Radio FIP 92.3 FM

Radio FIP 92.3 FM, Radio FIP 92.3 FM direct, écouter Radio FIP 92.3 FM en direct

de mon père n’étaient pas bonnes Monsieur. Il n’a trouvé personne pour lui prêter de l’argent ? Monsieur ? Je vais t’inscrire à l’école du club. Oui Monsieur. Merci Monsieur. Je pense que tu seras le plus âgé, à rentrer au CP à ton âge. La seule façon de se faire respecter, c’est d’être le meilleur. Tu as compris ? Oui Monsieur.Rappelle-moi ton prénom ?Ugwu, Monsieur. Ugwu Radio Oui. Appelle-moi Odenigbo. Monsieur ? Je ne m’appelle pas « Monsieur ». Appelle-moi Odenigbo. KANO NSUKKA RÉGION EST Ça n’a pas vraiment de goût. Mais c’est mieux que si c’était mauvais, évidemment. Je vais t’apprendre à cuisiner du riz, Ugwu, sans utiliser autant d’huile.Ugwu m’a dit qu’il savait faire du riz.Il ne sait pas. Mon Dieu. Vite, bois du coca. Tu devrais manger d’abord. Ugwu fait un ragoût. Je sais ce que je veux manger. Mais, que s’est-il passé ici ? Tes anciens livres sont dans la deuxième chambre. J’avais besoin de place pour mes livres. Pourquoi ne pas les mettre dans ton appartement ? Parce que je veux qu’ils soient ici. Tu as déjà emménagé, c’est ça ? Nous avons des invités, Monsieur.Est-ce qu’ils peuvent partir ?Odenigbo !Je suis impatient qu’ils te rencontrent.Elle est ici ? Sors, maintenant ! Reste ici pour l’instant. Ugwu, va chercher ton maître. Dis-lui de sortir maintenant. Mes amis. Je vous présente enfin Olanna. Comment vas-tu ? Tu dois être Lara Adebayo. Faculté de Médecine ? Oui. Il ne nous avait pas dit que tu étais si jolie.Je prends ça comme un compliment.Quel superbe accent anglais. Je m’appelle Okeoma. Je pensais que la petite amie d’Odenigbo était humaine.Il a omis que tu étais une sirène.Merci.Victor Patel. Ravi de te rencontrer.Olanna.Et quelle est ta spécialité ?La sociologie. La science des Voodoo ! Tu aurais pu au moins étudier une vraie science. Le grand penseur Hegel n’a-t-il pas appelé l’Afrique, le pays de l’enfance ? Personne ne prend Hegel au sérieux. Tu l’as lu ? Il est drôle, il est très drôle. Tu dois être Ugwu. Comment vas-tu ? Je vais bien, Maman. Votre voyage s’est bien passé ? Oui. Dieu nous a montré le chemin.Comment vas-tu ?Je vais bien, maman. Mon fils m’a dit que tu travailles très bien. Quand est-ce que mon fils sera de retour ? Ils reviendront dans la soirée. Ils ont dit que vous devriez vous reposer quand vous arrivez. Je vais faire du riz et du poulet. Me reposer ? J’ai apporté ce qu’il faut pour faire une bonne soupe pour mon fils. Je sais que tu essaies, mais tu n’es qu’un gamin. Qu’est-ce qu’un gamin connaît de la vraie cuisine ? N’est-ce pas, Amala ? Est-ce qu’un gamin doit être dans la cuisine ? Maman, non. Tu vois, Ugwu ? Un gamin n’a pas sa place dans la cuisine. Oui, Maman. Mon fils dépense son argent dans ce genre de choses.Tu vois ça, Amala ?Oui, Maman. Ceci appartient à Madame, Maman. Elle a apporté beaucoup de choses de Lagos.Amala, viens préparer les cocoyams.Oui, Maman. Maman, bienvenue ! Nno ! Je suis Olanna. Tout s’est bien passé ?Notre voyage s’est bien passé.Bonjour. C’est un membre de la famille d’Odenigbo, maman ? Amala m’aide à la maison. Venez, Maman, asseyons-nous Ne vous ennuyez-pas dans la cuisine. Reposez-vous. Laissez faire Ugwu. Je veux préparer une bonne soupe pour mon fils. Bien sûr, maman. Laissez-moi vous aider, Maman. Je vais me changer. J’ai entendu dire que tu n’as pas tété les seins de ta mère. Pardon ? Les gens disent que tu n’as pas tété les seins de ta mère. Va-t’en et dis à ceux qui t’envoient que tu n’as pas vu mon fils. Va dire à tes sorcières que tu ne l’as pas vu ! Tu m’entends ? Dis leur que leurs sorcelleries ne servent à rien sur mon fils. Il ne se mariera pas avec une femme anormale, Il faudrait d’abord me passer sur le corps. Passer sur mon corps mort ! Maman Radio Ne m’appelle pas « maman ». J’ai dit, ne m’appelle pas « maman ». Laisse mon fils tranquille. Va dire à tes sorcières que tu ne l’as pas trouvé ! Les voisins ! Maman, voulez-vous bien rester à l’intérieur ? Les voisins ! Il y a une sorcière dans la maison de mon fils ! Les voisins ! Dis à ton maître que je suis allée dans mon appartement. Les voisins ! Je suis vraiment désolé qu’elle s’est comportée ainsi.Il fallait que je parte.Non, non. Tu n’aurais pas dû, Nkem. En fait, tu aurais dû l’ignorer. J’ai décidé de parler à Okeoma à propos de la grève des employés.Nous devons soutenir Radio Ta mère m’a fait une scène Radio Tu es en colère, Nkem ? Je ne pensais pas que tu prendrais ça au sérieux. Tu vois bien que ma mère ne se rend pas compte. C’est une femme du village. Tu ne parles jamais de ta mère. Tu ne m’as jamais proposé d’aller à Abba avec toi pour lui rendre visite. Arrête, Nkem, ce n’est pas comme si j’allais souvent la voir, et je te l’ai proposé la dernière fois que tu partais à Lagos. Hein ?Qu’est-ce que tu as cuisiné ?Du riz.Tu ne vas pas jouer au tennis ?J’ai pensé que tu pourrais venir. Je n’en ai pas envie. En quoi est-ce que le comportement de ta mère est acceptable, parce qu’elle vient d’un village ? Les femmes du village que je connais ne sont pas comme ça ! Ma mère a vécu à Abba toute sa vie. Est-ce que tu sais à quel point c’est un village de brousse là-bas ? Elle se sent menacée par une femme éduquée qui vit avec son fils. Pour elle, tu es une sorcière ! Elle voit les choses comme ça.Tu en as discuté avec elle ?Je ne vois pas l’intérêt.Tu ne vois pas l’intérêt ?Il faut que je voie Okeoma au club. On en parle quand je rentre.Je passerai la nuit ici ce soir.Non.Quoi ?J’ai dit non. Quel est ton problème, Olanna ? Va-t’en. Va jouer au tennis et ne reviens pas ! PORT HARCOURT, DANS L’EST DU NIGERIA Olanna ? Il s’est passé quelque chose ? Il ne s’est rien passé. Je voulais juste te dire bonjour, prendre de tes nouvelles. Comment est la vie à Nsukka ? Comment va ton amant révolutionnaire ? Odenigbo va bien. Nsukka c’est bien. Richard aime la vie ici. On dirait même qu’il aime la révolution, mais je le pardonne. Tu devrais venir nous rendre visite. Bientôt. Tu as une petite voix. Tu es sûre que tout va bien ? Tu peux tout me dire, Olanna. Ce n’est pas grand-chose. Juste un malentendu avec Radio Le révolutionnaire ?Non. Sa mère. Mais ce n’est rien. Vraiment. Tu pues l’alcool.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *