Virgin Radio 99.8 FM

Virgin Radio 99.8 FM, Virgin Radio 99.8 FM direct, écouter Virgin Radio 99.8 FM en direct

un se devait d’importer du poisson. Non, non, je ne pensais pas ça. Si. J’étais si inquiète quand Port Harcourt est tombé.J’ai envoyé des messages.Oui, tu disais que tu enseignais. Tu enseignes toujours ? Ton noble effort pour gagner la guerre ? L’école est un centre de réfugiés maintenant. Parfois j’enseigne aux enfants dans le jardin. Et comment va ton révolutionnaire de mari ? Il travaille toujours avec le directorat de la main d’œuvre. Tu n’as pas de photo de mariage. Il y a eu une attaque aérienne pendant notre réception et Radio Je suis venue pour te donner ça. Maman l’a fait passer grâce à un journaliste anglais. J’ai aussi apporté deux robes pour le bébé. Une femme qui revenait de São Toméhad vendait de jolis vêtements pour enfants. Tu as apporté des vêtements pour le bébé ? Je sais, c’est choquant. Il est peut-être temps de l’appeler Chiamaka. C’est agaçant de l’appeler encore Bébé. Tu veux un peu d’eau ? C’est tout ce qu’on a. Non, non, ça va. Oui, je veux bien. J’aimerais boire de l’eau. J’ai pensé à changer l’argent pour toi. Mais tu peux le faire à la banque, n’est-ce pas ? Tu n’as pas vu tous les cratères de bombes autour de la banque ? L’argent va rester sous mon lit. Fais attention à ce que les cafards ne le mangent pas. La vie est dure pour eux en ce moment. Je viendrai mercredi.En voiture ?Non. Regarde, ce n’est pas loin. Passe le bonjour au révolutionnaire pour moi. Madame. Dois-je apporter des boissons ? La façon dont il parle, c’est comme si on avait une grande cave dans cette maison à moitié finie au beau milieu de nulle part.Madame ?Non, Harrison, n’apporte pas de boissons nous partons. Souviens-toi, déjeuner pour trois. Oui madame. Harrison est le paysan le plus prétentieux que je connaisse. Je sais que tu n’aimes pas le mot paysan. Non. Mais c’en est un, tu sais. Nous sommes tous des paysans ! C’est vrai ? C’est le genre de choses que Richard dirait. Odenigbo aussi. Quand grand-père parlait des choses difficiles qu’il a vécu, il disait : « Ce qui ne tue pas, rend plus fort. » Je me souviens. Il y a des choses si difficiles à pardonner Radio qu’elles rendent d’autres choses très faciles à pardonner. À une heure trente précises chaque jour, ils survolent la ville Radio lorsque le marché est bondé de monde, lorsque les patients sont assis sur les bancs des hôpitaux. Et voici le prochain. Il survole l’autre côté de l’église de la mission. Bascule à droite. Tirant sur le sol. Faisant tomber des bombes incendiaires et des bombes à fragmentation Radio sur le marché et aux alentours Nous sommes sûrs de gagner la guerre nous sommes sûrs, nous sommes sûrs Radio La guerre s’étend tristement. Désespéré, Ojukwu a mobilisé la Brigade des Garçons du pays Radio en rassurant la population en montrant qu’une nouvelle génération s’entraîne pour prendre leur place en première ligne. Battez-vous avec courage, les garçons, battez-vous ! Les héros de la terre de nos anciens Radio poursuivent l’ennemi, le harcèlent, détruisent l’envahisseur. Marchez, courageux, la victoire est proche. Toi ! Arrête ! Ne bouge pas ! Debout, debout, foutu civil ! Va les rejoindre. Va les rejoindre. Monte dans le camion ! Ma sœur, relève la tête, sois forte. Ugwu est mort. Ugwu était avec les ingénieurs sur le terrain, il y a eu beaucoup de victimes. Seulement quelques-uns sont revenus. Viens avec moi. Emmène Chiamaka. Viens à Orlu chez moi. Olanna ! T’as assez bu, hein ? Ugwu est mort. Tu m’as entendu ? Ugwu est mort. Bois, continue ! Bois ! Ugwu est mort ! Prend les cartons. Laisse les vêtements. Bébé.Odenigbo.On prend celle-ci. OK. Odenigbo ! Commencez à marcher ! Je vous rattrape quand la voiture démarre. Si on marche, on marche ensemble ! Arrêtez ! Arrêtez tout de suite. Laissez le tranquille. Laissez le tranquille ! C’est un voleur ! Ce n’est pas un voleur. Vous m’entendez ? Ce n’est pas un voleur ! C’est un soldat affamé. Tu viens du front ? Tu t’es échappé ? As-tu déserté ? Viens. Viens prendre du garri avant de partir. Nous serons ici jusqu’à ce qu’on trouve une maison à louer. Harrison, apporte plus d’huile de palme pour Chiamaka. Quelle barbe intéressante. Essaies-tu de copier Son Excellence ? Je n’ai jamais copié qui que ce soit. Bien sûr. J’avais oublié à quel point tu étais original. Harrison a fait un rôti de rat fantastique la semaine dernière. Mais on aurait dit qu’il s’agissait d’une couronne d’agneau Radio à l’entendre. Les villes et zones alentours ont été acquises par perfidie. Nous sommes prêts à nous battre jusqu’au dernier homme, et sommes confiants de notre succès. Que Dieu vous Bénisse tous, Biafra, Gardez et protégez Biafra. Un cabriolet serait magnifique. Que pensez-vous du succès Radio de la mission de l’homme blanc en Afrique, Richard ? Le succès ? Oui, le succès. Je pense en Anglais. Peut-être qu’on devrait commencer par l’échec de l’homme noir Radio à freiner la mission de l’homme blanc. Qui a créé le racisme dans le monde ? Où veux-tu en venir. L’homme blanc a créé le racisme dans ce monde. Il l’a utilisé comme base de sa conquête. C’est toujours plus facile de conquérir des entres plus humains. Donc, quand on conquiert les Nigérians, on est moins humains ? J’ai quelques pièces nigériennes. Je veux aller dans la neuvième avenue pour voir ce que je peux acheter. Si ça se passe bien, je vendrai certaines choses que nous avons. C’est échanger avec l’ennemi. C’est échanger avec des femmes nigériennes illettrées qui ont ce dont nous avons besoin. C’est dangereux, Kainene. Ce secteur est libre. Notre peuple échange en toute liberté là-bas.Tu vas y aller aussi ?Non. En tout cas pas demain. Peut-être la prochaine fois que Kainene y va.Demain ?Oui, Kainene ira demain. Oui. Mais ne t’inquiète pas pour Olanna, elle ne viendra jamais avec moi. Elle a toujours eu très peur des échanges honnêtes libres. La neuvième avenue a été occupée de temps à autres.Je pense que tu ne devrais pas y aller.C’est décidé. Je pars demain matin, et je serai de retour dans la soirée. On doit manger. Tu pars bientôt, Richard ? Ces grands hommes à Ahiara Radio ne seront au bureau minutes.Je pars dans une heure. Dis leur que je suis en train de mourir



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *