, il a perdu son temps. J’en ai fait un double à la demande de Mr Norman… et remis au juge de la Nouvelle Orléans. Quelqu’un frappe à la porte. Voyez qui est-ce. Les esprits ne vous ont rien dit ? Bonsoir. Vous êtes toujours là. Bonsoir. Attendez ? Je connais Mlle Tilbury, Mlle Cicily, mais qui êtes-vous ? Fred Blythe, de la famille. Vous devez être la gouvernante ? J’étais très dévouée à Mr Norman… malgré ce que sa famille dit. Vraiment ? Je ne vais pas me plaire ici. Chut ! Ne dis pas un mot ! Nous sommes les premiers ? L’avocat Crosby est dans la bibliothèque. Qu’y a-t-il ? Parfois ils sont dans la machinerie. Qui est dans la machinerie, tante Sue ? Comment le saurais-je ? Oh, c’est vous, Mlle Tilbury. Cicily. Bonsoir, Fred. Bonsoir. Excusez-moi. Bonsoir, Charlie, Quel plaisir. Merci, Mr Crosby. Moi aussi. Il est beau, hein ? De la famille ? Oui, un cousin du côté paternel. Bonsoir, tante Susan. Charlie. Ton cousin, Cicily. Enchantée. Enchanté. Et Fred. Devons-nous nous saluer ? Oh, messieurs, cette querelle entre vous deux… Pas de mon côté. Non… ? Très bien, oublions. Quand lirez-vous le testament ? Dès que les autres arrivent. Quels autres ? Cousine Joyce. Oui, Joyce Norman. Joyce… qui dessine pour les magazines ? Et Wally Çampbell. Wally Çampbell, l’acteur ? À la radio ? L’agité du cerveau ! Comme cet endroit, après tout. Eh ! Je n’ai pas peur, juste un peu nerveux. Manger aux restaurants tout le temps… jouer toute la nuit aux dames chinoises. En plus, c’est mon er voyage en mer. Vous semblez drôle. Vous aimez les blagues ? Ça ne vous gêne pas si je parle ? C’est pour oublier que je peux attraper la malaria. En voici une. Un fermier avait une vache… mais n’ayant plus de luzerne, il l’a nourrit à la sciure. Il a économisé de l’argent… mais il a perdu son temps… à filtrer la sciure du lait. C’était juste que… de la sciure et du lait. Vous comprenez ? Je l’ai entendu hier à l’émission de Jack Benny. Oui, Cyrus C.Norman est mort dans la chambre près d’ici… haï de sa famille. Moi, il ne me haïssait pas. Et si Cyrus était contre nous, je sais à qui la faute. Il était influencé par cette… Oui, Mlle Lu ? Mr Çampbell est là. Et voici notre favori, Wally Çampbell. Où est la fête ? J’ai été invité. Il paraît qu’oncle Cyrus tient la banque cette nuit. Oh, désolé, je plaisantais. Bonsoir, Mr Crosby. Bonsoir, Wally. Votre cousine, Mlle Susan Tilbury. Enchanté. Enchantée. C’est l’acteur. Votre cousine, Cicily Young. Enchantée… Enchanté. Fred Blythe et Charlie Wilder. C’est un plaisir. Merci, merci. Eh bien… Où est l’héroïne ? L’héroïne ? Jeune homme, avez-vous hérité de la folie de cette famille ? Quelle est cette histoire d’héroïne ? Oh, rien du tout, mais à minuit, les alligators… Je veux dire, les héritiers et notre avocat… se réuniront pour lire le testament. Ça me rappellera les drames et meurtres que j’ai joués. Vraiment ? Merci. Et dans toutes ces pièces… il y avait une héroïne, jeune belle, moderne, charmante. Voulez-vous me débarrassez ? Merci. Eh bien, me voilà. Oh, vraiment désolée d’être en retard. Oh, chère tante Susan. Et Cicily. Comme au bon vieux temps. Charlie, tu as là ? Content de vous voir. Et Fred. Bonsoir, chérie. Et… Eh bien, voici Wally Çampbell. Vous ne vous rappelez pas ? La petite fille que vous emmeniez à l’école de danse. Vous m’appeliez andouille ! L’andouille ? Joyce Norman ! Que tu es jolie en grandissant ! Vous m’attendiez ? Désolée. Très bien, ma chère. Nous pouvons commencer ? Quelle maison. N’est-ce pas ? C’est l’oncle Cyrius. Salut, oncle Cyrius. Il paraît qu’il était si tordu à sa mort… qu’il fallut le visser au sol. Chut, silence. Oh, désolé. Venez, Joyce. Merci, Charlie. Dès que vous serez installés, nous commencerons. Ici. Mr Norman a réparti son testament en parts. Je vais vous lire la première. Oh, dites-moi. Dites-moi. Mlle Lu ? Mlle Lu ? Dites-moi son nom, maître. Le nom. Mlle Lu ! Quoi ? Quel est ce bruit, comme un gong ? L’avertissement. Il a sonné juste avant la mort du maître. Vous savez, je n’ai aucune raison de rester ici. Après tout, je n’ai jamais hérité, sauf d’un rhume des foins. Si vous voulez bien, je nagerai jusqu’au continent. Tu vas rester ici… Oui, mais… J’ai un million de questions à te poser. Oui, demande-lui pour ces cloches. Ce sont des esprits. Ça veut dire que peuvent vivre. Il y a personnes ici.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *