O2 Radio 91.3 FM

O2 Radio 91.3 FM, O2 Radio 91.3 FM direct, écouter O2 Radio 91.3 FM en direct

j’ai commencé ce journal. Avant ça, rien. Cet après-midi, Nil y a eu un concours de dessin. Je représentais le lycée pour filles. Lui, il voulait dessiner mes yeux, mais le courage lui manquait. Alors, comme il ne m’a pas regardée Nune seule fois dans les yeux, je lui ai joué un tour. Il a alors baissé la tête Net a dessiné autre chose. Notre amour a commencé avec un peu d’embarras. Pas mal. Félicitation. Il a eu le ème prix. J’étais vraiment désolée pour lui. Quelque soit la qualité des dessins, le er prix va toujours à un étudiant japonais, jamais à un étudiant de la région. Mais aujourd’hui, je suis allée le féliciter. Il a juste souri en me regardant bêtement. Il n’a rien dit. On aurait dit qu’il avait de la fièvre. Dans ma poitrine, mon cœur battait très fort. Il avait un sens du rythme comment dire Radio un peu particulier. Puis, nous avons commencé Nà se confier l’un à l’autre. Cette année-là, son père est mort de la tuberculose, laissant des problèmes financiers. Pour lui et les siens, Nla vie est devenue très difficile. Malgré cela, sa mère n’a demandé d’argent Nà personne dans leur entourage. Elle nous a juste vendu le piano qu’elle avait eu à son mariage. Je sais bien Radio combien cela a dû être dur pour elle. Ce piano est vraiment en parfait état. Il devait être précieux pour ta mère. Ne t’inquiète pas, Nnous allons en prendre soin. Bien. Pardon. Zekun, ça va très bien comme ça. N- Pas de problème. Masako Radio est au lit avec de la fièvre. NElle se lèvera peut-être plus tard. Tu veux du thé pour attendre ? Non merci. Je vais vous laisser. Zekun. Tu vas bien ? On m’a dit que tu étais fiévreuse. Ce jour-là, il m’a finalement embrassée. C’était notre er r. Mon cœur battait la chamade. Car Radio on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. On n’a pas à se rabaisser devant ces japonais, au final, c’est toujours nous qui subissons. C’est vrai. NOn a tous souffert à cause des japonais. Surtout vous, Dr Yan. Il est trop gentil. Zekun se fait embobiner par cette japonaise. S’ils se marient, ils vivront ici ou au Japon ? Il vaut mieux une belle-fille qui vous comprend. Mêlez-vous de vos affaires Radio J’espère que ces histoires vous aideront. Merci Radio d’avoir partagé vos souvenirs avec moi. Au revoir. titreLes roseaux de l’automne Pousse-toi ! et c’est tout. Ne poussez pas. Frères ! Frères ! Tenez bon encore un peu. Dès que la météo le permettra, les forces aériennes nous largueront des vivres. Yunfen, il neige depuis des jours. Les troupes sont coincées dans ce village. Les vivres n’arrivent plus, et aucun ordre ne vient d’en haut. Si ça continue comme ça, je crains que notre morale ne s’effondre. Melle Yu, Je suis Tong Daqing, Ncelui qui a pris une photo de famille avec vous. Je ne sais pas bien écrire, mais j’ai plein de choses à vous dire et je sais pas comment. Je voulais vous dire ceci, ce jour-là au restaurant, quand vous avez essuyé mes baguettes Radio Capitaine. Commandant ! Merci, Commandant. L’attente est la même pour tous. Ma radio est en panne. Tu peux la réparer ? Je vais faire de mon mieux. Commandant. Merci. Eh bien, je Radio C’était fois rien. Assieds-toi. Combien d’années ? Commandant, ans dans l’armée. Quels postes ? Mécanicien un temps. NMaintenant je suis capitaine dans les transmissions. T’es marié ? Oui. T’as une photo ? Des enfants ? Vous voyez pas dans ses bras ? Ils sont au pays. Tu me bas alors. Ma femme est enceinte. Elle est à Taïwan. Ta femme et ton fils t’attendent au pays. Quelle chance. Commandant. Capitaine, Nfaut pas confondre sa femme avec une autre. Regarde. J’ai dessiné ma future maison. Calme, avec un petit jardin. Alors ? Jolie, mais pourquoi une aussi grande pelouse ? Ma femme aime danser pieds nus. J’aime l’imaginer dansant dans la pelouse. Il y a une impression de liberté, de naturel, et d’espièglerie. Et toi ? Je veux juste faire de mon mieux sous vos ordres, et avoir une terre à moi après la guerre pour subvenir aux besoins de ma famille. C’est tout. Ta famille doit être fière. Fais de ton mieux. J’y compte bien. Infirmière ! Infirmière ! Ma famille Radio Restez calme. Ça fait jours qu’ils ne sont pas venus. Ne vous inquiétez pas, ils vont venir. A leur dernière visite, ils m’ont dit qu’ils n’avaient rien mangé depuis des jours. Que puis-je faire pour vous ? Donnez cette bague à ma femme. Dites-lui de la gager. Avec l’argent, ils pourront manger quelques jours. Excusez-moi. Ici ! Ici ! Radio De l’argent. Madame, donnez-moi à manger. Pars ! Pars ! Madame, donnez-moi du pain. Arrêtez de me suivre. Le pain est pour quelqu’un d’autre. Arrêtez de me suivre ! Frère ! Ça va ? Frère, que s’est-il passé ? Frère ! Radio Je cherche Tiantong Road Lane ? Tout droit. La maison de Liu, svp. Quel Liu ? Liu le soldat. Je crois que c’est celle là-bas. Où habite le soldat Liu ? C’est la maison de Liu ? Oui. Ils ont pris de la mort-aux-rats. NIls sont morts depuis deux jours. Suite à une infection pulmonaire, le soldat Liu est mort à h. Prenez note. Je voudrais changer de coiffure. Melle Yu, asseyez-vous. On fait quoi ? Comme elle. Ok, pas de problème. Vous avez dit ? Vous voulez la même coiffure que moi ? Ne me poussez pas à vous insulter. Vous faites quoi ? Vous êtes une pute ! Assez. Taisez-vous. Nous sommes des gens décents dans cet immeuble. On n’a pas à subir ça juste pour un petit loyer. Mme Wang, ne criez pas. Quoi ? Vous faites quoi ? NVous regardez quoi ? Vous avez un problème ? Calmez-vous. Soyez raisonnable. Partez, s’il vous plaît. Je vous parle. Me donnez pas ce que cette pute a touché. Bien. Au revoir. Ne vous fâchez pas. Melle Yu, pour la coiffure Radio Elle a un gros visage, Net vous un petit. Regardez. Ça vous ira bien mieux qu’à elle. Attendez et vous verrez. Je me conformerai à la vielle stratégie : Donnez tout ce que vous avez. Soyez flexible et entre-aidez-vous. Oui, Commandant. Nous devons nous dépêcher mais avec ordre. Commandant, Nles villageois ont apporté de la nourriture. Assurez leur protection. Oui. Camarades, nous vous avons amené de la nourriture. Merci. Merci. Avancez ! La bataille s’annonçait difficile, je pensais manquer de main d’œuvre. Et regardez-les. Vous



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *