Radio France Bleu Lorraine Nord 98.5 Fm

Radio France Bleu Lorraine Nord 98.5 Fm, Radio France Bleu Lorraine Nord 98.5 Fm direct, écouter Radio France Bleu Lorraine Nord 98.5 Fm en direct

Je vais t’arranger ça. Pourquoi vous ne l’emmenez pas ailleurs ? Elle refuse. Elle a même refusé d’avoir un garde h sur . Ne me dis pas qu’elle reste dans sa résidence. Elle est chez nous. Vraiment ? Arrête, Mac. Elle est très bien chez nous. Il manque juste un truc. Vous voulez que je sois sa nourrice. La peinture vous unit. Voir une femme comme un chaperon, c’est peu flatteur. Charlie savait que ça ne te plairait pas. Mais je ne peux rien refuser à ce cher Charles. Le bourbon coulera à flot. Tu n’auras qu’à nous siffler. Ça va mieux ? J’essaie de ne pas sursauter au moindre bruit. C’est bien naturel. J’ai connu ça à mon retour de la guerre. Je peux vous parler en les regardant ? Le temps passe plus vite. Oui, mais concentrez-vous sur ces jolis minois. Hansel retrouvé, l’affaire sera réglée. Qui joue du piano ? Joe. Moi, je chante faux. C’est un bel appartement pour deux policiers. Ne vous méprenez pas. Chacun dépense son butin comme il l’entend. Nous, on passe tout dans ce palace, une fois les % pour la retraite déduits et tout le reste, on n’a plus un rond. Joe promu sergent, ce sera plus facile. Vous le connaissez depuis longtemps ? On s’est rencontrés au front. Moi officier, lui soldat. Il a reçu une médaille. Un héros parmi tant d’autres ? Le seul qui ait désertéradio son lit d’hôpital pour me rejoindre et reprendre le combat. Ce n’est rien, Chris. Merci. Encore d’autres suspects pour vous. Chris, est-ce que ça va ? Chris ? Dites, est-ce que ça va ? Je me sens bête de pleurer comme ça. Ne vous gênez pas. Ça fait du bien. Je n’arrive pas à me contrôler. C’est bien normal. J’ai vu de gros gaillards chialer comme des mômes. Et votre lèvre inférieureradio Qu’est-ce qu’elle a ? Vous l’humectez comme les stars, vous êtes aussi sexy que toutes ces actrices. Vous venez d’une famille nombreuse ? Ils ont tous le même nez ? J’aime bien les nez retroussés. On doit facilement vous traiter de snob. Votre école est mixte, n’est-ce pas ? Avez-vousradio Avez-vous unradio Simple curiosité. Vous savez, j’ai pas mal bourlingué. Vous sortiriez avec un flic, une fois cette affaire bouclée ? Oui, vraiment ? Allô. Tu as appelé des renforts ? Pas de bêtises, Joe. J’arrive. Ne m’obligez pas à tirer. Ne m’obligez pas à tirer, Shuto. Shuto ! Du calme, Shuto. Ne m’obligez pas à tirer. BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LOS ANGELES Aucun employé ne s’appelle Hansel, mais c’est étrange. Quand j’ai vu le croquis, je l’ai montré à Paul. J’ai blagué au sujet de la ressemblance. Qui est Paul ? Paul Sand. Un spécialiste de l’Asie. On aimerait lui parler. Ce serait un suspect ? Quand vous l’aurez vu, vous comprendrez votre erreur. Je ne veux pas me moquer, mais Paul Sand fréquentant une strip-teaseuse ? Que M. Sand vienne dans mon bureau. Quoi ? Quand ? Oui, faites-le venir. Voilà une incroyable coïncidence. Paul Sand vient de démissionner sans explication. Alors ? Une perruquière occidentale doit arriver. Cette dame risque de savoir quelque chose. Tu te rappelles en Corée comme je me moquais de ceux qui se liaient à une femme pour la vie ? En Corée ? Pourquoi remontes-tu si loin ? Tu te rappelles ? Oui. Tu disais que c’était réservé aux médiocres. Eh bien, j’en suis un. Quoi ? C’est Chris. C’est un très bon choix. Oui. Et c’est mutuel ? Elle sait ce que je ressens. Je crois que j’ai mes chances. C’est génial. Assez soudain, mais génial. Moi, je préfère prendre mon temps. Pour être sûr. Ouais. Toutes ces années de solitude, mais ça valait le coup d’attendre. Enchantée. Bonjour. Neuf poupées seront exposées. Au festival ? Vous exposiez l’an dernier ? Non. J’ai toujours vécu à San Francisco. Vous êtes perruquiers ? Non, policiers. L’avez-vous vu ? Comme tout le monde. C’est Hansel. Vous le connaissez ? Qui ne le connaît pas ? On le voit partout. L’avez-vous vu en personne ? Non. Vous comptiez le trouver ici ? Il est perruquier ? Une de ses amies l’est, dans la coiffe asiatique. Une occidentale ? Mystère. Nous sommes peu nombreuses, mais je ne connais pas tout le monde. Votre nom ? Roma Wilson. Mlle Wilson. Nous vous remercions, Mlle Wilson. Viendrez-vous à l’expo ? Offrez donc une poupée à votre amie. Je pourrais passer pour un cadeau de mariage. Vous trouverez le cadeau idéal. Ce coup de fil, c’était au sujet du meurtre ? Pourquoi tant de secret ? Mais non. On fait parfois appel à des indics, et Ziggy en est un. Quel drôle de nom ! Il s’appelle comme ça. Connaissait-il Sugar ? Ces types-là connaissent tout le monde. J’y serais allé, on doit faire équipe la nuit aussi, mais Ziggy a insisté pour voir Charlie seul. Dis-moi que je ne suis pas venu pour rien. Je ne tiens pas à ce que ce cinglé sache que je vous parle. Je t’écoute. J’ai vu un type avec Sugar deux, trois fois. Je l’ai revu ce soir, d’où mon appel. Sugar connaît un tas de malfrats. Oui, mais celui-ci a sa photo dans tous les journaux. Super. Où l’as-tu vu ? Vous n’oublierez pas mon aide ? Où est-il ? Charlie me dit que vous êtes un champion de kendo. C’est mon meilleur agent jusqu’à ce que le combat débute. Il m’a dit que c’était un peu comme l’escrime. Je ne saisis toujours pas. C’est pour apporter de l’éclat à notre fête annuelle.



Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *