Irulegiko Irratia 91.8 FM Saint Jean Pied de Port

Irulegiko Irratia 91.8 FM Saint Jean Pied de Port, Irulegiko Irratia 91.8 FM Saint Jean Pied de Port direct, écouter Irulegiko Irratia 91.8 FM Saint Jean Pied de Port en direct

Ajoutez à Votre Site web.

Sa maison est ici, son école est ici, sa vie est ici ! Fin de la discussion. On arrête les conneries ! Salut, Sam. Ta gueule, toi ! C’est moi, ma chérie. On rentre à la maison maintenant. Tu fais une grosse connerie. Toi, tu l’as faite y a ans. C’est trop tard. Maintenant, t’as plus le choix. Monsieur. Pardon, ma chérie. Je voulais pas te mentir. C’était pour ton bien. Parfois, pour le bien des gens, on est obligé de mentir un peu. Tout va redevenir comme avant maintenant. Musique douce. Un. Bonjour à tous. Nous sommes réunis aujourd’hui pour juger l’affaire Kristin Stuart contre Samuel Abelli, afin de déterminer qui aura la garde de leur fille de huit ans, Gloria. La mère parlera en premier. Madame Stuart, s’il vous plaît. Ça va aller. -Il préparait ça, le salopard. Et il se tape l’avocat. J’aurais dû m’en douter. Je vais me faire défoncer en anglais. Je vais rien comprendre. Dis la vérité. Non, je peux pas- Mets ton oreillette, alors. Quoi ? Pour l’anglais. Mets ton oreillette. C’est quelle chaîne, le français ? -. Je vous en prie. Je sais que c’est impardonnable d’abandonner son enfant. Je sais que mes actions passées ne peuvent être excusées ou annulées. Mais je ne veux pas perdre ma fille à nouveau. Je remercie Samuel. Il a été le meilleur des pères Jeux J’aurais voulu ne pas en arriver là. Je vis avec le regret des années perdues sans ma fille. Mais je veux redevenir sa mère. J’espère que vous nous donnerez, à elle et moi, ce droit. La question est : « N’est-il pas trop tard, jeune dame ? » Je l’ignore. Suivant. Quand vous voulez, monsieur. Toute mère rêverait d’un père comme Samuel pour son enfant. C’est un vrai superman et personne ne sait ce qu’il a dû surmonter. Je vous assure qu’il élève sa fille de la meilleure façon possible. Sa façon. Cet homme a chamboulé toute sa vie pour que Gloria ait la vie la plus heureuse possible. D’ ameurs, je me souviens de notre rencontre. Nous étions dans le tube, Gloria courait un grand danger au pied de l’escalator. Seule. Et j’ai vu cet homme risquer sa vie pour la sauver. À cet instant précis, j’ai su qu’il était fait pour être père. Et cascadeur. La question est : « Pourquoi a-t-il laissé son bébé sans surveillance dans le métro ? » Hum ? J’ai connu beaucoup de parents d’élèves pendant ma carrière dans l’éducation. Je dois dire que M. Abelli est, sans le moindre doute, le père le plus attachant que j’aie rencontré. Il transforme chaque minute de la vie de sa fille en un instant magique. À mon humble avis, la magie manque cruellement dans notre vie. Amen. La question est : « Combien de jours Gloria a passés à l’école le mois dernier ? » -Cinq. Ou six. Six, c’est bien. Six, c’est ça. Très bien, merci. Suivant. M. Abelli. Monsieur. Gloria est arrivée dans ma vie du jour au lendemain. J’étais pas prêt. Mais j’ai fait du mieux que j’ai pu. Peut-être je l’ai pas assez bien élevée, peut-être que mon amour est trop fort, trop bruyant. Mais je sais pas faire autrement. La question est Jeux J’ai pas fini. Pas de « la question est. » Pardon si je connais pas les lois. Je suis pas un super père. Mais je me bats pour que ma fille vive dans un monde dont tous les enfants rêvent. Je peux changer de métier, je peux faire en sorte qu’elle rate pas un jour d’école. Je peux même apprendre l’anglais, si vous voulez, mais je vous en supplie, m’enlevez pas ma fille. M’arrachez pas le cœur. Faites pas ça. C’est tout. Coups de marteau. La question est : « Quel est l’intérêt de l’enfant ? » C’est la seule question que nous posons. La seule à laquelle nous devons répondre devant vous aujourd’hui. En notre âme et conscience, nous avons décidé à l’unanimité que la garde de Gloria devait revenir Jeux Au parent qu’elle connaît le mieux. Nous vous accordons la garde de votre fille, monsieur. Oui ! Merci. À condition Jeux que vous preniez des cours d’anglais. Oui. Que vous cessiez d’être cascadeur. On s’en fout. Oui. Et que Gloria aille à l’école. Ï m La séance est levée. Merci beaucoup. M. Abelli. Soyez digne de ce jugement. OK. OK. Dur, mais juste. Une année a mois, jours, et surtout saisons bien distinctes Jeux On frappe à la porte. Mademoiselle. Les enfants, asseyez-vous. Certains le connaissent, mais je vous présente Samuel, votre nouveau surveillant général. Bonjour. BONJOUR, MONSIEUR. Bonjour, madame. Le père de Jeux C’est avant tout un nouveau membre de notre établissement. Le personnel doit donc l’accueillir. Rassurez-vous, madame, je saurai me faire oublier. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de Jeux Venez penser dans mon bureau. Je vais vous expliquer en privé. Qui va s’occuper de mes élèves ? Le nouveau surveillant général. Ça va, les gars ? Vous étiez sur quoi ? Les quatre saisons. C’est pas compliqué : l’hiver, il fait froid. Les sapins, papa Noël, la neige Jeux Et il y a l’été aussi. Il fait chaud. Le soleil, les palmiers, les orangeades Jeux Ils s’en foutent. Bon ! Les quatre saisons, c’est quoi ? C’est Vivaldi. Vivaldi, grand musicien. Coupe de cheveux discutable, mais compositeur incontournable. Donc nous, c’est normal, en hommage au bonhomme, toi, tu gardes cette coupe, ça lui fera plaisir, et nous, on joue de la musique. Vous avez des instruments ? Oui, oui, oui! Bravo ! sur direct. Qui veut sur ? ‘MOI ! Cacophonie. C’est le gros bordel ! J’adore ce job ! Son portable sonne. Allô ? Je peux pas vous parler, je suis en cours d’histoire. *-Samuel, on a un problème Jeux Qu’est-ce qui se passe ? *-Écoutez, Mlle Stuart a demandé un test de paternité. Quoi ? *-Je suis désolée. Musique triste. Un. Je suis désolé, monsieur. Le juge sort de la pièce. Je reviens. Kristin ! Viens. Ça va. Dis-moi juste. Tu le savais depuis le début ? Non. J’étais persuadée que c’était toi. Je suis désolée. Un. Ça veut dire quoi, « biologique » ? Ça veut dire que la petite graine, elle est pas de moi. Mais t’es quand même mon papa ? Bien sûr. T’as un papa qui t’a conçue et un papa qui t’a élevée. Tout ça, c’est que des mots. Exactement. C’est que des mots, ma fille. On sonne à la porte. Bonjour. Monsieur. C’est obligé, Scotland Yard ? Je voulais pas. C’est la procédure. T’es prête ? Tu me laisses s ? Au revoir, ça veut pas dire qu’on se verra plus jamais. Hein ? Oui, je sais. Papa Jeux Mon amour. T’inquiète pas, ça va aller. Et puis tu vas adorer New York. T’as jamais pris l’avion ! Ça va être fou, ça. Hein ? Monsieur ? Allez. On y va! Mets ça. On est attendus, allez. Tu sais quoi? On va faire un jeu. Tu vas descendre en courant. Si t’es en bas avant que je sois à la fenêtre, t’as gagné. OK ? OK. Prête ? Jeux Jeux ! Je suis désolée, Samuel. Ça aurait pu se passer autrement. Ça aurait dû. Musique triste. Un. J’ai gagné. Il crie. Un. Salut, Bernie. On s’en va. Un. C’est la première fois que tu prends l’avion ? Ouais. Tu verras, c’est un grand voyage. Hum. Où je vous emmène ? Heathrow, terminal , s’il vous plaît. Le taxi démarre. Attendez ! Qu’est ce qu’il y a ? Faut que je remonte, j’ai oublié un truc. T’es sûre ? Ouais, c’est super important. OK. Dépêche-toi. Ouais. Musique douce. Un. Qu’est ce que tu fais là ? J’ai dit à maman que j’avais oublié un truc. Mais en vrai, j’ai pas envie de partir. Tu lui as menti ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *