Radio Club Altitude 105.7 FM

Radio Club Altitude 105.7 FM, Radio Club Altitude 105.7 FM direct, écouter Radio Club Altitude 105.7 FM en direct

Radioenligne.net

Achète-lui de beaux vêtements. Choisis un bel hôtel. Fais souvent l’amour avec elle. Prenez vos repas au lit. Buvez du champagne, du whisky. Maintenant, tu n’as plus d’argent. Avril est partie et l’argent aussi. Tu reviens me voir. Je te refais laver la vaisselle pour rembourser le prêt. Tu as vieilli, tu n’es plus aussi beau. Tu n’es qu’un simple plongeur. Premier choix. Il y en a d’autres. Quoi d’autre ? On dit que l’éducation est une bonne chose. C’est ce qu’on dit. Personnellement radio je préfère te voir avec Avril. J’ai toujours de la place pour un bon plongeur! Allez, terminé! Je n’ai pas encore fini. Si. On vient tous les jours à heures. T’as vu l’heure ? Ça n’est pas écrit dans le manuel. T’as lu le mauvais manuel. Faut lire celui en anglais. Tu dis quoi ? Tu vois ? Vous autres, vous ne comprenez pas l’anglais. « Vous autres » ? Ouais! Les chinetoques! Ta race! Vous avez tué mon père en Corée. Dégage! Ne me touche pas! Sinon ? Je ferai la même chose. Allez, chinetoque, cogne! Vas-y, cogne! Regarde-moi et cogne! Allez, viens radio Tu lui as fait peur. Tu viens ? Faut que je finisse mon entraînement. Autant le finir sur toi! Allons-y, chinetoque! Laissez-nous le tapis. J’vais le tuer, ce mec! Allez, viens. Une seconde. Tu veux m’empester à mort ? Allez, grouille! Une seconde. Navré. C’est quoi, ça ? Un combat ou un strip-tease ? Tu viens, oui ? J’suis prêt. Belle boxe rituelle. Que dis-tu de ce saut ? Donne-lui une leçon! Je t’aurai, fumier! Non, pas fumier. Bruce Lee. Navré pour ton père. C’était les Coréens. Moi, je suis américain. Tu lui as donné une bonne leçon. Du calme! On vient en paix. Benny Sayles radio Tad Overton. Une seule question. Ce truc de jiu-jitsu, tu pourrais nous l’apprendre ? Tout le monde peut le faire ? Ça doit être un truc secret. Merde! Ça va, pas de mal. T’as vu cette fluidité ? Soyez comme de l’eau. C’est l’élément le plus doux sur terre. Elle peut tout remplir. Elle paraît fragile, mais elle peut saper une falaise. Soyez comme la nature de l’eau. Assez pour aujourd’hui. Vendredi, on s’entraîne. Salut, les gars! Ce cours est-il réservé aux garçons ? Garçons et filles, mais ces cours intéressent plutôt les garçons. Je connais ces animaux! J’ai dû apprendre à me défendre! Je voudrais vraiment prendre des leçons. Vendredi, heures ? Un rendez-vous ? D’affaires! C’est différent. À bientôt. Salut, les gars! Vos émotions peuvent être votre ennemi. Écouter vos émotions peut vous perdre. Ne faites qu’un avec elles radio car le corps écoute toujours la tête. Je ne parle pas de gagner. Je parle de la perfection. Pourquoi toutes ces ceintures, alors ? Elles ne servent qu’à retenir les pantalons! À l’entraînement! Linda ? Qui d’autre ? Linda et moi, je suppose. N’oublie pas ce que je t’ai appris. Ta garde est trop ouverte. J’ai anticipé. Bien. T’as vu ? Peu importe la taille ou la force. C’est la concentration. Vous avez tous un chi, une âme intérieure. Concentrez-vous dessus et rien ne vous résistera. Vous l’avez vu. Concentrez-vous. Mettez-vous par . Très bien. J’aime cette position. On a rendez-vous ? Nous tous ? Non, vous et moi. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi moi ? Vous m’avez déjà fait succomber! Première visite aujourd’hui de Nikita Khrouchtchev au mur de Berlin. Avec son entourage, il a inspecté la construction qui a divisé l’est et radio M’man, je vais au bowling! J’suis pas sourde! Excuse-moi. Tu vas où ? Au bowling. Amuse-toi bien. Ne rentre pas tard. Bowling ? Tu ne pouvais pas trouver quelque chose de mieux ? Tu vas me lâcher ? J’avais besoin du sac. Attention aux sièges! C’est la voiture de mon père. Et toi, surveille la route! Tu es incroyable! Tu crois qu’il aime le bleu ? La robe n’est pas trop froissée ? Tout ça pour un Chinois. Je ne peux pas croire que tu sortes avec un Chinois. Tu comprendrais si tu le rencontrais! Je ne pourrai jamais embrasser quelqu’un qui n’est pas Blanc. Non, je ne pourrai pas faire ça. Je vais y réfléchir, je te jure! Tu l’embrasserais ? L’embrasser ? Et comment! Tu le laisserais mettre sa langue dans ta bouche ? Un Chinois ? Qui sait ? Peut-être plus! T’es odieuse, Emery! Tu joues au dur, mais au fond tu n’es qu’un beatnik! Tu vas me lâcher, oui ? T’es superbe. Merci. Le bleu te va bien. Heureuse que ça te plaise. T’es pas si mal non plus. Je ne t’ai jamais vu aussi habillé! On va à table ? On a réservé pour heures. Je regrette, je n’ai pas de table pour l’instant. Voulez-vous attendre au bar ? Oui, merci. Licence de philosophie. Que peux-tu faire avec ça ? Philosopher sur le chômage! Parlons sérieusement. Tu es un très bon prof. Tu ne veux pas enseigner le Kung-fu ? Je ne fais que ça! Non, je veux dire sérieusement. À l’américaine. Monte une affaire. Une franchise comme McDonald’s. J’aime ça, mais radio Oui, c’est marrant de jeter des filles sans défense par terre! Le Kung-fu peut changer les gens. Tu ne les changes pas avec tes poings. Je l’ai bien appris. Les gens ont peur radio devant quelque chose d’étrange qu’ils ne comprennent pas. Apprends-leur la beauté de cette inconnue et la peur disparaîtra. Les choses étranges peuvent parfois être très belles. Excuse-moi. On attend depuis minutes et d’autres ont eu leur table. N’exagérez pas, ça ne fait que minutes. L’addition, s’il vous plaît. Je pensais radio À quoi ? T’emmener dans un autre endroit. Un endroit bien. Deux places. Que se passe-t-il, chérie ? Salut! Tu vas adorer ce film. Je proteste radio Il le fallait, j’ai perdu ma clé. Ça fait semaines! Vous ne pouvez pas toujours sonner à ma porte! Vous me dérangez. Faites-vous faire une clé. Inutile, je les ai toutes perdues! Vous m’aimez bien, vous le savez. De plus, monsieur radio Une seconde! Vous m’aimez bien. On m’aime bien! Dans secondes, j’appelle la police. J’ai besoin de repos. Je suis un artiste! Partons. Ne soyez pas fâché, cher petit homme. Je ne le referai plus. Soyez gentil et je vous laisserai prendre ces photos! Quand ? Quel est cet endroit ? Que faisons-nous ici ? Allez, un peu d’audace! Mais où m’emmènes-tu ? Qu’en penses-tu ? Je ne sais pas. Comment tu ne sais pas ? C’était ton idée. Mon idée ? S’installer dans les bas-fonds industriels ? Quels bas-fonds ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *