Radio Zion

Radio Zion, Radio Zion direct, écouter Radio Zion en direct

Non, non !Madame !Tatie ! Tatie ! Non ! Tatie ! S’il vous plaît madame. S’il vous plaît. On doit partir ! Il n’y a que des problèmes ici. On doit y aller. Meurtriers ! Montez dans la voiture ! Vous devez monter dans la voiture. Montez dans la voiture ! On doit y aller Madame. Je suis désolé. On doit partir. S’il vous plaît. Laissez-nous tranquille. Désolée tatie. Le gouverneur militaire de la région de l’Est, Colonel Ojukwu, a été questionné sur l’étendue des tueries. Je ne peux pas vous donner les chiffres exacts, mais je sais que les émeutes Radio du Mai Radio on enlevés la vie Radio à environ habitants de l’Est dans le Nord. Je sais que la première nuit des émeutes de Septembre Radio à Zaria on fait morts. À Kano, plus de , et jusqu’à . Et tes camarades de classe à Ibadan et Zaria ? On n’ont rien dit alors que les immigrés blancs encourageaient les tueries ! Tu ne serais pas des leurs si tu ne venais pas d’Igboland ! N’as-tu donc aucune compassion ? Ne me dis pas que je n’ai aucune compassion ! Que la sécession ne soit pas la seule solution ne veut pas dire que je n’ai pas de compassion ! Ton oncle est-il mort ? Quand tu vas rentrer chez toi à Lagos, personne ne t’harcèlera car tu viens d’Yoruba. N’est-ce pas ton peuple qui tue les Igbo à Lagos ? Vos chefs ne sont-ils pas allés au Nord pour remercier l’émir Radio de les avoir épargnés ? Qu’est-ce que tu racontes ? Comment ton opinion peut-elle être pertinente ? Tu m’insultes, Odenigbo. La vérité blesse. Olanna. C’est inacceptable, Odenigbo. Tu lui dois des excuses. La question n’est pas si oui ou non je lui dois des excuses. La question est de savoir si je dis la vérité ou non ! Tu lui dois des excuses ! D’accord, je vais le faire. Quand vous serez prête, madame, votre repas est ici. Qu’as-tu préparé, Ugwu ? J’ai cuisiné des tomates fraîches du jardin.Le bébé a mangé ?Oui madame. Elle joue dehors. MAYFAIR, LONDRES Est-ce que l’amour est ce besoin incontrôlé de t’avoir prêt de moi tout le temps ? Est-ce que l’amour est cette sécurité que je ressens quand tu es loin de moi ? Est-ce cette appartenance, cette plénitude ? Opérateur, je voudrais passer un appel s’il vous plaît. Au Nigeria.à votre charge Monsieur ?Oui. Un moment, s’il vous plaît. Allô ? Allô ? Kainene ?C’est toi Kainene ?Bonjour, Richard.Comment était le mariage de ton cousin ?C’était bien. Ça va ? Tu me manques, Richard. Je prends l’avion demain pour rentrer.Est-ce que ça va ?Fais vite. Ceci est notre début. Ceci est notre début. Ne pleure pas bébé, tu es une Biafra maintenant. Le Gouverneur militaire du Nigeria de l’Est, en vertu de l’autorité, et des principes récités précédemment, proclame solennellement Radio que les territoires et régions connus et appelés Nigeria de l’Est, ainsi que son plateau continental et ses eaux territoriales, forment maintenant un état souverain indépendant, qui a pour nom Radio la République de Biafra. La guerre est imminente. Ça devient invivable à Port Harcourt. C’est le pétrole. Ils ne peuvent pas nous laisser en paix avec tout ce pétrole. Il n’y aura pas de guerre. Si une guerre civile se déclare, et je pense que c’est imminent, nous sommes prêts depuis longtemps à cette éventualité. Et je sais que nous sommes prêts. Je pense Radio que quand ça arrivera Radio l’autre côté sera très surpris Radio de ce qu’il va se passer. Qu’est-ce que c’est ? Tu as entendu ? Ugwu !C’est quoi ? Odenigbo !Les fédéraux avancent. Je pense qu’on devrait se préparer pour partir aujourd’hui. Évacuez ! Évacuez maintenant ! Partons. Partons maintenant. Évacuez maintenant. Les fédéraux sont entrés à Nsukka ! Nous devons partir maintenant. Je vais prévenir les autres habitants. Ferme vite. La salle des hommes aussi. Rassemble quelques affaires, Nkem. Je vais vérifier le moteur. Quelles affaires ? Que devrais-je prendre ? Ce ne sera pas long. Nous reviendrons bientôt. Juste quelques vêtements.J’étais en train de faire à manger.Mets la casserole dans la voiture. Ugwu ! Ugwu ! NSUKKA (BIAFRA DU NORD) ABBA (BIAFRA DU SUD) Je vais bien. Tu arrives plus tôt que d’habitude ? Oui, on a fini plus tôt car il va y avoir une réunion générale Radio sur la place demain. Pourquoi ? Les anciens ont décidé qu’il était temps. Il y a beaucoup de rumeurs comme quoi Abba sera bientôt évacué. Certains ignorants disent même que les troupes fédérales sont entrées à Awka. Tu viendras ? À la réunion ? Je ne suis pas d’Abba. Tu pourrais l’être, si on se marie. On devrait.On est bien comme ça.Nous sommes en guerre. Ma mère devra décider quoi faire de mon corps, si quelque chose m’arrive.C’est toi qui devrais décider.Arrête ! Il ne t’arrivera rien. Je sais qu’il ne m’arrivera rien. Mais je voudrais vraiment qu’on se marie. On devrait se marier. Ça n’a plus de sens. Ça n’a jamais eu de sens. Tu devras apporter du vin à mon père alors. Ça veut dire oui ? Oui. Ça veut dire oui. Maman. Je n’étais pas sûre que tu aies eu mon message à propos du mariage. Quel mariage ? Où est-il ? Odenigbo ? Il est au travail. Maman, qu’est-ce que c’est que ça ? Je les amène partout avec moi. Mes diamants sont dans mon soutien-gorge. Personne ne sait vraiment ce qui se passe. On entend dire qu’Umunnachi va tomber, et que les fédéraux sont très proches. Les vandales ne sont pas proches. Nos troupes les ramènent à Nsukka. Mais combien de temps faut-il pour les ramener ? Bref, ton père et moi sommes prêts. Nous avons payé quelqu’un qui va nous emmener au Cameroun, et qui nous a procuré des billets pour Londres. Nous avons quatre places. Ton père est allé à Port Harcourt pour prévenir Kainene. Tu sais que je ne partirai pas. Mais toi et papa devriez partir, si vous vous sentez plus sûrs là-bas. Je vais rester avec Odenigbo et le bébé. Tout ira bien. Nous partons à Umuahia pour qu’il commence son travail au directorat. Qu’est-ce que c’est ? Le directorat du travail et de la main d’œuvre. Mais dès que tout ira mieux à Nsukka, nous reviendrons. Et si Nsukka ne va pas mieux ? Si la guerre continue encore et encore ? Ce ne sera pas le cas ! Comment puis-je laisser mes enfants et me mettre à l’abri ? Tout ira bien pour nous, maman. Tu peux encore changer d’avis, nous



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *