Radio Totem Auvergne 92.8 FM

Radio Totem Auvergne 92.8 FM, Radio Totem Auvergne 92.8 FM direct, écouter Radio Totem Auvergne 92.8 FM en direct

Il en est même président directeur général. Je viens de lui foutre un chèque sans provisions. Quoi? Eh, qu’est-ce que vous voulez, mon cher une soirée vaguement russe, vous savez ce que c’est, enfin si vous ne le savez pas, je vous l’apprends. A l’heure actuelle, on ne peut plus se conduire en gentleman sans friser les deux cents billets ! Et qu’est-ce que vous allez faire ? De la prison. Mais c’est impossible ! Vous avez pensé à Thérèse ? à votre nièce ? à moi ? Mais je ne pense qu’à vous ! C’est pourquoi j’ai parlé de l’honneur de la famille. Eh bien temps pis ! Je ne céderai pas au chantage, ce serait trop commode ! Votre honneur, je m’assoie dessus ! Hubert, vous êtes ignoble ! Vous assurerez la responsabilités de vos nouvelles sottises Je vous laisse dans votre marécage ! Et d’ailleurs, quand bien même le voudrais-je, je ne pourrais pas vous aider les banques sont en grève depuis hier ! Les banques sont en grève ? Non mais vous êtes sûr, c’est officiel ? Naturellement, c’est officiel ! Vous le sauriez si vous lisiez autre chose que vos journaux de courses. Ah non, mon cher, hein ! Maintenant que je sais que vous vous asseyez sur mon honneur, permettez moi de m’asseoir sur vos conseils ! Dis donc, Charlot ! Salut ! T’as pas vu mon complice ? Ben non, pas encore, ça m’étonne ! Il a du se faire emballer ! Trouve moi un baron, je vais commencer tout de même ! Paris-Turf! Paris-Turf! Ah ! Mon cher Charlot ! Pouvez-vous me tirer d’un embarras momentané ? Je vais être franc avec vous, j’ai même pas mon entrée ! J’ai un coup sûr dans la quatrième ! Ben, je peux peut-être vous faire une fleur ! Si vous voulez baronner le gros Léon, je vous refilerai deux sacs, comme ça vous les aurez gagné et il n’y aura pas de compte entre nous. Et je proposerai pas ça à tout le monde, hein ! Votre confiance me bouleverse, mon vieux ! Alors voilà, c’est pour baronner Léon et deux sacs pour vous ! Alors ceux-là, vous les flambez en deux coups Ah, je vous en pris, mon cher, hein ! épargnez moi le mode d’emploi ! La noire ici, je la mets là ! Celle-ci, je la mets ici, celle-ci je ne vous la fais pas voir ! Qui l’a vu pour mille francs ? Ici là? oui jeux jeux mais non, mais non! Un coup à gauche, un coup à droite et un coup dans le milieu. je recommence dans les mêmes conditions,voyez vous deux rouges ont perdu, la noire je la mets là Celle-ci , je la mets ici, Celle-ci , je la dépose là ici, retournez votre carte. Suivez la rouge, c’est à vous de la trouver, c’est à moi de la cacher ! Qui l’a vu pour dix mille ? Où croyez-vous qu’elle soit ? A droite ! Moi, je la croirai plutôt dans le milieu ! Elle devrait y être, mais il a fait sauter la carte ! J’ai compris le truc ! Je ne donne pas le coup à moins de vingt mille ! Vous faites dix mille avec moi ? j’étais pourtant certain ! Ben qu’est-ce qui s’est passé ? Je sais pas ! J’étais distrait ! Et maintenant, on recommence ! Tout sur l’as de carreau ! C’est la rouge qui nous intéresse ! Suivez là toujours ! C’est toujours la rouge qui gagne ! La voici, la voilà ! Voilà l’as de carreau ! Il est ici ! Il est là ! Tout sur l’as de carreau ! C’est toujours la rouge qui gagne ! C’est à moi de la cacher, c’est à vous de la trouver ! Suivez la rouge, qui l’a vu pour dix mille ? Bravo monsieur ! Bravo ! Bon, ben on recommence ! C’est toujours la rouge qui gagne, la voici, elle est là, vous la regardez ! la voilà c’est toujours la rouge qui gagne ! Pardon, excusez-moi ! C’est toujours la rouge qui gagne ! Qui l’a vu pour quarante ? J’ai dis quarante ! Vous permettez ? si vous voulez hein! Oh non! Eh bien, avec vos histoires, monsieur, vous m’avez fait rater les deux premières ! et ça repart, c’est toujours la rouge qui gagne. vingt-six contre un, Centurion à vingt-six contre un, ça c’est une affaire ! Qu’en pensez-vous ? Je pense qu’on va encore rentrer à pince ! Décidément, mon pauvre ami, vous végéterez toujours ! voyez Sultan n’est pas tellement fort Dis, Charly ! Quel est ce cheval à vingt-six contre un, aujourd’hui? Ben quoi, ce cheval à vingt-six contre un, ben c’est Centurion, ça ! Mais moi, je vais te dire, je n’y crois pas du tout, moi! Le dix-sept, dix fois ! là c’est un cheval Allô, allô, les chevaux sont sous les ordres ! Vous ne regardez pas ? Pas la peine, pour moi c’est affiché ! Permettez? Si ça vous amuse ! Y en quatre, là-bas, qui traînent à trente longueurs ! Il y a le dix-sept, la dedans ! C’est bien Centurion, hein ! Pour le moment, on est onzième ! Ne dites pas de sottises, voulez-vous ? Et on est toujours onzième ! Mais c’est du flagrant délie ! C’est une bande d’escrocs ! Arrêtez-moi ce monde là ! Moréno est revenu jeux . Moréno, Moréno, c’est une petite fripouille! Oui ! Dites plutôt qu’il l’a tiré ! Il avait des ordres, et on sait de qui ! Vous allez voir qu’ils vont nous passer Jolie Môme dans la prochaine ! Quant à vous, je vous remercie ! Hé, qu’est-ce que vous voulez, moi je croyais avoir compris leur truc ! Je vous dis, j’ai encore perdu trente mille après votre départ ! Et qu’est ce que vous vouez que ça me foute, en admettant que ce soit vrai ! En admettant ? Mais vous n’allez pas croire ! Je ne crois plus rien, monsieur ! Mais ce qui est clair, c’est que j’étais venu pour jouer un coup sûr dans la quatrième et que grâce à vous, je n’ai plus la masse pour le faire ! Non, mais jeux . Quel numéro auriez-vous joué ? Le numéro six, monsieur ! Jolie Môme ! Jolie Môme. Le six, vingt fois gagnants ! Merci. Voilà Commandant Richard Briand-Charmery ! Chef d’escadron du cadre de réserve ! Oscar Robineau ! Grain, tissus et fourrage, à la Ferté ! Ravi enchanté Elle a gagné, elle a gagné! Jolie Môme! Jolie Môme! Ben vous, alors ! Et voilà ! Le temps de passer au guichet, et je vous rembourse. Ah, il n’en est pas question, mon Commandant ! Non, vous me contrariez ! Ecoutez, cher monsieur jeux oui, je vous ai fait perdre bêtement vingt mille francs et vous m’en faites gagner plus de deux cent cinquante ! Non, je serai le dernier des derniers d’accepter ! Bon, soit, puisque vous y tenez ! Mais je verserai la somme à la caisse de secours des hommes de cheval ! Alors, Commandant, qu’est-ce qu’on fait ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *