Nostalgie Radio 94.5 FM Montpon-Menesterol

Nostalgie Radio 94.5 FM Montpon-Menesterol, Nostalgie Radio 94.5 FM Montpon-Menesterol direct, écouter Nostalgie Radio 94.5 FM Montpon-Menesterol en direct

Le reste de la semaine a totalement disparu. Nous aussi, nous oublierons tout. J’aurais dû te croire. Tu me pardonnes? Bien sûr. J’ai une surprise pour toi. Qu’est-ce qu’il est beau! Il est magnifique, non? Toi, tu vas grandir et devenir un beau cheval! Susan Peterson? Je suis en avance? Vous êtes juste à I’heure. Elizabeth, ta nouvelle gouvernante. Bonjour, Elizabeth. On va devenir de grandes amies. Mais ce garçon, tu dois le faire étudier. Bien sûr. Tu as compris? Bien sûr. Il doit étudier. Il doit étudier. Sale bête cornue! Où il était né il n’y avait rien, et personne ne voulait y rester. Mais, il aimait son village. Lui seul en voyait la beauté, les autres ne pensaient qu’à partir. Il n’avait jamais voyagé, mais il savait que c’était le plus beau. C’était comme son secret Radio Et cela le rendait le plus fort! Car il voulait partir loin pour revenir Radio Radio et remplir son village de belles choses. Voyons si tu cours aussi vite que moi. Avance. Où es-tu allé? Faire un tour. Et çà? Ce n’est rien. Comment rien? Tu es blessé? N’aie pas peur, raconte ce qui s’est passé. On m’a jeté une pierre. A la maison rouge. Tu ne dois pas y aller! Tu es fou! Ce sont des ennemis de ton père. Et jadis de ton grand-père! Quelle mouche t’a piqué? Je ne m’en suis pas aperçu Radio je courais Radio Tu courais? Seul les fous courent à l’aveuglette! Et toi, tu n’es pas fou! Mets tes souliers et détache la chèvre! Sale bête cornue! Sale animal, enfant de cocu! HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE REGIONAL. Si je les attrape, je leur ferai lécher! Regarde moi ça! On n’est pas tous enfermés Bonjour docteur. Mimi, faut que tu commences l’école. Dès le premier jour, pour être reçu en fin d’année. Oncle Peppino t’aime bien. Si tu étudies, il te fera un beau cadeau. Plus besoin d’aller à pied. Cette année, nous avons le car. Dépêche-toi, ils vont le rater. Mimi, tu dois être le premier, jamais le second! Ils ont grandi, hein? Où sont mes livres? Chez le monsieur là-bas. C’est toi qui descend tous les jours, en laissant livres et souliers? Et tu arrives jusqu’ici? A pied. Comment? A pied. Et pourquoi? Parce que j’aime courir. Tu aimes courir? Merci. J’ai toujours couru. Depuis que j’étais petit. Mes jambes bougent toutes seules. Sans que je m’en aperçoive. A quoi tu penses quand tu coure? A rien! et j’aime ça! Je rêve. Eh! C’est comme ça qu’on gagne les courses! Que gagne t’on? La coupe! Si tu gagnes une course, il te donne la coupe. Et si tu en gagnes beaucoup Radio tu deviens un champion! Et qu’est ce que tu fais quand tu deviens un champion? Quand tu deviens un champion tu dois t’entraîner pour améliorer tes temps. Et tu peux aller courir partout! Partout dans le monde, et même aux Olympiades. J’ai fait des courses tu sais? C’est vrai? Tu ne me crois pas, parce que je boîte? Une mule m’a détruit! Avec un coup de pied, m’a détruit la jambe. La veille du jour où je devais courir à Rome! A Rome? Tu as déjà gagné une course? Une? Plusieurs! Plusieurs! Moi aussi j’ai envie de gagner toutes les courses comme toi! Va me chercher un peu de vin? Les compétitions! Pour gagner des courses, il faut travailler dur! Parfois tu perds! Chaque fois tu dois recommencer à t’entrainer! T’entraîner!!! T’entraîner tous les jours! Quoique par ici, il vaut mieux la nuit que pendant la journée? Et pourquoi? Les gens ici, ils se moqueraient de toi et te prendraient pour un fou. Mais toi tu ne l’es pas! Non je viens d’ailleurs, mais c’est pareil! Les gens sont ignorants! Ils ne te laissent pas vivre comme tu le souhaites! Personne ne croît aux rêves! Personne ne te laisse rêver! Mais tu m’as dit, que tu rêvais en courant! Alors, ne cesse jamais de rêver! Si tu veux que ton rêve devienne réalité, tu dois t’entraîner, t’entraîner et encore t’entraîner! N’écoute pas les gens! Tu dois aller de l’avant et continuer ton chemin! Poursuivre ton rêve et c’est tout. Tu as compris? Oui! Vas me chercher une cigarette! Alors, tu veux toujours les faire ces courses? Oui! Assied toi? Voyons voir. Tu as une idée des temps que tu fais en ce moment? Non, je ne sais pas! Dès demain c’est moi qui t’entraîne. Avec le bus. Si je te fais arrêter maintenant, je fais une erreur. Tu as compris? Autrement adieu les rêves. Adieu les coupes, adieu les courses! Les premiers jours c’est dur et fatigant je le sais. Tu dois résister, tu dois tenir le coup. Sois fort! Ok Ca va! Moi, j’y crois tu sais! Oui! Que fais tu ? Je suis avec les bêtes. J’étudie. Je suis avec les bêtes. J’étudie. Et tu étudies quoi? L’histoire. L’histoire de Rome. Et les grecs, tu les as déjà étudiés? Alors tu ne sais rien des Philippidès? C’était en l’an Radio Je ne me souviens plus exactement en quelle année c’était avant Jésus Christ. Mais en cette année là, les perses vont tenter d’envahir la Grèce. A Marathon ce fut une terrible bataille. Et les grecs ont gagné. Pour apporter la nouvelle de la victoire d’Athènes. Mimi, c’était Phidippidès! Qui a fait Radio les kilomètres Radio qui séparent Marathon, d’Athènes. En courant et sans jamais s’arrêter! kilomètres sans jamais s’arrêter! kilomètres sans jamais s’arrêter! Et c’est là que naquit le marathon! Et qu’est ce que c’est? Oh, Mimi! C’est la plus belle de toutes les courses! C’est la course pour les misérables comme nous, habitués à peiner dès la naissance. C’est ta course Mimi. Tu le penses vraiment? C’est la course que tu dois gagner. Toi lorsque tu cours Radio cours toujours sur de longues distances. Dimanche, à Rome. c’est les olympiades, c’est le Marathon! Il y a un type de couleur qui court sans chaussures! Comme moi. Oui comme toi! Mon père. Eh!? Tu ne veux pas le connaître? Non, ce n’est pas le moment. Que faisais-tu avec ce boiteux? Felice? Je m’en fiche comment il s’appelle! Pour nous, c’est le boiteux. Et c’est tout. Que faisais tu? Nous causions. Toi l’après-midi, tu dois amener les bêtes au pâturage et étudier! Allez! Va chercher tes livres et ramène les bêtes à la maison! Je vais te faire voir moi, si je te trouve à perdre ton temps avec cet inconnu boiteux! Il s’appelle Felice! Felice, c’est vrai qu’à la course de Palizzi, il donne le départ avec un coup de pistolet? Oui, comme dans



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *