Radio Scoop 98.8 FM

Radio Scoop 98.8 FM , Radio Scoop 98.8 FM direct, écouter Radio Scoop 98.8 FM en direct

qu’en dehors des fenêtres de Versailles il existait une vue. tu ne m’auras pas. et qu’est ce qu’il fait? qui? Steeve. des affaires. Mines de manganèse, de tungstène, de je ne sais pas quoi c’est pas bête ça, les mines mademoiselle J’étais à Longchamp, dimanche, avec l’ambassadeur. Il a fait ses études à Harvard avec Steeve ! Je m’attendais vaguement à t’apercevoir au pesage ! J’ai pas été à Harvard mon ange, mais aller au pesage est la dernière idée qui me viendrait ! Le pesage est devenu un rendez-vous des pisses noir ! En quelques années, j’ai vu le tube gris faire place au melon, soi-disant démocratique, et le chapeau mou remplacer le melon, en attendant probablement le béret basque et la casquette ! Ah, ne dis pas de mal des casquettes, Steeve en a de très rigolotes, pour le golf ! Non, pardonne-moi, une casquette ne peux évidemment pas être rigolote ! Sur la tête de ce monsieur, pourquoi pas ! Trop tard, on est arrivé ! Tu as raté l’occasion de me faire ta première scène ! Et, pas sûr ! Qu’est-ce- que tu fais ce soir ? Mes bagages ! Dommage ! Je suis venue pour huit jours, je reprends l’avion demain matin à Orly ! J’aurais aimé t’avoir à dîner ! Tu risquerais de dîner trop tard ! Et bien, tant mieux. Comme ça, on soupera ! Allez, ne dis pas non ! D’ailleurs, tu n’as jamais su ! Hein ! Bon, alors viens me chercher à dix heures, j’essayerais d’être prête ! La valse triste, le troisième violon qui joue faux, le maître d’hôtel qui a un oeil sur la steppe et l’autre sur l’addition. Avoue que rien n’est changé. presque rien, des petits détails. Tiens regarde le chanteur, là-bas ! Tu te rappelle ? Houla!! Il a pris un peu de l’embonpoint ! Dire qu’un soir, vous vous êtes battu, et à cause de moi ! Avec un sabre, tu voulais le tuer ! Quand on voit ce qu’il est devenu, j’aurais dû le faire ! Il serait mort en beauté ! Dites donc, monsieur Boris, une livre de caviar pour deux, ça c’est un client ! Un soir des années trente, le Commandant Briand-Charmery est entré ici à cheval. Il était alors amoureux de Lulu de Montparnasse. Lulu occupait tous les soirs la table à droite de l’orchestre et dînait toujours torse-nu. Une reine! La nuit dont je vous parle a duré soixante heures sans que personne ne sorte. le Commandant appelait Lulu Sonia et voulait l’épouser devant l’archimandrite de Saint-Petersbourg. Il avait bu comme un Romanov, il était complètement saoul oui. Saoul ? Allez dont vider les cendriers, petit occidental ! Ah, ah, ah ! Mon Dieu, quelle vie ! Tu as été mes folles années, Richard ! Il m’arrive encore, quand je rie, de penser à toi. Et tu ris souvent ? Sois pas injuste ! Steeve est un garçon très bien, intelligent, travailleur. Oui, je sais, les mines, mais tu ne vas pas me dire qu’il y descend Son grand-père est arrivé du sud canadien avec un million de dollars en poche ! Pendant que le mien chargeait à Reichshoffen ! Mains nous, dans la famille, c’est toujours les chevaux qui nous ont perdu ! En ce qui nous concerne, en tous cas, ils nous ont séparé ! Tiens, au fait, c’est pour toi que je l’ai acheté ! Merci. Mais pourquoi dis-tu au fait ? J’ai une excellente mémoire, je n’oublie jamais rien ! si jeux . moi. Tu m’a oublié dans les tribunes d’Epsom le jour du derby. Ah, me parle pas de cette journée, elle me ronge encore ! C’est mon vautour ! La déforme infernale, l’hécatombe ! Shakespeare ! Figure toi que ce jour là l’entraîneur du duc de Kent m’avait donné Suncap comme un coup sûr. Puis je ne sais pas ce qui m’a pris, un coup de patriotisme j’ai tout mis sur Fanfaron parce que c’était un cheval français. Qu’est-ce que tu veux, on est toujours trahi par les siens ! Et quand je t’ai quitté, pour soi-disant aller toucher, j’avais même plus de quoi m’acheter une orange. Pourquoi m’as tu rien dit ? Et pourquoi Lady Be Good a-t-elle gagné à Saratoga ? Pourquoi Fanfaron a-t-il perdu à Epsom ? Pourquoi les choses arrivent-elles ? Pourquoi, tout d’un coup, on a plus envie de les expliquer ? Ah, ah ! Vas donc savoir! Dans le fond, quand on réfléchit, tout ça est d’une telle bêtise ! Schaschlik spécial, ça ne devrait pas te surprendre ! Hum, je parle d’Epsom ! Tu m’as attendu longtemps ? Je ne peux pas te dire exactement, je n’avais pas l’heure. La veille, tu avais engagé ma montre ! Les balayeurs m’ont demandé de sortir, j’ai continué à t’attendre devant les grilles, et puis Et puis Steeve. Quoi Steeve? Un gentleman m’a abordé fort courtoisement et m’a proposé de me ramener à Londres et j’ai accepté. C’était lui ! Eh ben ! Permet-moi de te dire que comme gentleman, aborder une femme à la sortie d’un hippodrome ! Ben, et toi, le premier jour à Saratoga ? Ben oui, mais moi, moi, moi ! D’abord, c’était dans les tribunes, puis moi, c’est moi ! En plus j’avais touché cinq gagnants, ça justifie certaines audaces ! Et lui venait de toucher Suncap ! Ah, parce qu’en plus il avait joué mon cheval ! Mon chéri, t’es merveilleux ! Tu ne grandiras jamais ! J’avais gardé ce souvenir de toi, tu ne l’a pas gâché. Merci, Richard. Fais moi danser ! Richard, le temps a passé très vite ! Mon avion décolle dans quatre heures ! J’ai juste le temps de passer à l’hôtel ! Maître d’hôtel, l’addition ! Tu ne fais pas partie du Diners-club ? Mon ange, c’est peut-être très courant aux Amériques, mais personnellement, je trouve que ça fait ticket de cantine ! Avez-vous un stylo ? Pas à bille ! Merci. Voyons jeux . parfait ! Je vous fais un chèque de deux cent mille, allez me chercher la différence ! Je te dépose ! Non, je te remercie ! J’adore fumer mon dernier cigare sous les marronniers du bois ! J’ai passé une nuit merveilleuse ! Alors maintenant, au hasard ! à Epsom ou à Saratoga ! Alors ! De quoi s’agit-il ? Eh ben, d’une chose qui vous indiffère peut-être, mais qui me touche au plus haut point ! L’honneur de la famille ! Jouez-vous toujours au billard avec le baron Emblin ? Non ! Ah. Nous n’avons jamais joué au billard, mais au bridge. Oui, mais enfin c’est la même chose. Je n’avais pas remarqué. Si, si ! C’est la même chose quant au résultat ! Il ne jouera plus avec vous, à rien ! Peut-on savoir ? Le baron est toujours administrateur de la banque de Paris ?



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *